Extension Factory Builder

Abdoulie Janneh : "L'État et la planification sont de retour"

30/03/2011 à 18:20
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Abdoulie Janneh pense que l'Afrique doit suivre la voie de l'économie étatique. Abdoulie Janneh pense que l'Afrique doit suivre la voie de l'économie étatique. © AFP

Le secrétaire exécutif de la Commission économique de l’ONU pour l’Afrique (CEA), le Gambien Abdoulie Janneh, revient pour jeuneafrique.com sur la réunion des ministres de l'Économie et des Finances de l'UA, organisée à Addis-Abeba du 28 au 29 mars. Un événement qui a annoncé le retour de l’État dans la gestion des économies africaines.

Jeuneafrique.com : Quel bilan faites-vous de la quatrième conférence des ministres de l'Économie et des Finances de l'Union africaine ?

Abdoulie Janneh : Pendant deux jours, nous avons rassemblé des ministres de près d'une quarantaine de pays, ainsi que des partenaires des Nations unies comme l'Union européenne, avec la présence de deux commissaires, pour débattre de la gouvernance et du développement en Afrique.

Nous sommes tombés d'accord pour promouvoir davantage les États qui sont capables de planification et de mettre en œuvre des politiques de développement. Je crois c'est le message clair sur le rôle de l'État. Autour se son programme, de sa vision, l'État doit réunir la société civile et le secteur privé pour mobiliser toute la population. C'est comme cela qu'il pourra transformer l'économie africaine. C'était le thème principal et le message très clair de cette réunion.

Mais nous avons aussi discuté d'économie verte. Là aussi, nous avons eu un consensus pour promouvoir les politiques de développement de l'économie africaine dans un cadre qui minimise l'impact sur l'environnement. Là aussi, c'est un message clair : il y a des contraintes, c'est sûr, mais l'Afrique appuie la démarche d'économie verte.

Vous avez annoncé une croissance de 5 % en 2011. Est-ce une performance durable, compte-tenu de la situation en Côte d'Ivoire et en Afrique du Nord, et de la montée du prix de l'essence et des denrées alimentaires ?

Il y a des inquiétudes et des chocs, mais il est encore difficile de mesurer leur impact. J'ai confiance. Cette croissance est durable. Car si l'on regarde les facteurs qui ont un impact sur la croissance et que nous contrôlons, la bonne gestion de l'économie est le facteur clé. Et les États continuent dans cette voie. Et si l'on répond aux problèmes qui sont à la base de toutes les révoltes actuelles, comme l'emploi des jeunes, on évitera d'autres crises.

C'est le grand retour de l'État aux commandes de l'économie. N'est-ce pas surprenant de votre part ?

Non. Ce n'est pas arrivé du jour au lendemain. Nous sommes conscients des bénéfices restreints des ajustements structurels, nous avons fait suffisamment de livres là-dessus. Le retour de l'État s'appuie sur quelques exemples qui montrent que c'est la voie à suivre, comme l'Éthiopie ou l'Ouganda. La planification, l'État sont de retour. La réunion d'Addis-Abeba est un catalyseur de ce processus.
_____

Propos recueillis par Jean-Michel Meyer, à Addis-Abeba

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Ethiopie

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte in[...]

Marathon de Paris : victoire et record de l'épreuve pour l'Éthiopien Bekele

Impressionnant d'aisance pour son premier marathon, l'Éthiopien Kenenisa Bekele a pris rendez-vous avec le record du monde en remportant dimanche l'exigeant marathon de Paris avec, à la clé, le record de [...]

Segenet Kelemu : "Le continent africain souffre d'un manque d'investissements dans la recherche"

Lauréate Afrique du Prix L'Oréal-Unesco pour les femmes et la science, la scientifique éthiopienne Segenet Kelemu espère que cette distinction lui permettra de "mettre en avant l'importance de la [...]

Éthiopie : le tweet pro-gay d'une ministre fait polémique

Lundi, un tweet de soutien aux homosexuels ougandais posté sur le compte d'une ministre éthiopienne a créé la polémique sur les réseaux sociaux. À peine publiés, les 140[...]

Un avion d'Ethiopian Airlines détourné, le pirate arrêté à Genève

Un avion d'Ethiopian Airlines, qui reliait  Addis-Abeba à Rome, a atterri de force à Genève, en Suisse, très tôt lundi, escorté par des avions militaires. Le pirate[...]

Gabon : Jean Ping, loin de la politique

Le Gabonais Jean Ping, ancien président de la Commission de l'Union africaine, affirme qu'il ne sera pas candidat à la succession d'Abdou Diouf à la tête de la Francophonie.[...]

Japon - Afrique : l'ombre chinoise

Parmi les partenaires commerciaux de l'Afrique, le Japon est loin derrière la Chine. Un retard que Shinzo Abe, le Premier ministre nippon, s'emploie à réduire.[...]

Shinzo Abe mène la reconquête japonaise en Afrique

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe sera en Afrique du 9 au 11 janvier. Objectif : redresser le niveau des échanges commerciaux avec le continent, alors que la compétition fait rage avec la Chine.[...]

Soudan du Sud : les pourparlers de paix tardent à débuter

Les délégations du président sud-soudanais Salva Kiir et de son rival et chef de la rébellion, l'ex vice-président Riek Machar, peinaient jeudi soir à entamer des pourparlers de paix[...]

Kenyatta et Desalegn tentent une médiation au Soudan du Sud

Uhuru Kenyatta, le président kényan, et Hailemariam Desalegn, le Premier ministre éthiopien, sont arrivés jeudi matin au Soudan du Sud pour s'entretenir avec le président Salva Kiir et tenter de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces