Extension Factory Builder

Côte d'Ivoire : Pierre Chaudron, un homme d'affaires dans la tourmente

09/11/2011 à 13:52
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Pierre Chaudron est l'un des hommes d'affaires les plus influents de Côte d'Ivoire. Pierre Chaudron est l'un des hommes d'affaires les plus influents de Côte d'Ivoire. © D.R.

Mis en détention par les autorités ivoiriennes, l'homme d'affaires franco-ivoirien Pierre Chaudron est suspecté d'avoir des liens étroits avec Séka Séka, l'ancien aide de camp de Simone Gbagbo. Abidjan le soupçonne même d'avoir aidé ce dernier dans ses activités de déstabilisation du pouvoir d'Alassane Ouattara. Explications.

L’arrestation le 15 octobre à Abidjan du commandant de gendarmerie Anselme Séka Yapo, l’ex-aide de camp de Simone Gbagbo, a occasionné des remous dans le microsome de la politique et du business en Côte d’Ivoire. Première victime collatérale : Pierre William Chaudron, économiste de formation et homme d’affaires franco-ivoirien, placé en détention dans la foulée par la Direction de la sécurité du territoire (DST). Celui-ci assurait la présidence du conseil d’administration d’Apex Holdings CI, qui appartiendrait selon plusieurs sources à « Séka Séka » lui-même.

Une source proche de l’ambassade française qualifie le dossier de « maigre » et attend des « précisions des autorités ivoiriennes ». Pierre William Chaudron est une figure forte de la place abidjanaise. Franc-maçon comme plusieurs membres influents du nouveau pouvoir d’Alassane Ouattara, il appartient à la Grande Loge de Côte d’Ivoire (GLCI). Au début de sa détention, certains de ses « frères de lumière » ont tenté d’activer tous leurs réseaux pour son élargissement. Mais les éléments révélés sur « sa connexion dangereuse » avec Anselme Séka Yapo auraient ramené les uns et les autres à la prudence.

« Le dossier est très complexe et géré à un très haut niveau. Il y a des présomptions de transfert de fonds vers les différents endroits où Séka Séka s’était réfugié en Afrique de l’Ouest. Et ses fonds auraient servi à financer des activités déstabilisatrices », confie une source proche de l’enquête. « Chaudron savait-il à qui étaient destinés ces fonds ? Les enquêteurs s’attèlent à trouver des réponses ».

Affaire gênante

L’affaire est en tout cas bien gênante pour le pouvoir. Car de nombreux barons du régime sont des proches de Pierre Chaudron, qui est également vice-président de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI-CI), dont le président est Jean-Louis Billon. L’homme d’affaire est aussi proche d’Augustin Sidy Diallo, le président de la Fédération ivoirienne de football (FIF), dont Chaudron est un membre influent.

Le parcours de Chaudron, métis de 48 ans, est éloquent. Il a travaillé pendant longtemps à la société africaine des plantations (SAPH), du groupe Sifca de Billon, avant de se faire débaucher par la société Audit, Contrôle et Expertise (ACE) d’André Soumah, un ex-gendre d’Houphouët-Boigny, proche de Paul-Antoine Bohoun Bouabré, l’ancien argentier de Laurent Gbagbo.

Liaisons dangereuses

ACE avait le monopole du pesage et du contrôle qualité des exportations du café et du cacao en Côte d’Ivoire, ainsi que de quelques autres matières premières agricoles comme la noix de cajou. C’est au premier semestre 2010 que Pierre Chaudron rejoint Apex Holdings CI, dont il est nommé président du conseil d’administration après une augmentation de capital intervenue à la fin de 2009. Un groupe qui a dans son patrimoine plus de 1 000 hectares de plantations d’hévéas, des biens immobiliers, une société de sécurité privée Buring Guardian security partners (BGSP), rebaptisée « Les anges gardiens » après la chute de Laurent Gbagbo en avril.

L’interpellation de Chaudron souligne les liaisons parfois dangereuses entre politiciens de tous bords et hommes d’affaires. Du temps du pouvoir de Laurent Gbagbo, plusieurs ministres et personnalités de l'opposition houphouëtistes faisaient notoirement des affaires avec des proches de l’ancien régime, qui sont aujourd’hui en détention et en attente de jugement pour crimes de sang et crimes économiques.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Alassane Ouattara inaugure le troisième pont d'Abidjan

Alassane Ouattara inaugure le troisième pont d'Abidjan

Construit en un peu plus de deux ans par les équipes de Bouygues, le pont à péage Henri Konan Bédié doit fluidifier la circulation de la capitale économique ivoirienne. Son ouverture &agra[...]

Olam acquiert l'activité cacao d'ADM pour 1,3 milliard de dollars

Après avoir cédé plusieurs de ses activités en Afrique, Olam poursuit sa stratégie de recentrage en faisant l'acquisition de l'activité cacao d'ADM. L'opération permet au[...]

Vidéo : Yaya Touré et Benzema dans la "dream team" de Zidane

Rédacteur en chef spécial de l'émission de Canal+ "L'Équipe de dimanche" du 14 décembre, Zinédine Zidane a dévoilé le nom des 11 joueurs et des remplaçants[...]

Côte d'Ivoire : le parti de Gbagbo appelle la CPI à renoncer à ses poursuites

Le parti de Laurent Gbagbo a appelé vendredi la Cour pénale internationale (CPI) à abandonner ses poursuites contre l'ex-président ivoirien, son épouse et son ancien ministre Charles Blé[...]

Justice et réconciliation en Côte d'Ivoire : le rapport très critique de la FIDH

Dans son dernier rapport, la FIDH reste très sévère à l’égard du régime ivoirien et juge largement incomplètes les actions menées pour solder les comptes de la crise[...]

Exclusif. Blaise Compaoré est de retour à Yamoussoukro, en Côte d'Ivoire

Parti du Maroc il y a quelques jours, l'ex-président burkinabè Blaise Compaoré a atterri vendredi matin à Yamoussoukro, en Côte d'Ivoire.[...]

La Côte d'Ivoire refuse toujours de livrer Simone Gbagbo à la CPI

LA CPI a sommé jeudi la Côte d'Ivoire de lui livrer Simone Gbagbo, l'épouse de l'ancien président. Elle a aussi confirmé quatre charges de crimes contre l'humanité contre Charles[...]

La CPI confirme les charges de crimes contre l'humanité pesant sur Charles Blé Goudé

Le procès de Charles Blé Goudé à la Cour pénale internationale (CPI) aura bien lieu. La chambre préliminaire de la Cour a confirmé jeudi quatre charges de crimes contre[...]

Côte d'Ivoire : la police empêche les pro-Gbagbo d'ouvrir leur congrès du FPI

Les forces de l'ordre étaient positionnées jeudi matin à Treichville pour empêcher les militants pro-Gbagbo de tenir un congrès du FPI reporté par décision judiciaire sur demande de[...]

Côte d'Ivoire : imbroglio autour de la tenue du congrès du FPI

Rebondissement au Front populaire ivoirien. Alors que Pascal Affi N'Guessan avait annoncé mardi que le congrès du parti, qui devait se tenir à partir de jeudi, était reporté, le[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers