Extension Factory Builder

Abdellatif Maazouz

11/12/2008 à 10:31
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Ministre du Commerce extérieur

Jeune Afrique : Le renforcement de la présence des banques marocaines en Afrique subsaharienne est-il de nature à appuyer les entreprises dans leurs exportations ?

AbdelLatif Maazouz : Il faut un ensemble d’éléments pour accompagner les entreprises marocaines qui s’implantent en Afrique subsaharienne. La présence des banques marocaines en est un. Mais nous devons aller plus loin. Nous allons travailler avec les banques pour mettre en place un programme qui permette de tirer au mieux parti de leur présence. Par ailleurs, nous devons participer activement aux manifestations économiques et commerciales organisées dans les différents pays et institutionnaliser les relations entre les organisations patronales marocaines et africaines à travers la mise en place de conseils d’affaires mixtes et la création de chambres mixtes de commerce et d’industrie.

Le Maroc a-t-il signé des accords commerciaux avec des pays ­africains ?

Nous avons déjà des conventions commerciales prévoyant un traitement tarifaire préférentiel avec la Guinée, la Mauritanie et le Tchad. Nous avons également des accords commerciaux classiques avec quinze autres pays du continent. L’Afrique offre des opportunités réelles de commerce et de partenariat pour les opérateurs marocains. Il faut cependant être pragmatique et vendre des produits à valeur ajoutée, comme l’automobile ou le textile de qualité. Certains pays sont en phase de construction, et le Maroc a développé une expertise qui peut leur être utile dans des domaines comme l’infrastructure portuaire ou autoroutière.

Et au niveau régional ?

Les négociations lancées en 2000 avec l’UEMOA viennent d’aboutir. Nous avons paraphé l’accord commercial et d’investissement le 21 novembre 2008. Ce n’est pas exactement un accord de libre-échange, mais ça s’en approche. Les dispositions tarifaires, par exemple, sont asymétriques et en faveur des pays membres de l’UEMOA. Le gouvernement compte poursuivre cette approche et va lancer des discussions exploratoires avec d’autres groupements régionaux africains. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Maroc

Abdelmalek Alaoui, l'homme qui murmure à l'oreille des puissants

Abdelmalek Alaoui, l'homme qui murmure à l'oreille des puissants

Sans renier l'héritage de son père, indéboulonnable ministre de Hassan II, Abdelmalek Alaoui ne doit sa réussite qu'à son talent. Fondateur de Global Intelligence Partners, il consei[...]

Réchauffement climatique : la carte des 15 lieux les plus menacés d'Afrique

À l'occasion du sommet sur le climat à New York organisé le 23 septembre par le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, "Jeune Afrique" publie sa carte des 15 lieux les plus[...]

"Les Tribulations du dernier Sijilmassi" : "burn out" sous le burnous avec Fouad Laroui

Qui n'a jamais eu envie de changer de vie ? Un ingénieur marocain, héros du dernier livre de notre collaborateur Fouad Laroui, en lice pour le Goncourt, y est bien résolu. Mais de la coupe aux[...]

À Paris, deux expositions réconcilient la France et le Maroc

Deux grandes expositions sont programmées au Louvre et à l'Institut du monde arabe sur le Maroc à partir de la mi-octobre. Rabat et Paris se reconnectent loin de la brouille diplomatique.[...]

Maroc : le rappeur Mouad Belghawat, alias Lhaqed, est sorti de prison

Le rappeur marocain Mouad Belghawat est libre. Lhaqued, de son surnom, est sorti de prison jeudi après avoir purgé une peine de quatre mois pour atteinte à agent des forces de l'ordre.[...]

Maroc : nouveaux appels a l'abandon des poursuites contre le journaliste Ali Anouzla

À l'occasion du premier anniversaire de l'interpellation d'Ali Anouzla, journaliste marocain poursuivi pour aide au terrorisme, son comité de soutien et 12 ONG tunisiennes ont de nouveau réclamé[...]

Maroc : la relève de l'Amazigh Power

Artistes, écrivains ou acteurs associatifs, ils incarnent une nouvelle génération de militants qui se battent pour que la composante berbère de l'identité nationale se traduise dans tous[...]

Maroc : Bouhcine Foulane, 34 ans, la musique amazigh

Ils veulent faire revivre la musique amazigh sous un aspect moderne. Ribab Fusion - le ribab est une sorte de violon à corde unique typiquement amazigh -, ce sont six musiciens âgés de 26 à[...]

Maroc : Brahim El Mazned, 47 ans, les festivals berbères

Derrière le manager culturel, connu sous la casquette de directeur artistique du festival Timitar d'Agadir, il y a l'ethnologue, celui qui a sillonné toute l'Afrique, allant à la rencontre des[...]

Maroc : Mounir Kejji, 42 ans, le désenclavement rural

Né à Goulmima, non loin d'Errachidia, il a été tour à tour militant universitaire, associatif et politique. Aujourd'hui, Mounir Kejji veut se consacrer au désenclavement des[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex