Extension Factory Builder

Bénin : Adidjatou Mathys à l'assaut des marchés

11/11/2011 à 09:30
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Adidjatou Mathys, première béninoise ministre de l'Économie et des Finances. Adidjatou Mathys, première béninoise ministre de l'Économie et des Finances. © Alexandre Dupeyron pour Jeune Afrique

Adidjatou Mathys, ministre de l’Économie et des Finances du Bénin, s’active pour inciter les investisseurs à souscrire à l’emprunt obligataire de 76 millions d’euros lancé par son pays.

Première femme titulaire du portefeuille de l’Économie et des Finances au Bénin (depuis mai dernier), Adidjatou Mathys, 55 ans, a un cahier des charges bien rempli. Et dont l’exécution devrait permettre la relance de l’économie du pays, ronronnante depuis deux ans. Pour financer son action, son ministère a lancé, le 3 octobre, via la Caisse autonome d’amortissement (CAA) du Bénin, un emprunt obligataire de 50 milliards de F CFA (76 millions d’euros) sur le marché financier de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa).

L’opération, troisième du genre organisée par l’État depuis 2006, devrait se boucler à la fin du mois d’octobre, et le remboursement s’étalera de 2012 à 2016, avec un taux de rémunération de 6,5 % par an. Pour donner toutes les chances de succès à cet emprunt (10 000 F CFA le titre), Adidjatou Mathys a effectué une mission express à Paris, la semaine du 10 octobre, afin de médiatiser le projet et d’inciter les investisseurs régionaux et internationaux à y souscrire. La réussite de l’opération est essentielle pour cette femme volontaire, qui se sait attendue sur ses résultats.

La plupart des pays de la zone ayant réussi à réduire leur taux d’endettement (16 % en 2010 pour le Bénin, contre près de 50 % dans les années 2000), ils sollicitent de plus en plus, et avec succès, le marché financier sous-régional pour se financer. Avant le Bénin, la Côte d’Ivoire a lancé en août 2011 un emprunt de 100 milliards de F CFA et réussi à en lever 160 milliards. Ces opérations sont pour la plupart menées par les banques et sociétés d’intermédiation locales. L’emprunt béninois sera ainsi piloté par SGI-Bénin, à la tête d’un consortium formé avec Actibourse, SGI-Togo et EDC Investment Corporation (groupe Ecobank).

Les fonds mobilisés devraient renforcer la trésorerie de l’État et servir, indique la ministre, « à financer des projets socio­économiques dans les domaines de l’énergie, de l’agriculture, des infrastructures routières et dans les secteurs de l’éducation et de la santé ». Proche de l’actuel chef de l’État, Boni Yayi – pour qui elle a mené campagne avant la présidentielle de mars –, Adidjatou Mathys entend ainsi redresser la courbe de la croissance économique, orientée vers le bas depuis deux ans.

Après avoir atteint 5 % en 2008, la progression du produit intérieur brut (PIB) béninois est tombée à 2,7 % en 2009, puis à 2,5 % en 2010, alors qu’elle était attendue autour de 3 %. Ce ralentissement est attribué par la ministre à la faible production agricole et cotonnière, mais aussi à la baisse du rythme des investissements publics, « des chocs exogènes liés aux crises de 2008 et 2009 » ayant fait baisser les recettes de l’État.

Reprise

Mais celle qui a également été, en 1999, la première femme à occuper le poste de directrice générale du Trésor et de la comptabilité publique assure que cette tendance est déjà en train de s’inverser. « Pour 2011, nous tablons sur une croissance de 3,8 %, avant de passer à 4,1 % en 2012 », indique-t-elle. Une reprise que cette économiste, formée à ­l’Université nationale du Bénin, ­attribue à la réforme agricole (mécanisation, diversification…), qui a permis de booster la production, et à la relance des grands travaux publics.

Du haut de ses vingt-huit années d’expérience dans la fonction publique, la native de Porto-Novo (la capitale administrative) affirme que les réformes en cours, notamment l’informatisation de la douane et la mise en place d’un guichet unique au port de Cotonou, poumon économique du pays, devraient permettre au Bénin d’accroître ses recettes. Atteignant actuellement 650 milliards de F CFA, celles-ci devraient passer à 700 milliards en 2012. De quoi rembourser aisément l’emprunt.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Bénin

Bénin : l'opposant Adrien Houngbedji, nouveau président de l'Assemblée nationale

Bénin : l'opposant Adrien Houngbedji, nouveau président de l'Assemblée nationale

Adrien Houngbedji, principal adversaire du chef de l'État Thomas Boni Yayi à la dernière présidentielle, a été élu mercredi président de l'Assemblée nationale du B&e[...]

Corruption au Bénin : quand Rosine Soglo sort l'artillerie lourde

L’investiture des députés de la septième législature s’est déroulée samedi au siège du Parlement béninois, à Porto-Novo, capitale officielle du pays.[...]

Rien n'arrête la locomotive Bolloré

Deux ans après avoir raflé le deuxième terminal à conteneurs du port d'Abidjan, le groupe français double la concurrence et décroche le futur chemin de fer reliant Lomé[...]

Bénin : le parti du président Boni Yayi en tête des législatives, mais pas majoritaire

Avec 33 sièges sur 83, les Forces cauris pour un Bénin Emergent (FCBE) ont remporté les élections législatives au Bénin, sans atteindre la majorité absolue. Les deux principaux[...]

Bénin : le parti du président Boni Yayi en tête des législatives

Au Bénin, le parti du président Thomas Boni Yayi a remporté les élections législatives, avec 32 sièges sur 83, mais n'a pas obtenu de majorité absolue, selon les premiers[...]

Les bureaux de vote ont ouvert pour les législatives au Bénin

Les bureaux de vote au Bénin ont ouvert dimanche pour les élections législatives considérées comme un "galop d'essai" en vue de la présidentielle de 2016. Près de 4,4[...]

Soglo, Yayi, Kérékou : les "fils de" briguent le suffrage universel au Bénin

Le 26 avril, les électeurs choisiront leurs députés. Parmi les candidats, les fils de trois hommes qui se sont retrouvés à la tête du pays. Une situation inédite qui[...]

Bénin : pourquoi les législatives du 26 avril sont cruciales

La campagne pour les élections législatives au Bénin bat son plein. Dimanche, près de 4,4 millions d’électeurs sont appelés aux urnes pour choisir les 83 députés qui[...]

Dossier Bénin : l'enfant terrible

Politique, société, économie, religion... "Jeune Afrique" dresse un portrait du Bénin d'aujourd'hui.[...]

Bénin : églises charismatiques, la multiplication des petits saints

Berceau du vaudou et fief catholique, le pays est souvent cité en exemple en matière de syncrétisme. Mais les mouvements charismatiques aux pratiques douteuses prolifèrent, au point qu'on ne[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers