Extension Factory Builder

Sayon Bamba, l’amazone de Conakry

07/12/2008 à 11:28
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

« Liberté, liberté chérie ! » Pour Sayon Bamba, ce n’est ni un slogan ni un vœu d’idéaliste un peu exaltée. Bouillonnante d’énergie, cette jeune chanteuse guinéenne installée à Marseille se veut une femme libre. « Ma liberté, dit-elle, je la prends dans ma vie de tous les jours ; et je dis aux femmes africaines que c’est possible. »

Elle est née en 1976 à Conakry, d’une mère pharmacienne et d’un père pilote d’avion, qui travaillait pour Sékou Touré. Jusqu’à ce qu’il soit emprisonné sur un simple soupçon de complot. « À cette époque, ils enfermaient les gens pour un oui pour un non, commente Sayon Bamba. Mais à la maison, mes parents ne m’ont jamais retiré la parole. » On l’aura compris : c’est de sa famille qu’elle tient son franc-parler.

Après l’indépendance, Sékou Touré ne tolérant pas d’autre enseignement linguistique que celui des langues nationales, le seul moyen d’apprendre le français était d’aller à « l’école catholique des bonnes sœurs ». Ce que fait Sayon Bamba : « Pour pouvoir dire ce qu’on pense au “diable” [c’est ainsi que les anciens colons étaient désignés, à l’époque], il faut parler sa langue, disait mon père. »

Après un Deug de sciences et mathématiques, « pour faire plaisir à ses parents », Sayon Bamba impose son choix : la musique, le spectacle, et rien d’autre. Elle entre au Théâtre national d’enfants, intègre un temps le groupe des Amazones de Guinée mais refuse de devenir gendarme, comme tous les membres du groupe. Elle gagne alors la France.

Après un premier album autoproduit, Chansons des rues et des maquis, elle présente aujourd’hui Mod’vakance, coréalisé avec des musiciens marseillais et guinéens. Son métissé et textes en soussou, toma ou malinké. « Le bilan de ce pays est terrible : pas d’eau, pas d’électricité, vol de diamant, pillage de bauxite… Triste est l’avenir du peuple de Guinée », chante Sayon Bamba dans « Salimaoré ». Un des titres forts de Mod’vakance. La langue de bois, Sayon Bamba ne connaît pas. Elle avance, confiante, « protégée par les ailes de ses aînés ».

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Portrait précédent :
Déo Nkusu

Guinée

Ebola : trois choses à savoir sur la tournée de Ban Ki-moon en Afrique de l'Ouest

Ebola : trois choses à savoir sur la tournée de Ban Ki-moon en Afrique de l'Ouest

Ban Ki-moon a annoncé mercredi à New York qu'il se rendra à partir du 18 décembre en Afrique de l'Ouest. Une tournée dans les pays qui ont été touchés par le virus Ebola. Pou[...]

L'État guinéen condamné pour "détention abusive" de deux officiers

Soupçonnés d'implication dans l'attaque de la résidence du président Condé en 2011, le général Nouhou Thiam et le colonel Sadou Diallo attendent depuis plus de 3 ans d'être[...]

Ebola et sida, même combat

Michel Sidibé est le directeur exécutif de l'Onusida.[...]

CAN 2015 : calendrier des matchs, groupes et résultats

La Coupe d'Afrique des nations (CAN) 2015 débute le 17 janvier. Consultez le calendrier complet et les résultats des matchs de la compétition qui s'achèvera le 8 février en Guinée[...]

Yaya Touré, Patrick Vieira et Idris Elba s'engagent dans la lutte contre Ebola

Idris Elba, acteur britannique d'origine ghanéo-sierra-léonaise, et des stars de football dont l'Ivoirien Yaya Touré participent à une campagne lancée mercredi pour soutenir les efforts des[...]

Guinée : Alpha contre Ebola

Après avoir semblé minimiser l'ampleur de la crise, le président Condé fait désormais de la lutte contre le virus sa priorité. Assisté du Dr Sakoba Keïta, il est[...]

Liberia, Guinée, Sierra Leone : où en est la lutte contre Ebola ?

Si le taux hebdomadaire de transmission du virus Ebola reste élevé au Liberia, en Guinée et au Sierra Leone, l'OMS estime pouvoir "prendre le dessus" sur l'épidémie dans ces trois[...]

Hollande aux Guinéens : "Nous avons le devoir de vous soutenir" dans la lutte contre Ebola

À son arrivée à Conakry, François Hollande a affirmé, vendredi, la solidarité de la France avec la Guinée dans la lutte contre l'épidémie d'Ebola. Le[...]

Ebola : chaque jour qui passe effrite l'espoir, dans quelle langue faut-il le dire ?

Une vingtaine d'artistes ouest-africains de renom se sont réunis pour interpeller les chefs d'État francophones sur la catastrophe que représente Ebola. Ils publient leur lettre ouverte dans Jeune Afrique.[...]

Guinée : au coeur du "ground zero" de l'épidémie d'Ebola

C'est ici, quelque part entre Nzérékoré et Macenta, en pleine forêt, qu'Ebola est apparu il y a bientôt un an. Une région difficile d'accès, qui a payé un lourd tribut[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers