Extension Factory Builder

Simplice Kouadio Koffi : "Nous attendons l'autorisation du Conseil constitutionnel pour inculper Gbagbo"

01/07/2011 à 19:40
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Simplice Kouadio Koffi (à gauche) et Fofié Kouakou, geôlier de Gbagbo à Korhogo. Simplice Kouadio Koffi (à gauche) et Fofié Kouakou, geôlier de Gbagbo à Korhogo. © AFP

Le procureur de la République d'Abidjan explique à jeuneafrique.com pourquoi l'inculpation de l'ex-président Laurent Gbagbo n'est toujours pas formalisée, plus de deux mois après l'arrestation de ce dernier. Interview.

Jeuneafrique.com : Qu’en est il de la procédure contre Laurent Gbagbo ?

Simplice Kouadio Koffi : Le statut de l’ancien président Laurent Gbagbo lui donne droit à une procédure assez spéciale. De par son statut d’ancien chef de l’État de Côte d'Ivoire, il est de facto membre du Conseil constitutionnel selon nos textes de loi et nous oblige à agir autrement. Nous sommes en train d’organiser nos services afin d'adresser une requête au Conseil pour qu’il autorise des poursuites contre Laurent Gbagbo. C’est pourquoi celui-ci n’a pas été inculpé. La justice et le droit sont au cœur de nos actions. Une fois l’autorisation obtenue, la procédure suivra son cours normal.

Pouvez-vous faire le point sur les procédures judiciaires engagées depuis le 29 avril contre l'ancien pouvoir ?

Il faut retenir que les procédures ouvertes récemment comportent trois volets. Il y a les « infractions sur les biens », les « infractions relatives à la sûreté de l’État » et les « crimes de sang ». Nous avons achevés les deux premiers volets au cours desquels plus de 100 personnes ont été entendues, dont 22 inculpées, c'est-à-dire mis en examen. Et des mandats d’arrêts ont été lancés contre des suspects en fuite. Sont concernés, Charles Blé Goudé, Ahoua Don Mello, Philippe Attey et Raymond Koudou Kessié, l’ancien ambassadeur de Côte d’Ivoire en Israël. Nous avons ouvert plusieurs informations judiciaires et les juges d’instructions de deux cabinets que nous avons saisis sont à la tâche. L’enquête se poursuit en ce qui concerne le volet « crimes de sang ».

Pouvez-vous confirmer que toutes les personnalités de l’hôtel de la Nouvelle Pergola d’Abidjan ne sont plus en résidence surveillée ?

La totalité des membres du gouvernement de l’ancien président Laurent Gbagbo qui se trouvent à la Pergola sont inculpés et placés en détention préventive. Ils ne sont plus en résidence surveillée. Il faut que les choses soient claires. La résidence surveillée est une mesure administrative et non judiciaire. Toutes les personnes inculpées qui sont à la Pergola, seront transférées en prison dès de la réhabilitation des centres de détention. Les choses seront ainsi normalisées.

___________

Propos recueillis par Baudelaire Mieu, à Abidjan

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : un audit révèle des abus dans la passation des marchés publics

Côte d'Ivoire : un audit révèle des abus dans la passation des marchés publics

L'examen de 60 contrats publics accordés entre 2011 et 2013 montre que dans 95 % des cas les motifs avancés pour justifier que ces marchés soient passés de gré à gré ne sont pas fon[...]

Réchauffement climatique : la carte des 15 lieux les plus menacés d'Afrique

À l'occasion du sommet sur le climat organisé le 23 septembre à New York par le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, "Jeune Afrique" publie sa carte des 15 lieux les plus[...]

Justice : Tournaire, Sarkozy, Bolloré et... la Côte d'Ivoire

Serge Tournaire l'Africain ? Le juge français qui enquête sur un financement présumé de Sarkozy par Kadhafi pour la campagne présidentielle de 2007 s'intéresse de plus en plus au continent.[...]

L'anniversaire de la BAD à Abidjan reporté ?

Prévu pour début novembre dans la capitale économique de la Côte d'Ivoire, le 50e anniversaire de la Banque africaine de développement pourrait être reporté. En cause :[...]

Côte d'Ivoire : Bédié annonce son ralliement à Ouattara pour la présidentielle de 2015

Le leader du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), Henri Konan Bédié, a annoncé ce mercredi lors d’un meeting tenu dans son fief à Daoukro le ralliement de sa formation[...]

Côte d'Ivoire : Youssouf Bakayoko, un diplomate peu consensuel

La reconduction à la tête de la Commission électorale indépendante de Youssouf Bakayoko n'est pas du goût de tous. Et pour cause : il occupait déjà ce poste lors de la[...]

Côte d'Ivoire : "L'Afterwork" de Radio Nostalgie ou les Guignols de l'info

Imitant les chefs d'État africains, les trublions ivoiriens de la quotidienne L'Afterwork sur Radio Nostalgie passent en revue l'actualité du continent. Rendez-vous le 15 septembre pour la[...]

Côte d'Ivoire : Amara Essy, le recours du PDCI pour la présidentielle ?

Plusieurs dirigeants du PDCI cherchent un candidat de consensus dans leurs rangs pour éviter une candidature unique avec le RDR à la présidentielle de 2015. Leur choix s'est porté sur Amara Essy.[...]

Côte d'Ivoire : le japonais Mitsubishi investit dans un champ pétrolier offshore

La maison de commerce japonaise Mitsubishi Corporation a racheté plus d'un tiers (20 % du total) des parts détenues par l'américain Anadarko dans le champ pétrolifère offshore CI-103 au large des[...]

Du changement chez Bolloré en Côte d'Ivoire

Abidjan Terminal, société détenue en commun par le groupe Bolloré Africa Logistics (BAL, 60 %) et Maersk (40 %), a changé de direction. Décryptage.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex