Extension Factory Builder

Beatrice Bee Arthur, style et métissage à la Dakar Fashion Week

11/07/2011 à 12:39
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Beatrice Bee Arthur à la Dakar fashion week 2011. Beatrice Bee Arthur à la Dakar fashion week 2011. © AFP

Du 6 au 10 juillet s'est tenue la Dakar Fashion Week, où treize stylistes, en majorité d’Afrique de l’Ouest, sont venus présenter leur collection. Rencontre avec une créatrice russo-ghanéenne dont la double appartenance culturelle fait des étincelles : Beatrice Bee Arthur.

Beatrice Bee Arthur se repère de loin et c’est ce qu’elle veut. Famille et amis lui demandent d’ailleurs si elle n’est pas déprimée quand ses cheveux ne sont pas teints en blond et coiffés en pétard et s’il n’y a pas au moins quelques paillettes sur ses vêtements. Rose flashy aux lèvres, rose sur le ruban qui tient sa chevelure et sur sa ceinture en satin, bleu azur autour des yeux, talons blancs vertigineux... De la couleur pour une créatrice russo-ghanéenne qui ne tient pas en place.

Bee métissée

Âgée de 41 ans, la styliste a vécu entre Odéssa, en Ukraine, et Accra, la capitale du Ghana. Son père, un boursier venu étudier la médecine en Russie, « est non seulement reparti avec un diplôme mais aussi avec une blonde aux yeux bleus », rigole Bee, son nom d'artiste. Résultat, ses créations, sont comme elle, multicolore et multiculturelle.

« Je travaille avec les mêmes tissus que les Ghanéens mais cela plaît aussi aux Russes. Je mélange les cultures, par exemple en cousant des symbolismes ghanéens avec l’alphabet cyrillique ou en cousant les broderies des poupées russes sur du tissu ghanéen », raconte celle qui a habillé, entre autres, l’épouse de Kofi Annan.

Pour la Dakar Fashion Week 2011, elle a apporté des « créations qui brillent car je sais que les Sénégalais aiment ça ». Sur le podium, cela donne une robe avec un dos en wax où sont tamponnées des roses brillantes, une tenue filet où est superposé un dessin arabesque (sa signature) sur la poitrine, une robe longue noire légèrement transparente où l’on devine un tanga pailleté couleur argent.

"Pas une styliste africaine"

Mais Beatrice Bee Arthur donne aussi dans le plus classique, pour sa clientèle aisée qui a besoin de tenue de travail. « Si je ne faisais que des paillettes, je ne vivrais pas de mon métier », précise la styliste, qui fait aussi de la traduction et des apparitions à la télévision ghanéenne, pour l’émission « Today’s women ». Licenciée en espagnol et en sociologie, la créatrice a commencé à dessiner des vêtements lors de ses études en Espagne. À son retour à Accra, elle trouve un travail au ministère du tourisme, mais « l’administration, très conservatrice », ne lui plait pas. Sa priorité sera donc la mode.

Afrique du sud, Cameroun, Burkina-Faso et maintenant Sénégal, Beatrice Bee Arthur, qui rêve de défiler à Moscou, refuse qu’on la qualifie de « styliste africaine ». « Je ne veux pas être invitée seulement parce que je suis africaine et que je suis la caution ethnique, dit-elle. Nous sommes toujours "ghettoisés", les Africains se retrouvent toujours avec les Africains, dans des magazines africains... Je ne supporte pas ça ».

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Sénégal

Afrique : la démocratie sans le peuple

Afrique : la démocratie sans le peuple

Mohamed Mbougar Sarr est un écrivain sénégalais, lauréat du Prix Ahmadou Kourouma 2015 du Salon du livre de Genève pour "Terre ceinte".[...]

Que faut-il retenir de la visite de Mohammed VI au Sénégal ?

Le souverain marocain, Mohammed VI, quittera le Sénégal vendredi, après avoir signé de nombreux accords économiques.[...]

Le procès Habré, un tournant dans la justice africaine et la lutte contre l'impunité

Avocate au barreau du Tchad, présidente de l’Association tchadienne pour la promotion et la défense des droits de l’Homme (ATPDH) et récipiendaire du Right Livelihood Award en 2011, Jacqueline[...]

Sénégal-Maroc : Macky Sall et Mohammed VI signent 13 accords de coopération

À l'occasion de la visite du roi du Maroc au Sénégal, les gouvernements sénégalais et marocain ont signé jeudi, à Dakar, treize accords dans divers domaines, dont les douanes,[...]

Les femmes africaines peinent à percer le plafond de verre

Éducation, travail, indépendance... Malgré de timides avancées, le statut des femmes n'a que peu progressé en Afrique, selon les participantes du 5e forum social d’Essaouira, au Maroc, du[...]

Stromae, griot sarcastique malgré lui

Le chanteur belge Stromae est en tournée africaine. Ecoutées au premier degré ou pastichées, les chansons de son album "Racine carrée" illustrent la politique du continent.[...]

Le Sénégalais Macky Sall élu nouveau président en exercice de la Cedeao

Macky Sall, le chef de l'État sénégalais, a été élu mardi nouveau président en exercice de la Cedeao pour un an, à l'issue du 47e sommet de l'organisation ouest-africaine[...]

Le roi du Maroc entame ce mercredi au Sénégal une nouvelle tournée africaine

Mohammed VI se rend ce mercredi au Sénégal. Son périple l'emmènera ensuite en Côte d'Ivoire, au Gabon et en Guinée-Bissau. Il s'agit de la troisième tournée africaine du roi[...]

Le procès d'Hissène Habré s'ouvrira le 20 juillet à Dakar

L'ex-président tchadien a été arrêté le 30 juin 2013 à Dakar, puis inculpé le 2 juillet 2013 par le tribunal spécial. [...]

Cairn Energy prévoit un milliard de barils de pétrole au Sénégal

Cairn Energy a dévoilé son programme d'exploration au Sénégal pour les trois années à venir. Selon ses estimations, les réserves de pétrole contenues dans ses blocs au large[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers