Extension Factory Builder

Sayon Bamba, l’amazone de Conakry

07/12/2008 à 11:28
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

« Liberté, liberté chérie ! » Pour Sayon Bamba, ce n’est ni un slogan ni un vœu d’idéaliste un peu exaltée. Bouillonnante d’énergie, cette jeune chanteuse guinéenne installée à Marseille se veut une femme libre. « Ma liberté, dit-elle, je la prends dans ma vie de tous les jours ; et je dis aux femmes africaines que c’est possible. »

Elle est née en 1976 à Conakry, d’une mère pharmacienne et d’un père pilote d’avion, qui travaillait pour Sékou Touré. Jusqu’à ce qu’il soit emprisonné sur un simple soupçon de complot. « À cette époque, ils enfermaient les gens pour un oui pour un non, commente Sayon Bamba. Mais à la maison, mes parents ne m’ont jamais retiré la parole. » On l’aura compris : c’est de sa famille qu’elle tient son franc-parler.

Après l’indépendance, Sékou Touré ne tolérant pas d’autre enseignement linguistique que celui des langues nationales, le seul moyen d’apprendre le français était d’aller à « l’école catholique des bonnes sœurs ». Ce que fait Sayon Bamba : « Pour pouvoir dire ce qu’on pense au “diable” [c’est ainsi que les anciens colons étaient désignés, à l’époque], il faut parler sa langue, disait mon père. »

Après un Deug de sciences et mathématiques, « pour faire plaisir à ses parents », Sayon Bamba impose son choix : la musique, le spectacle, et rien d’autre. Elle entre au Théâtre national d’enfants, intègre un temps le groupe des Amazones de Guinée mais refuse de devenir gendarme, comme tous les membres du groupe. Elle gagne alors la France.

Après un premier album autoproduit, Chansons des rues et des maquis, elle présente aujourd’hui Mod’vakance, coréalisé avec des musiciens marseillais et guinéens. Son métissé et textes en soussou, toma ou malinké. « Le bilan de ce pays est terrible : pas d’eau, pas d’électricité, vol de diamant, pillage de bauxite… Triste est l’avenir du peuple de Guinée », chante Sayon Bamba dans « Salimaoré ». Un des titres forts de Mod’vakance. La langue de bois, Sayon Bamba ne connaît pas. Elle avance, confiante, « protégée par les ailes de ses aînés ».

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Portrait précédent :
Déo Nkusu

Guinée

Quand Sékouba Konaté se lâche

Quand Sékouba Konaté se lâche

On le croyait taiseux, encore empreint d'une rigueur très militaire. Mais ça, c'était avant : l'ancien président de la transition est aujourd'hui décidé à régler ses [...]

Carte interactive : ces événements menacés ou annulés à cause d'Ebola

Depuis le début de l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, en décembre 2013, une dizaine d'événements ont été annulés sur le continent. D'autres, censés se[...]

Naufrage d'une pirogue en Guinée : 10 morts, des dizaines de disparus

Au moins dix personnes ont péri et plusieurs dizaines étaient portées disparues en Guinée après le naufrage d'une pirogue surchargée vendredi dans le sud du pays, a-t-on appris de[...]

Ebola : le FMI "prêt à faire plus" pour la Guinée durement touchée

Le Fonds monétaire international (FMI) est "prêt à faire plus si nécessaire" pour la Guinée, l'un des trois pays africains les plus affectés par l'épidémie[...]

Prostitution et sexe 2.0 en Afrique

Nouvelles technologies, marketing, offre et demande, concurrence... À bien des égards, en Afrique aussi, les relations tarifées ressemblent de plus en plus à un business comme un autre.[...]

Ebola : contrôles renforcés aux aéroports des États-Unis et du Canada

Après la mort mercredi du patient atteint d'Ebola au Texas, Washington et Ottawa ont annoncé le renforcement du contrôle des voyageurs en provenance de tous les pays africains touchés par le virus.[...]

Banque mondiale : Ebola pourrait coûter 32,6 milliards de dollars

Selon un rapport de la Banque mondiale sur "l'impact économique d'Ebola" en Afrique de l'Ouest, le pire pourrait être à venir pour les pays touchés si une "réponse[...]

Ebola : la Guinée malade de ses voisins

Moins touché que le Liberia et le Sierra Leone, le pays espère maîtriser l'épidémie d'Ebola. Un objectif que ses frontières poreuses et son territoire mal contrôlé[...]

L'UA plaide pour "plus de ressources humaines" dans la lutte contre Ebola

Lors d'une réunion de l'Organisation de coopération et de développement (OCDE), tenue lundi à Paris, l'Union africaine (UA) a plaidé pour l'envoi de plus de personnel pour mieux lutter contre[...]

Ebola : cinq nouveaux cas par heure en Sierra Leone ?

La progression d'Ebola n'en finit plus d'affoler à travers le monde. Jeudi, une conférence s'est ouverte à Londres afin d'appeler la communauté internationale à accroître son aide[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers