Extension Factory Builder

Gabon - Football : Rohr juge l'ambiance "saine et constructive" chez les Panthères

10/11/2011 à 11:41
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Gernot Rohr : 'Je suis vraiment satisfait de l'attitude' des Panthères. Gernot Rohr : "Je suis vraiment satisfait de l'attitude" des Panthères. © AFP

À un peu plus de deux mois de la CAN 2012 (21 janvier-12 février), et à quelques heures d'un match amical contre le Brésil à Libreville, le sélectionneur des Panthères Gernot Rohr revient sur la préparation de l’équipe nationale de football du Gabon. Interview.

Jeuneafrique.com : Dans votre esprit, votre sélection est-elle faite en vue de la CAN 2012 ?

Gernot Rohr : Bien sûr. À deux ou trois joueurs près, je sais qui disputera la CAN. Il peut bien sûr arriver certaines choses comme des blessures, mais je sais très bien où je vais. Il y aura des matchs amicaux, comme contre le Brésil,  et des stages.

Plusieurs joueurs, comme Daniel Cousin, Stéphane N’Guéma, Willy et Catalina Aubameyang, qui n’avaient pas de club en Europe, sont revenus au Gabon

(Il coupe) Et je suis vraiment satisfait de leur attitude. J’avais été critiqué parce que je ne retenais justement plus certains d’entre eux. Mais ils ne jouaient pas et manquaient donc de rythme. J’ai une CAN à préparer ! Aujourd’hui, ils ont accepté de consentir des sacrifices financiers. Et puis, ils vont pouvoir non seulement rejouer, mais également s’adapter à la chaleur, aux terrains en jouant tous les week-ends dans le championnat gabonais, dont le niveau est honnête.

Il y a quelques semaines, votre renvoi a été évoqué. Dans la presse locale, le nom de Lionel Charbonnier, votre supposé successeur, circulait déjà…

J’ai été victime d’une campagne médiatique, orchestrée par une personne [le président d’un club de Division 1, selon nos informations, NDLR] qui veut ma tête, pour des raisons que je veux pas évoquer. J’ai avant tout voulu protéger mon groupe, mais cela n’a pas été facile à vivre. Heureusement, j’ai bénéficié du soutien du président de la Fédération, du ministère des Sports et également de la présidence de la république. Mais encore aujourd’hui, cette personne ne pense qu’à une chose : me faire renvoyer…

Vos choix sont critiqués, même si les résultats du Gabon ces derniers mois sont globalement positifs. Vos détracteurs ne comprennent pas que vous fassiez évoluer votre équipe en 4-3-3…

Les matchs amicaux sont importants, mais ils sont aussi là pour peaufiner des détails et progresser. Depuis que j’ai pris mes fonctions en mars 2010, nous avons rajeuni l’équipe, une ossature s’est dégagée, il y a eu des résultats intéressants, il y a une ambiance saine et constructive au sein de la sélection. L’équipe prend peu de buts. Je la fais jouer en 4-3-3 parce que j’ai des ailiers (Pierre-Emerick Aubameyang et Eric Mouloungui) qui vont très vite, et qu’en pointe, il y a Daniel Cousin ou Roger Méyé. Pourquoi me priverais-je de tels atouts ?

_________

Propos recueillis par Alexis Billebault, à Libreville

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Gabon

Gabon : Minkébé, dernière frontière sauvage

Gabon : Minkébé, dernière frontière sauvage

Le parc national de Minkébé est l'un des rares à être inhabité. Afin de préserver ses richesses, les brigades de la jungle ne doivent jamais baisser la garde.[...]

Gabon : septentrion désenchanté

Chômage, sida, exode rural... La province gabonaise a perdu de son panache. Elle reprend peu à peu des couleurs grâce à la relance des activités économiques et à la mise[...]

Gabon : un système de santé encore fébrile

L'État a investi massivement dans les hôpitaux et les centres de santé sur tout le territoire. Reste à trouver les médecins qualifiés et le personnel soignant pour les faire[...]

Gabon : Ona Ondo, Monsieur Loyal

Le troisième Premier ministre, Ona Ondo, d'Ali Bongo Ondimba doit mettre en oeuvre le nouveau contrat social et regagner sa province d'origine, le Woleu-Ntem, à la cause présidentielle.[...]

Jean Fidèle Otandault : "Certains doutaient de notre volonté de faire le ménage" au Gabon

Ses pouvoirs d'investigation ont porté leurs fruits. Le directeur général du contrôle des ressources publiques a mis le doigt sur les failles et les incohérences du système[...]

Afrique - France : Richard Attias, de Libreville à Marbella

Le publicitaire et homme d'affaires franco-marocain Richard Attias cultive ses réseaux au Congo comme au Gabon. On l'a vu ces dernières semaines non seulement à Libreville et à Marbella, lieu de[...]

Gabon : bonnes oeuvres et grandes manoeuvres

Après une première moitié de septennat centrée sur la croissance et les grands projets, Ali Bongo Ondimba lance un important programme social. Un plan qui mobilise plus de 380 millions[...]

Gabon : retour sur le terrain électoral

Après une première moitié de septennat centrée sur la croissance et les grands projets, Ali Bongo Ondimba lance un important programme social. Un plan qui mobilise plus de 380 millions[...]

Gabon : Libreville en pleine forme

Déjà bien dotée en services de pointe, la capitale gabonaise ouvre de nouvelles unités de soins et concentre les compétences.[...]

Gabon - Ali Bongo Ondimba : "L'impunité, c'est fini"

Dans le n°2800 de "Jeune Afrique", en kiosque le 7 septembre, retrouvez l'interview du président gabonais, Ali Bongo Ondimba.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex