Extension Factory Builder

Mina Agossi, la Björk du jazz

11/12/2008 à 11:24
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Elle ne fait aucune concession, joue « comme elle est », de façon sincère, sensuelle et envoûtante. Rencontre.

La chanteuse franco-béninoise Mina Agossi est une grande dame. À 36 ans, elle impressionne par la maîtrise qu’elle a de sa vie, de sa voix, de son image. Jamais, dit-elle, elle ne laissera arrangeurs ou producteurs rogner une once de sa liberté créatrice. « Je ne suis pas une savonnette, affirme-t-elle. Je ­n’existe pas en bleu ou en jaune. Je veux jouer ce que je suis. »

Actuellement en tournée mondiale1, celle que l’on surnomme la Björk du jazz, en raison d’un style singulier, fait sauter tous les canons traditionnels. Dépouillée, sa musique est chaude, organique. « Être sur une scène a une dimension érotique, orgasmique », aime-t-elle répéter.

Simple Things ?, son huitième album, sorti au printemps 2008, a été enregistré avec une formation réduite. La basse enveloppante d’Éric Jacot, la batterie aux aguets d’Ichiro Onoe, les percussions aériennes de Manolo Badrena. Exit le piano : « C’est un choix depuis mes débuts. Quand je compose, je n’entends que la basse et la batterie. » Un ­comble pour celle qui a confié sa carrière au pianiste américain Ahmad Jamal, séduit par tant d’audace. Volontairement intimiste, sa musique n’hésite pourtant pas à se frotter au répertoire de Jimi Hendrix, à celui des Pink Floyd, avec un mélange étrange de sonorités des mondes cel­tiques et vaudous.

Car l’Afrique ne perd jamais ses enfants de vue. Bien qu’elle soit née à Besançon, en France, en 1972, c’est sur les bords de la cité lacustre de Ganvié, au Bénin, pays de son père (assassiné au Gabon en 1997), que se perd son inconscient.

De Porto-Novo à Cotonou en passant par Ouidah et la déportation de deux millions d’esclaves, elle est retournée dans son pays, émue, en 2006, pour y retrouver sa tante, ainsi que le montre le reportage que la chaîne Arte lui a consacré2.

Un de ses rêves est de se produire au Bénin, « le seul État où je n’ai pas chanté en Afrique ! ». Chose apparemment plus complexe que de jouer à New York, où elle s’est ­produite, le 3 novembre, sur la scène du Blue Note.

Mais Edgar Kpatindé, conseiller ­spécial du président Yayi Boni, se démène actuellement pour concrétiser ce ­projet. Puisse ce dernier aboutir, pour le plus grand bonheur des Béninois. S’il vous plaît, Monsieur le Conseiller, encore un effort !

 

1. Mina Agossi sera en concert notamment les 26 et 27 décembre, au Sunside, à Paris.

2. Mina Agossi, une voix nomade, de Jean-Henri Meunier, 2007, 52 minutes.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Portrait suivant :
Déo Nkusu

Portrait précédent :
Un Ivoirien à la tête des critiques d'art

Bénin

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Afrique francophone : chef de l'opposition, un statut à double tranchant

Plusieurs pays d'Afrique francophone ont adopté un statut officiel de "chef de file de l'opposition". D'autres ont voté des textes mais attendent toujours la désignation de leur opposant en chef.[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Trois questions sur les prochaines élections au Bénin

Les Béninois iront aux urnes le 26 avril et le 31 mai prochain respectivement pour les élections législatives et les locales. L’annonce faite mercredi par le gouvernement, intervient après des[...]

Fondation Zinsou : Cuba mi amor...

À l'occasion de ses dix ans, la Fondation Zinsou se détourne momentanément de l'art contemporain et présente une exposition consacrée aux musiques africaines. Et, notamment, à[...]

Angelique Kidjo récompensée, lutte contre le racisme... ce qu'il faut retenir des Grammy Awards

La star béninoise Angélique Kidjo a remporté dimanche à Los Angeles son second Grammy Award, celui du meilleur album de musique du monde pour "Eve", lors d'une cérémonie[...]

La force multinationale contre Boko Haram se dote de 8 700 hommes

  Tchad, Niger, Nigeria, Cameroun et Bénin se sont mis d'accord samedi pour mobiliser 8.700 hommes dans la force multinationale de lutte contre le groupe islamiste nigérian Boko Haram, alors que le Tchad a[...]

La mosaïque linguistique africaine : carte des langues parlées sur le continent

En décembre dernier, le Parlement sénégalais s’est doté d’un système de traduction simultanée permettant aux députés de s’exprimer dans leur langue[...]

Bénin : "Dansons maintenant !", voyage dans la musique des années 1960-1980

La danse contemporaine africaine prend à nouveau ses quartiers à Cotonou, au Bénin. Jusqu’au 8 février, la Fondation Zinsou, qui fête cette année ses dix ans, réunit 55[...]

Boko Haram : pourquoi la coopération régionale patine

L'Assemblée nationale tchadienne a autorisé vendredi à l'unanimité l'envoi de soldats tchadiens au Cameroun et au Nigeria pour lutter contre le groupe islamiste Boko Haram. De quoi redynamiser la[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces