Extension Factory Builder

Abdoulie Janneh : "L'État et la planification sont de retour"

30/03/2011 à 18:20
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Abdoulie Janneh pense que l'Afrique doit suivre la voie de l'économie étatique. Abdoulie Janneh pense que l'Afrique doit suivre la voie de l'économie étatique. © AFP

Le secrétaire exécutif de la Commission économique de l’ONU pour l’Afrique (CEA), le Gambien Abdoulie Janneh, revient pour jeuneafrique.com sur la réunion des ministres de l'Économie et des Finances de l'UA, organisée à Addis-Abeba du 28 au 29 mars. Un événement qui a annoncé le retour de l’État dans la gestion des économies africaines.

Jeuneafrique.com : Quel bilan faites-vous de la quatrième conférence des ministres de l'Économie et des Finances de l'Union africaine ?

Abdoulie Janneh : Pendant deux jours, nous avons rassemblé des ministres de près d'une quarantaine de pays, ainsi que des partenaires des Nations unies comme l'Union européenne, avec la présence de deux commissaires, pour débattre de la gouvernance et du développement en Afrique.

Nous sommes tombés d'accord pour promouvoir davantage les États qui sont capables de planification et de mettre en œuvre des politiques de développement. Je crois c'est le message clair sur le rôle de l'État. Autour se son programme, de sa vision, l'État doit réunir la société civile et le secteur privé pour mobiliser toute la population. C'est comme cela qu'il pourra transformer l'économie africaine. C'était le thème principal et le message très clair de cette réunion.

Mais nous avons aussi discuté d'économie verte. Là aussi, nous avons eu un consensus pour promouvoir les politiques de développement de l'économie africaine dans un cadre qui minimise l'impact sur l'environnement. Là aussi, c'est un message clair : il y a des contraintes, c'est sûr, mais l'Afrique appuie la démarche d'économie verte.

Vous avez annoncé une croissance de 5 % en 2011. Est-ce une performance durable, compte-tenu de la situation en Côte d'Ivoire et en Afrique du Nord, et de la montée du prix de l'essence et des denrées alimentaires ?

Il y a des inquiétudes et des chocs, mais il est encore difficile de mesurer leur impact. J'ai confiance. Cette croissance est durable. Car si l'on regarde les facteurs qui ont un impact sur la croissance et que nous contrôlons, la bonne gestion de l'économie est le facteur clé. Et les États continuent dans cette voie. Et si l'on répond aux problèmes qui sont à la base de toutes les révoltes actuelles, comme l'emploi des jeunes, on évitera d'autres crises.

C'est le grand retour de l'État aux commandes de l'économie. N'est-ce pas surprenant de votre part ?

Non. Ce n'est pas arrivé du jour au lendemain. Nous sommes conscients des bénéfices restreints des ajustements structurels, nous avons fait suffisamment de livres là-dessus. Le retour de l'État s'appuie sur quelques exemples qui montrent que c'est la voie à suivre, comme l'Éthiopie ou l'Ouganda. La planification, l'État sont de retour. La réunion d'Addis-Abeba est un catalyseur de ce processus.
_____

Propos recueillis par Jean-Michel Meyer, à Addis-Abeba

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Ethiopie

Éthiopie : ouverture des bureaux de vote, l'EPRDF au pouvoir favori

Éthiopie : ouverture des bureaux de vote, l'EPRDF au pouvoir favori

  Plus de 36 millions d'éthiopiens ont commencé a voter dimanche pour des élections législatives et régionales qui devraient voir une large victoire de la coalition au pouvoir depuis 19[...]

"Lamb" de Yared Zeleke : va, vis et deviens

À 36 ans, Yared Zeleke est l'auteur du premier film éthiopien sélectionné sur la Croisette, dans la catégorie Un certain regard. Une histoire semi-autobiographique sur le[...]

Athlétisme : le légendaire Haile Gebreselassie arrête la compétition

À 42 ans, l’Éthiopien double champion olympique et détenteur de 27 records du monde a annoncé qu'il prenait sa retraite, après une ultime compétition dimanche.[...]

Libye : trois migrants "livrés" à Daesh

Trois clandestins, contraints de partir d'Israël l'an passé pour éviter la prison, font partie du groupe de vingt-huit chrétiens d'Éthiopie assassinés par Daesh - notamment par[...]

Éthiopie : des dizaines de milliers de personnes ont manifesté à Addis Abeba contre l'État islamique

Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté mercredi à Addis Abeba en Éthiopie contre le groupe État islamique, trois jours après la diffusion d'une vidéo montrant[...]

L'Éthiopie sous le choc de l'assassinat de ses ressortissants chrétiens en Libye

Le Parlement éthiopien devait proclamer mardi dans la matinée le début de trois jours de deuil national à la mémoire des 30 chrétiens assassinés en Libye par l'État[...]

Dans une vidéo, l'EI assassine 28 hommes présentés comme des chrétiens éthiopiens

Le groupe terroriste État islamique (EI) a diffusé dimanche une nouvelle vidéo de propagande de 29 minutes se terminant par l'exécution d'au moins 28 hommes, présentés comme des[...]

Libye : une vidéo de l'EI montre des exécutions d'une trentaine de chrétiens éthiopiens

Le groupe Etat islamique (EI) a publié dimanche une vidéo montrant l'exécution d'une trentaine d'hommes, présentés comme des chrétiens éthiopiens, par des jihadistes en Libye.[...]

Le français BRL Ingénierie va mesurer l'impact du barrage de la Renaissance sur les eaux du Nil

Le cabinet d'études français BRL Ingénierie a été choisi pour mesurer l'impact de la construction du barrage Grande Renaissance sur les ressources en eau du Nil, a appris "Jeune[...]

Répartition des eaux du Nil : on ne fait plus de vagues

Fini la discorde entre l'Éthiopie, l'Égypte et le Soudan. Ce lundi 23 mars, les trois pays ont signé un accord de principe pour la construction du barrage éthiopien Grande renaissance.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers