Extension Factory Builder

L'entreprise, acteur incontournable de l'intégration par la réussite et le mérite

11/07/2011 à 16:20
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

En 2005, les violences qui éclataient dans les banlieues françaises marquaient le signe du malaise profond de tout un pan de la société française. Ce malaise s’est particulièrement exprimé par l’intermédiaire de la jeunesse qui comprenait d’autant moins le décalage grandissant entre ses aspirations légitimes et les impasses d’une société en panne de promotion, de reconnaissance du mérite, du travail et de l’effort.

Réaffirmer la capacité d'intégration de l'entreprise

Il est inacceptable de constater qu'à qualification équivalente, un jeune diplômé issu d'un quartier populaire a cinq fois moins de chances d'accéder à un entretien de recrutement en raison de son lieu de résidence, son origine sociale ou un nom à consonance étrangère. Ouvrir son réseau à ces jeunes pour favoriser leur insertion professionnelle, c'est une façon simple et concrète pour une entreprise de favoriser l'intégration à haut niveau de profils diversifiés, d'ancrer ses équipes dans son environnement local et de décliner de manière pragmatique sa politique de responsabilité sociale.

Cette initiative, intitulée « Nos Quartiers ont des Talents » et qui est devenue association en 2006, a rapidement démontré son efficacité. Ainsi, en l'espace de cinq ans, plus de 9000 jeunes ont été accompagnés et parrainés par 2400 cadres supérieurs et dirigeants de plus de 500 entreprises partenaires, dont 6 % à un poste de PDG et 64 % des postes de responsables ou managers.

Nous avons réussi à démontrer qu'en dépit d'un contexte cinq fois plus difficile, il était possible de réduire de moitié la durée moyenne d'accès à l'emploi de ces jeunes. L'originalité et la valeur ajoutée de Nos Quartiers ont des Talents tiennent au fait que nous intervenons sur trois leviers essentiels à une intégration réussie : le lien humain, grâce au parrainage; la convergence d'une démarche citoyenne et de la performance économique; et enfin une adaptation nécessaire de l'orientation professionnelle des étudiants aux besoins des entreprises.

Renouer le lien humain grâce au parrainage

La force de cette initiative est fondamentalement liée à l’implication active des responsables d'entreprises et de leurs collaborateurs, qui s’investissent au quotidien pour conseiller ces jeunes, les parrainer et leur ouvrir leur carnet d’adresses.

Réconcilier démarche citoyenne et performance économique

« Nos Quartiers ont des Talents » a réussi à démontrer qu'il était possible de concilier une démarche citoyenne individuelle et la performance économique globale d'une entreprise. Les entreprises ont un rôle éminemment important à jouer dans ce défi de la libération des énergies sociales, et la promotion de la diversité des talents est une condition essentielle de sa réussite. En tant qu'entrepreneur, je suis persuadé que l’entreprise de demain sera au cœur d’un processus de rénovation de la société.

La force de l'exemplarité

Si beaucoup d’efforts restent encore à accomplir pour faire émerger des quartiers une génération de futurs cadres et chefs d'entreprises, des progrès significatifs ont été fait depuis l'automne 2005. L’exemple de « Nos Quartiers ont des Talents » prouve qu’une initiative locale privée, soutenue par l’État et les collectivités locales, peut contribuer à bouger les lignes et faire évoluer de manière significative les mentalités dans l'entreprise, mais aussi en dehors.

Grâce à l'exemplarité dans les entreprises, nous avons démontré qu'en se mobilisant, dirigeants et cadres peuvent décliner à leur niveau et au sein de leurs équipes les engagements sociétaux pris par leurs entreprises.

C'est en poursuivant notre démarche de valorisation de ces ambassadeurs de la réussite que nous démontrerons également que l'entreprise est bel et bien redevenue le lieu par excellence de l'intégration en France.

Site de l'association « Nosquartiers talents.com »

Yazid CHIR est président de NEOCLES, filiale virtualisation d’Orange Business Services et co-fondateur en 2006 avec Raynald Rimbault, l’Association "Nos Quartiers ont des Talents". En 2010, il est nommé membre du collège de la HALDE.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Forum-Tribunes Article suivant :
Bouazizi, jacqueries et Confucius

Forum-Tribunes Article précédent :
Pierre Vidal-Naquet, le passeur

Réagir à cet article

International

Réfugiés africains pour audimat européen

Réfugiés africains pour audimat européen

Dans un camp de réfugiés du Darfour, la chaîne Arte tourne un documentaire bimédia "à jouer". Instrumentalisation de la détresse pour une courbe d’audience ? Ou salutai[...]

Malick Ndiaye, le gourou à six cordes

À la tête du label ThinkZik ! depuis quinze ans, le mystérieux et exigeant producteur d'Imany et de Faada Freddy attend plus de la musique africaine.[...]

Art contemporain : rififi autour du prix Orisha

Décerné le 2 octobre à Paris au Béninois Kifouli Dossou, le premier prix Orisha pour l'art contemporain africain a suscité l'agacement de plusieurs artistes et commissaires.[...]

Algérie : des juges d'instruction français vont enquêter sur l'assassinat d'Hervé Gourdel

Des juges d'instruction français vont enquêter sur l'enlèvement et l'assassinat d'Hervé Gourdel, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.[...]

Areva : Luc Oursel pas vraiment parti

Le départ inattendu de Luc Oursel, pour  des raisons thérapeutiques et son remplacement par son numéro deux Philippe Knoche le 22 octobre ne sont, officiellement, que temporaires...[...]

Ebola - Dr Eric Leroy : "L'épidémie continue d'évoluer dans le mauvais sens"

Le Dr Éric Leroy est l'un des plus grand spécialistes du virus Ebola. Selon lui, l'épidémie ne sera pas endiguée avant plusieurs mois. Interview.[...]

Brésil : Dilma Rousseff, surprise du chef

Les sondages la donnaient battue au second tour de la présidentielle par la socialiste Marina Silva. Ils se sont lourdement trompés. Avec 41,6 % des suffrages au premier, Dilma Rousseff est bien [...]

Un Michel peut en cacher un autre

Le nouveau Premier ministre se prénomme Charles et n'a que 38 ans. Mais il a de qui tenir. Louis, son père, est un vieux briscard de la politique locale. Et de la "Belgafrique".[...]

Terrorisme : le Maroc demande à la France de retirer son appel à la vigilance

Pour le ministre marocain de l'Intérieur, Mohamed Hassad, la présence du Maroc dans une liste de 40 pays dans lesquels la France appelle ses ressortissants à une vigilance renforcée "est[...]

Allemagne, la crise d'asthme

Les mauvaises nouvelles se succèdent, l'économie s'essouffle et le spectre de la récession menace. Mais Angela Merkel refuse d'infléchir sa politique. Louable opiniâtreté ou[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers