Extension Factory Builder

Beatrice Bee Arthur, style et métissage à la Dakar Fashion Week

11/07/2011 à 12:39
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Beatrice Bee Arthur à la Dakar fashion week 2011. Beatrice Bee Arthur à la Dakar fashion week 2011. © AFP

Du 6 au 10 juillet s'est tenue la Dakar Fashion Week, où treize stylistes, en majorité d’Afrique de l’Ouest, sont venus présenter leur collection. Rencontre avec une créatrice russo-ghanéenne dont la double appartenance culturelle fait des étincelles : Beatrice Bee Arthur.

Beatrice Bee Arthur se repère de loin et c’est ce qu’elle veut. Famille et amis lui demandent d’ailleurs si elle n’est pas déprimée quand ses cheveux ne sont pas teints en blond et coiffés en pétard et s’il n’y a pas au moins quelques paillettes sur ses vêtements. Rose flashy aux lèvres, rose sur le ruban qui tient sa chevelure et sur sa ceinture en satin, bleu azur autour des yeux, talons blancs vertigineux... De la couleur pour une créatrice russo-ghanéenne qui ne tient pas en place.

Bee métissée

Âgée de 41 ans, la styliste a vécu entre Odéssa, en Ukraine, et Accra, la capitale du Ghana. Son père, un boursier venu étudier la médecine en Russie, « est non seulement reparti avec un diplôme mais aussi avec une blonde aux yeux bleus », rigole Bee, son nom d'artiste. Résultat, ses créations, sont comme elle, multicolore et multiculturelle.

« Je travaille avec les mêmes tissus que les Ghanéens mais cela plaît aussi aux Russes. Je mélange les cultures, par exemple en cousant des symbolismes ghanéens avec l’alphabet cyrillique ou en cousant les broderies des poupées russes sur du tissu ghanéen », raconte celle qui a habillé, entre autres, l’épouse de Kofi Annan.

Pour la Dakar Fashion Week 2011, elle a apporté des « créations qui brillent car je sais que les Sénégalais aiment ça ». Sur le podium, cela donne une robe avec un dos en wax où sont tamponnées des roses brillantes, une tenue filet où est superposé un dessin arabesque (sa signature) sur la poitrine, une robe longue noire légèrement transparente où l’on devine un tanga pailleté couleur argent.

"Pas une styliste africaine"

Mais Beatrice Bee Arthur donne aussi dans le plus classique, pour sa clientèle aisée qui a besoin de tenue de travail. « Si je ne faisais que des paillettes, je ne vivrais pas de mon métier », précise la styliste, qui fait aussi de la traduction et des apparitions à la télévision ghanéenne, pour l’émission « Today’s women ». Licenciée en espagnol et en sociologie, la créatrice a commencé à dessiner des vêtements lors de ses études en Espagne. À son retour à Accra, elle trouve un travail au ministère du tourisme, mais « l’administration, très conservatrice », ne lui plait pas. Sa priorité sera donc la mode.

Afrique du sud, Cameroun, Burkina-Faso et maintenant Sénégal, Beatrice Bee Arthur, qui rêve de défiler à Moscou, refuse qu’on la qualifie de « styliste africaine ». « Je ne veux pas être invitée seulement parce que je suis africaine et que je suis la caution ethnique, dit-elle. Nous sommes toujours "ghettoisés", les Africains se retrouvent toujours avec les Africains, dans des magazines africains... Je ne supporte pas ça ».

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Sénégal

OIF - Succession de Diouf : l'Afrique parlera-t-elle d'une seule voix ?

OIF - Succession de Diouf : l'Afrique parlera-t-elle d'une seule voix ?

Une réunion de la dernière chance pourrait avoir lieu avant le huis-clos des chefs d'État, dimanche. Objectif : arriver à dégager un consensus sur une candidature africaine à la succession[...]

Sénégal : sommet de l'OIF à Dakar, tout se passe à Diamniadio

Diamniadio, un pôle urbain ultramoderne et écologique, accueille le sommet de la Francophonie les 29 et 30 novembre. Une bouffée d'air frais, en périphérie d'une capitale [...]

Malick Noël Seck, le trublion sénégalais qui pourfend l'OIF

Plusieurs fois incarcéré sous Abdoulaye Wade, l'ancien militant socialiste Malick Noël Seck, au verbe radical et à la geste provocatrice, est l'initiateur d'un contre-sommet de la Francophonie à [...]

Sénégal - Massacre de Thiaroye : 1er décembre 1944, quand l'armée française décimait ses "indigènes"

Le 1er décembre 1944, des dizaines de tirailleurs sénégalais qui réclamaient le paiement de leurs soldes étaient massacrés par l'armée française dans le camp de Thiaroye,[...]

Sénégal : programme chargé pour le sommet de l'OIF à Dakar

Au sommet de l'OIF à Dakar, les 29 et 30 novembre, on parlera gros sous et stratégie sur dix ans. Surtout, on élira le successeur d'Abdou Diouf. Suspense assuré.[...]

Pour les 70 ans du massacre de Thiaroye, le Cran intente deux actions contre l'État français

Une association française, le Conseil représentatif des associations noires (Cran), a annoncé jeudi avoir intenté deux actions en justice contre l'État français. Elle souhaite notamment[...]

Francophonie - Sénégal : retour à la case Dakar

Un quart de siècle après avoir été l'hôte du 3e sommet de la Francophonie, la capitale sénégalaise s'apprête à accueillir sa quinzième édition.[...]

Ebola : chaque jour qui passe effrite l'espoir, dans quelle langue faut-il le dire ?

Une vingtaine d'artistes ouest-africains de renom se sont réunis pour interpeller les chefs d'État francophones sur la catastrophe que représente Ebola. Ils publient leur lettre ouverte dans Jeune Afrique.[...]

Sénégal : Abdoulaye Wade décline l'invitation de Macky Sall au sommet de la Francophonie

Dans un courrier adressé à Macky Sall, dont "Jeune Afrique" révèle en exclusivité la teneur, Abdoulaye Wade décline l'invitation de son successeur au sommet de la Francophonie[...]

Sénégal : questions sur le débarquement d'Alioune Ndao

Figure emblématique de la lutte contre l'enrichissement illicite, le procureur spécial a été remplacé au pied levé le 11 novembre. Sans explication.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces