Extension Factory Builder

Tunisie : Captain Khobza, un super-héros version guignol

09/07/2011 à 13:18
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Captain Khobza a déjà 98 000 fans sur facebook. Captain Khobza a déjà 98 000 fans sur facebook. © D.R.

C'est une nouvelle star du web. Un superman issu de la révolution. Captain Khobza distille plusieurs fois par semaine sur Internet sa vision impertinente de l'actualité tunisienne. Entre humour et effronterie, le super-héros, un brin décalé, a déjà réuni près de 100 000 fans sur Facebook.

Captain Khobza a ses fidèles. Créé par un petit groupe de jeunes Tunisiens, qui se retrouvent chaque jour après leur travail dans une agence de communication, il a très vite réuni environ 180 000 personnes qui, au rythme de deux à quatre épisodes par semaine, visionnent ses exploits sur Internet. Quelque 98 000 internautes se sont même déclarés « fans » sur le réseau social Facebook. Une bagatelle qui a propulsé le personnage au rang de « super-héros national ». Et ce, en quelques semaines seulement...

Créé le 7 février dernier, Captain Khobza s'attaque ainsi sans détour au méli-mélo qui subsiste actuellement au sein du gouvernement tunisien. Son arme : la parodie. Ses cibles : les hommes politiques. Tarak Mekki, caricaturé en vendeur de cacahuètes, mais aussi Ahmed Néjib Chebbi, Moncef Marzouki, etc... C'est toute la sphère politico-médiatique tunisienne qui en prend pour son grade.

"Captain Khobza est la propriété de tous les Tunisiens"


Proclamé garant de la liberté d'expression en Tunisie, le look du personnage est directement inspiré d'une des photographies les plus célèbres de la révolution tunisienne, prise le 11 janvier, jour de la fuite du président Ben Ali. Sur ce cliché, un homme est accroupi et tire sur les policiers dans une rue de Tunis, armé d'une... simple baguette de pain. Qui est du coup devenue l'arme de prédilection de Captain Khobza. Son nom en est même tiré puisque Khobza signifie « pain » en arabe. « C'est l'image d'un Tunisien qui n'a pas peur. De cette photo là, on a fait un personnage virtuel sur Facebook, qui s'exprime à la tunisienne, en utilisant l'humour », explique l'un de ses créateurs sous couvert de l'anonymat.

Le personnage de Captain Khobza est tiré d'une des plus célèbres photos de la révolution tunisienne.

© D.R.

Et d'ajouter : « On essaye de faire bouger les choses, d'être spontanés mais pour que les médias changent, il faut des années. Ils n'ont pas évolué aussi vite que la société tunisienne ».  Pour cela, Captain Khobza pourrait rapidement s'exporter à la télévision. « Rien n'est conclu, mais nous avons plusieurs propositions de chaînes tunisiennes et arabes », avoue l'un des pères du personnage, qui se fait, par sécurité, appelé « Boulanger ».

La période du ramadan
, durant lequel les audiences augmentent, est en effet propice. Quinze épisodes seraient ainsi déjà programmés afin de permettre au « Captain »  de réussir son envol. Sans pour autant s'échapper, comme l'explique l'un des « Boulangers » : « Nous ne vendrons que des épisodes, jamais le concept. » Car, conclut-il : « Captain Khobza est la propriété de tous les Tunisiens. »

Voir un épisode de "Captain Khobza".

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tunisie

Armée tunisienne : la grande désillusion

Armée tunisienne : la grande désillusion

Incapable de venir à bout des maquis jihadistes, minée par des querelles au sommet, gangrenée par la politique, la grande muette a beaucoup perdu de sa superbe. Enquête exclusive sur une institut[...]

Pourquoi la Tunisie est une et indivisible

Aïssa Baccouche est sociologue et urbaniste.[...]

Tunisie : Loukil autorisé à coter sa branche automobile

La Bourse de Tunis a donné son accord de principe pour la cotation de UADH (Universal automobile distributors holding), la branche automobile du groupe tunisien Loukil. L'opération, prévue pour la seconde[...]

Tunisie : tapis rouge pour la démocratie

La visite de Béji Caïd Essebsi à Paris a été marquée par des honneurs exceptionnels. Les deux pays peuvent maintenant envisager une nouvelle amitié. En attendant que les[...]

Tunisie : l'Algérien Belmokhtar derrière l'attentat du Bardo ?

Le terroriste algérien Mokhtar Belmokhtar serait impliqué dans l'attentat du musée du Bardo, le 18 mars à Tunis.[...]

Tunisie : en attendant les hélicoptères Black Hawk

Plusieurs hélicoptères vont être mis à disposition de l'armée tunisienne par les Émirats arabes unis, en attendant la livraison de douze appareils Black Hawk commandés aux[...]

Tunisie : l'école, premier rempart contre l'obscurantisme

Pourquoi tant de jeunes éduqués, comme l'un des tueurs du Musée du Bardo, partent combattre en Syrie ? Une partie de la réponse se trouve peut-être dans la faillite du système[...]

Racisme en Tunisie : Saadia Mosbah, l'indignée

De retour d'une tournée dans le Sud, l'égérie tunisienne de la lutte contre le racisme appelle à un débat national, mais peine à se faire entendre.[...]

Tunisie : le festival "Jazz à Carthage", la culture à cor et à cri

Initialement prévue pour le 8 avril, le festival de musique tunisien "Jazz à Carthage" débutera finalement le 10 avril. En cause, l’annulation de plusieurs artistes américains, qui[...]

Tunisie : haro sur les médias français

Tropisme pro-islamiste, racolage, sensationnalisme... Les griefs du camp moderniste contre les journalistes de l'Hexagone sont symptomatiques.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers