Extension Factory Builder

Côte d'Ivoire : Mamadou Koulibaly claque la porte du parti de Laurent Gbagbo

11/07/2011 à 17:57
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Mamadou Koulibaly, dans son bureau de l'Assemblée nationale, le 1er juin. Mamadou Koulibaly, dans son bureau de l'Assemblée nationale, le 1er juin. © Falonne pour J.A.

Le chef par intérim du Front populaire ivoirien (FPI), Mamadou Koulibaly, a annoncé sa démission ce lundi, affirmant que ses cadres s’opposent à tout examen critique sur leur gestion du pays. Il ne quitte toutefois pas la scène politique : il reste président de l’Assemblée nationale et compte prendre la tête d’un nouveau parti.

« Si les cadres du FPI  (Front populaire ivoirien, parti de l’ancien président Laurent Gbagbo) souhaitent continuer comme avant, j’arrêterai la politique pour me consacrer à l’enseignement et à la recherche ». C’est ce que confiait, Mamadou Koulibaly, le chef par intérim du FPI, après les critiques dont il faisait l’objet dans son camp, suite à une interview accordée à Jeune Afrique. Trois semaines plus tard, c’est chose faite. Ce lundi, Mamadou Koulibaly a mis sa menace a exécution. « Mon engagement au sein du FPI étant allé jusqu'à l'épuisement de toutes les possibilités compatibles avec mes convictions, j'ai décidé (d'y) mettre un terme », a-t-il déclaré devant la presse ce lundi.

"Le problème c'est l'usure du pouvoir"

Mamadou Koulibaly reste en revanche président de l’Assemblée nationale. Il avait succédé à Pascal Affi Nguessan, en résidence surveillée dans le nord de la Côte d’Ivoire, à la tête du parti, dont il incarnait une vision « modérée ». Dans son interview à Jeune Afrique, il s’était montré très critique à l’endroit des dérives de son propre parti. « Le problème, c’est l’usure du pouvoir. Lorsque nous étions dans l’opposition, on faisait mieux avec moins de moyens, avait-il déclaré. […] On disait qu’on voulait ouvrir le marché ivoirien au monde entier mais, dans les faits, on a fait des deals avec les plus grosses entreprises françaises. »

Un nouveau parti, le Lider

Ces déclarations, et plus généralement ses velléités de refondation lui avaient attiré les foudres d’une partie des cadres. « Suite au cataclysme que nous venons de vivre, la haute direction du FPI refuse toujours un congrès-bilan et exclut tout changement, même indispensable, qui pourrait selon elle l'affaiblir, y voyant une traîtrise envers les camarades emprisonnés et exilés » a-t-il déclaré ce lundi.
Soupçonné par certains membres du FPI de vouloir créer son propre parti, il avait nié, affirmant ne pas avoir « l’argent pour le faire ». Mais ce lundi, il a annoncé son engagement en faveur d’un nouveau parti en cours de création : Liberté et démocratie pour la République (Lider). (avec AFP)



 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Le barreau de Côte d'Ivoire fustige l'arrivée d'Orrick

Le barreau de Côte d'Ivoire fustige l'arrivée d'Orrick

 Dans une déclaration écrite, le bâtonnier du barreau de Côte d'Ivoire critique le recours par Orrick au statut de conseiller juridique. Le secrétaire de l'Ordre des avocats demande au cabinet[...]

Pourquoi le cabinet Orrick a fait le choix d'Abidjan

Pour sa première implantation sur le continent, le cabinet d'avocats né aux États-Unis a préféré la capitale économique ivoirienne à Casablanca ou à[...]

Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara renforce le contrôle des fonds publics

Le gouvernement ivoirien poursuit son action contre les détournements de fonds publics. En Conseil des ministres, le président Alassane Ouattara a signé un projet de décret élargissant les[...]

Côte d'Ivoire : la CPI rejette la demande de Laurent Gbagbo d'assister aux obsèques de sa mère

La chambre de première instance de la Cour pénale internationale (CPI) a rendu sa décision, mercredi : Laurent Gbagbo ne sera pas autorisé à assister aux funérailles de sa mère en[...]

Doing Business 2015 : l'Afrique bat le record des réformes

 Selon le rapport "Doing Business" 2015 de la Banque mondiale, deux tiers des économies africaines ont connu une amélioration du climat des affaires. Le Sénégal et la RD Congo, qui[...]

Football : Yaya Touré, seul candidat africain au Ballon d'or 2014

La liste des 23 candidats au Fifa-Ballon d'or 2014 a été dévoilée mardi. Parmi eux, les habitués tels que Cristiano Ronaldo, Lionel Messi, ainsi qu'une ribambelle de champions du monde[...]

Côte d'Ivoire : le procès de Simone Ggagbo aura-t-il lieu ?

Le procès de Simone Gbagbo et de ses 82 coaccusés devait s'ouvrir le 22 octobre, mais il a été reporté sine die. Manque de préparation de la justice ivoirienne ?[...]

Drissa Traoré : "Les crimes de sang reprochés à Simone Gbagbo seront jugés, à la CPI ou ailleurs"

"Justice des vainqueurs", "procès politique"... Que ce soit au sujet du prochain procès de Simone Gbagbo ou de ceux de son mari, Laurent, et de Charles Blé Goudé, les critiques[...]

Côte d'Ivoire : le procès de Simone Gbagbo reporté sine die

Le gouvernement ivoirien a annoncé mercredi le report sine die du procès de Simone Gbagbo. Il était censé s'ouvrir ce mercredi 22 octobre.[...]

La course pour la direction du bureau Afrique de l'OMS est lancée...

Qui, début novembre, succédera à l'Angolais Luís Gomes Sambo à la tête du bureau Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ?[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers