Extension Factory Builder

Gabon - Football : Rohr juge l'ambiance "saine et constructive" chez les Panthères

10/11/2011 à 11:41
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Gernot Rohr : 'Je suis vraiment satisfait de l'attitude' des Panthères. Gernot Rohr : "Je suis vraiment satisfait de l'attitude" des Panthères. © AFP

À un peu plus de deux mois de la CAN 2012 (21 janvier-12 février), et à quelques heures d'un match amical contre le Brésil à Libreville, le sélectionneur des Panthères Gernot Rohr revient sur la préparation de l’équipe nationale de football du Gabon. Interview.

Jeuneafrique.com : Dans votre esprit, votre sélection est-elle faite en vue de la CAN 2012 ?

Gernot Rohr : Bien sûr. À deux ou trois joueurs près, je sais qui disputera la CAN. Il peut bien sûr arriver certaines choses comme des blessures, mais je sais très bien où je vais. Il y aura des matchs amicaux, comme contre le Brésil,  et des stages.

Plusieurs joueurs, comme Daniel Cousin, Stéphane N’Guéma, Willy et Catalina Aubameyang, qui n’avaient pas de club en Europe, sont revenus au Gabon

(Il coupe) Et je suis vraiment satisfait de leur attitude. J’avais été critiqué parce que je ne retenais justement plus certains d’entre eux. Mais ils ne jouaient pas et manquaient donc de rythme. J’ai une CAN à préparer ! Aujourd’hui, ils ont accepté de consentir des sacrifices financiers. Et puis, ils vont pouvoir non seulement rejouer, mais également s’adapter à la chaleur, aux terrains en jouant tous les week-ends dans le championnat gabonais, dont le niveau est honnête.

Il y a quelques semaines, votre renvoi a été évoqué. Dans la presse locale, le nom de Lionel Charbonnier, votre supposé successeur, circulait déjà…

J’ai été victime d’une campagne médiatique, orchestrée par une personne [le président d’un club de Division 1, selon nos informations, NDLR] qui veut ma tête, pour des raisons que je veux pas évoquer. J’ai avant tout voulu protéger mon groupe, mais cela n’a pas été facile à vivre. Heureusement, j’ai bénéficié du soutien du président de la Fédération, du ministère des Sports et également de la présidence de la république. Mais encore aujourd’hui, cette personne ne pense qu’à une chose : me faire renvoyer…

Vos choix sont critiqués, même si les résultats du Gabon ces derniers mois sont globalement positifs. Vos détracteurs ne comprennent pas que vous fassiez évoluer votre équipe en 4-3-3…

Les matchs amicaux sont importants, mais ils sont aussi là pour peaufiner des détails et progresser. Depuis que j’ai pris mes fonctions en mars 2010, nous avons rajeuni l’équipe, une ossature s’est dégagée, il y a eu des résultats intéressants, il y a une ambiance saine et constructive au sein de la sélection. L’équipe prend peu de buts. Je la fais jouer en 4-3-3 parce que j’ai des ailiers (Pierre-Emerick Aubameyang et Eric Mouloungui) qui vont très vite, et qu’en pointe, il y a Daniel Cousin ou Roger Méyé. Pourquoi me priverais-je de tels atouts ?

_________

Propos recueillis par Alexis Billebault, à Libreville

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Gabon

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte in[...]

Gabon - France : un intermédiaire nommé Ali Bongo Ondimba

Le président du Gabon, Ali Bongo Ondimba, s'est entretenu avec son homologue français le 8 avril. Crise centrafricaine, relations commerciales, Rwanda... Retour sur les discussions qui se sont tenues.[...]

Côte d'Ivoire - Gabon : quand Ali Bongo prend conseil auprès de Ouattara

Le président gabonais Ali Bongo Ondimba était en visite à Abidjan, vendredi 11 avril. L'occasion de s'enquérir de la santé de son homologue ivoirien, Alassane Ouattara, et de s'entretenir avec[...]

Gabon : rencontre Hollande-Bongo, ou quand "l'affaire Total" s'invite à l'Élysée

Officiellement, le président français, François Hollande, et son homologue gabonais, Ali Bongo, ont discuté mardi à Paris de la crise centrafricaine et des relations entre leurs pays. Mais[...]

RDC, Gabon, Maroc, Togo : short-list des sélectionneurs potentiels

De nombreuses sélections africaines, dont celles de RDC, du Gabon, du Maroc et du Togo, cherchent un nouveau coach. Tour d’horizon des candidats les plus sérieux.[...]

Mali : une enquête française vise un "parrain" corse lié à l'Afrique

Le quotidien français "Le Monde" daté de vendredi fait état d'une enquête lancée par la justice française contre Michel Tomi, homme d'affaires corse à la tête d'un[...]

Gabon - France : Ali Bongo Ondimba à Paris du 7 au 9 avril

Le président gabonais Ali Bongo Ondimba se rend en France du 7 au 9 avril. Économie et crise centrafricaine sont au menu des discussions.[...]

Gabon : la présidentielle de 2016, c'est déjà demain

La page du scrutin local de décembre 2013 à peine tournée, commencent les grandes manoeuvres en vue de la présidentielle. Dissidences, alliances, jeu de chaises musicales dans les[...]

Joseph John-Nambo : "L'opposition gabonaise essaie d'exister comme elle le peut"

À deux ans de la présidentielle gabonaise, Joseph John-Nambo, le co-fondateur du courant des Souverainistes, branche radicale du mouvement de l’Union national (UN), tire à boulets rouges sur la politique[...]

Gabon - Faustin Boukoubi : "L'opposition manque de crédibilité"

Quand il donne son avis sur le paysage politique gabonais, le secrétaire général du Parti démocratique gabonais (au pouvoir), Faustin Boukoubi, ne mâche pas ses mots. Entretien.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces