Extension Factory Builder

Hollande et l'Afrique : "Des relations lisibles et normales"

15/05/2012 à 16:33
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Jean-Louis Billon est président du groupe Sifca et de la Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire

Cette élection présidentielle me donne l’occasion de rappeler que l’Afrique est le plus grand espace de la francophonie. Malheureusement, la francophonie économique reste faible, alors qu’elle pourrait constituer un atout majeur pour l’ensemble des pays membres et des peuples qui aspirent au développement, à la démocratie, à la liberté et à la justice. Pour cela, les liens distants d’une France recroquevillée sur elle-même et orientée vers des pays plus attractifs doivent laisser la place à des relations lisibles et « normales » avec le continent.

Quant à l’Europe, elle doit comprendre qu’elle a tout intérêt à avoir une Afrique développée et industrialisée. Elle a également tout intérêt à œuvrer pour que la pauvreté fasse place au développement, que la corruption disparaisse au profit de la bonne gouvernance, que la dictature cède le pas à la liberté et à la démocratie, que la force s’efface devant la justice et l’équité ! C’est alors que nous sortirons de la dépendance !

Si la politique ne change pas et si les partenariats économiques ne jouent pas pleinement leur rôle de leviers au développement, aucun accord de Schengen, aucune police ni aucune frontière ne pourront retenir les flux migratoires, qui ne sont que des réflexes de survie de ceux qui n’ont obtenu de leurs États aucune réponse à leurs préoccupations.

Entre le discours et les actes, on a souvent constaté de grandes divergences. Nous espérons que cela ne sera pas le cas avec la nouvelle administration de François Hollande.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Forum-Tribunes Article suivant :
Une France nouvelle pour une Afrique majeure

Forum-Tribunes Article précédent :
France-Afrique : Hollande ne nous connaît pas ? Tant mieux !

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Continental

Borloo court après Kaberuka

Borloo court après Kaberuka

L'ancien ministre français Jean-Louis Borloo est la recherche d'une personnalité africaine de premier plan pour diriger l'agence chargée de piloter son projet d'électrification du continent. En tê[...]

Israël : les réfugiés africains tu n'accueilleras point

Un rapport accuse les autorités de se débarrasser des clandestins subsahariens sans s'assurer que leurs droits seront garantis. Au mépris de toutes les conventions internationales[...]

L'Afrique face au réchauffement climatique... et à El Niño

Un nouveau record de chaleur a été atteint au cours du premier trimestre de l’année 2015. Qu’en est-il sur le continent africain ? [...]

Rien n'arrête la locomotive Bolloré

Deux ans après avoir raflé le deuxième terminal à conteneurs du port d'Abidjan, le groupe français double la concurrence et décroche le futur chemin de fer reliant Lomé[...]

Célibataires africaines et fières de l'être !

Rencontre avec des femmes qui, malgré la pression de sociétés globalement conservatrices, ont décidé que mieux valait être seule que mal accompagnée.[...]

Plus de 3400 migrants secourus en Méditerranée

Un total de 3427 migrants ont été secourus samedi en mer Méditerranée, après une série de naufrages meurtriers en avril. Les opérations de sauvetage se sont principalement[...]

Jean-Pierre Bat : "Houphouët-Boigny était la tête de pont du système" de la Françafrique

Les archives de Jacques Foccart, le premier "Monsieur Afrique" de la Ve République livrent leurs secrets. Entretien avec le chercheur qui a la charge de ce fonds d'une richesse exceptionnelle.[...]

En Égypte, c'est "la restauration"

Peu d'entre vous le savent : les États-Unis ont tranquillement repris, il y a un mois, leur aide militaire de 1,3 milliard de dollars par an à l'Égypte.[...]

Lettre à mon frère sud-africain

Akere Muna est avocat camerounais, militant de la lutte pour les droits de l'homme.[...]

Immigration : un naufrage africain

Mohammed Ali Malek a 27 ans, il est tunisien, et, pour les quelque 800 victimes du naufrage de son chalutier, le 19 avril, ce commandant qui les regardait sombrer avec un sourire narquois avait le visage du [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces