Extension Factory Builder

Afrique du Sud : la fulgurante ascension de Lindiwe Mazibuko

28/11/2011 à 19:31
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Lindiwe Mazibuko, désormais numéro deux de son parti, l'Alliance Démocratique. Lindiwe Mazibuko, désormais numéro deux de son parti, l'Alliance Démocratique. © AFP

Élue le 27 octobre à la tête du groupe parlementaire d’opposition sud-africain, Lindiwe Mazibuko pourrait aider sa formation à séduire l’électorat noir, traditionnellement fidèle au parti présidentiel.

C’est une ascension fulgurante. « Météorique », même, si l’on en croit la presse sud-africaine. En 2009, encore inconnue du grand public, Lindiwe Mazibuko devenait députée de l’Alliance démocratique (DA) à Durban, la plus grande ville zouloue d’Afrique du Sud. Le 27 octobre, elle a pris la tête de son groupe parlementaire, devenant à 31 ans la numéro deux du plus grand parti d’opposition.

Le sortant, Athol Trollip, un ancien agriculteur blanc parlant couramment le xhosa, ne pouvait s’imaginer perdre son élection de mi-mandat il y a encore quelques mois. Défait mais pas rancunier, il décrit sa successeur comme « très compétente, sûre d’elle et très bonne oratrice ». « Maintenant, j’ajouterais qu’elle est ambitieuse », souffle-t-il.

Dans ce parti à l’électorat très majoritairement composé de minorités, cette élection est une révolution culturelle : le poste avait toujours été occupé par un Blanc. « Nous avons franchi le Rubicon », s’est félicitée la chef (blanche) de la DA, Helen Zille. Sa vivacité d’esprit, son sens de la formule et ses qualités de meneuse ont permis à Lindiwe Mazibuko, jusqu’à présent porte-parole du parti, de faire oublier son manque d’expérience. Mais son profil avait également l’avantage décisif de coller à la nouvelle stratégie de son camp : partir à la conquête de l’électorat noir (80 % de la population).

Noix de coco

Car depuis les dernières élections municipales, le parti a l’espoir de détrôner un jour l’African National Congress (ANC), qui règne sur le pays depuis 1994. En mai dernier, il a remporté 24,1 % des suffrages – le meilleur score de son histoire – en faisant le plein de voix chez les Blancs, les métis et les « Indiens », mais surtout en grignotant le vote noir, traditionnellement acquis à l’ANC et qui représenterait désormais le quart de son électorat.

Issue de la classe moyenne, diplômée et dotée d’un accent typiquement britannique qui lui vaut d’être traitée de « noix de coco » (noire à l’extérieur, blanche à l’intérieur) par certains ministres, Lindiwe Mazibuko incarne la synthèse entre représentativité et compétence. Helen Zille l’a bien compris : en interne, elle s’est prononcée sans ambiguïté pour sa protégée. Dans une formation opposée à la discrimination positive telle que mise en œuvre par l’ANC, cela n’a pas manqué de provoquer des remous. Le député Masizole Mnqasela a comparé la candidature de Mazibuko à une « décoration de vitrine ». « Du fait de l’histoire de ce pays, les questions raciales vont jouer un rôle important pour plusieurs années encore », déplore Athol Trollip avec plus de retenue.

Espoirs d’alternance

Le président Jacob Zuma, adversaire politique de Lindiwe Mazibuko mais Zoulou comme elle, a salué une élection « de bon augure » pour la démocratie et l’émancipation des femmes. Il pourrait perdre son sourire si elle atteignait ses objectifs. Lors des prochaines élections générales, en 2014, la DA compte encore améliorer son score, notamment grâce à l’arrivée de la première génération d’électeurs born free (nés après la fin de l’apartheid). Mais c’est pour celles de 2019 que le parti nourrit de véritables espoirs d’alternance. Si elle ne trébuche pas en route, Lindiwe Mazibuko aura alors 39 ans et une solide expérience derrière elle. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Afrique du sud

Afrique du Sud : Maimane, du township au leadership

Afrique du Sud : Maimane, du township au leadership

À 34 ans, ce chef d'entreprise devient le premier dirigeant noir de l'Alliance démocratique, parti considéré jusque-là comme "trop blanc". Cela suffira-t-il à &eacut[...]

Xénophobie en Afrique du Sud : l'opération Fiela suscite la polémique

Dans le cadre de l'opération Fiela, plus de 400 Mozambicains ont été expulsés en fin de semaine dernière et la société civile dénonce une action xénophobe. Le[...]

RDC : la justice sud-africaine abandonne les poursuites contre le pasteur Mukungubila

Le tribunal de Johannesburg a décidé vendredi d’abandonner les poursuites engagées contre le pasteur Paul-Joseph Mukungubila, qui était accusé d'avoir fomenté les attaques du 30[...]

Cornes de rhinocéros : un juteux trafic en nette progression

Les rhinocéros, menacés d'extinction, sont traqués par les contrebandiers. Zoom sur un trafic très lucratif.[...]

Gaz de schiste : l'Afrique du Sud lance une étude d'impact sur l'exploitation

L'Afrique du Sud a annoncé le lancement d'une étude d'impact de l'exploitation du gaz de schiste, dont la région du Karoo (centre-ouest), écologiquement fragile, détiendrait suffisamment de[...]

L'artiste sud-africain Joe Dog censuré à la Fondation Calouste-Gulbenkian de Lisbonne

Plus connu sous le nom de Joe Dog, l'artiste sud-africain Anton Kannemeyer a été victime d'une étrange affaire de censure au Portugal, dans la librairie de la Fondation Calouste-Gulbenkian à[...]

Afrique du Sud : qui est (vraiment) Mmusi Maimane, le leader noir du "parti blanc" ?

À 34 ans, Mmusi Maimane a été élu dimanche à la tête de l'Alliance démocratique (DA), première force d'opposition en Afrique du Sud et considérée par le pouvoir[...]

Afrique du Sud - Zapiro : "La liberté d'expression est un combat"

Pourfendeur de l'apartheid et de tous les obscurantismes, cette figure phare des satiristes du continent s'inquiète des menaces qui pèsent sur la démocratie sud-africaine.[...]

Tourisme : les 10 pays africains les plus compétitifs selon le World Economic Forum

  Le World Economic Forum a publié la 5e édition de son rapport bi-annuel, le "Travel & Tourism Competitiveness Report 2015" qui évalue la compétitivité du secteur du voyage[...]

Afrique du Sud : pas de répit dans le massacre des rhinocéros

Le rythme du massacre des rhinocéros s'est encore accéléré en Afrique du Sud, avec 393 animaux tués par des braconniers sur les quatre premiers mois de l'année, une progression de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers