Extension Factory Builder
06/10/2011 à 16:08
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Dans l’ordre du choc des cultures, les préjugés entre peuples du Maghreb sont tenaces. Aux yeux de leurs voisins, les Libyens sont souvent présentés comme un peuple fruste et paresseux.

Une image aujourd’hui balayée par l’éveil d’une fierté nationale toute nouvelle : « Nous avons dépassé en courage les autres révolutions arabes. » Les Libyens fredonnent ce refrain lors des rassemblements publics : « Lève haut ta tête, tu es un Libyen libre ! » La proximité de la langue, des histoires, bref de la culture, instille de l’émotion et crée une solidarité immédiate. Balayant ses quarante-deux années de léthargie, la Libye libre interroge logiquement le calme trompeur en Algérie et au Maroc.

Alger n’a pas reconnu le CNT et ne pourra pas retarder très longtemps une décision de bon sens. Mais le peuple libyen jure ne pas en tenir rigueur aux Algériens. Tout au plus s’étonne-t-on de la frilosité d’un peuple n’osant pas défier une armée associée au pouvoir depuis des décennies. Les Libyens donneraient-ils des leçons de catéchisme révolutionnaire ? En tout cas, une sorte de bienveillance s’exprime à l’égard du Maroc. La Commanderie des croyants fascine. Je n’ai nulle part ailleurs entendu autant de passionnés de l’histoire des Almoravides qu’à Tripoli. Reste à savoir, me dit-on, pourquoi les Marocains ne font guère preuve d’esprit révolutionnaire « à la libyenne » ? Mon interlocuteur a deux explications : « Soit les réformes sont bien réelles, soit vous n’avez pas de colonne vertébrale. » Parce qu’elle invite à la curiosité et à la comparaison, la liberté est une excellente nouvelle !

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Forum-Tribunes Article suivant :
Tunisie : que reproche-t-on à Ridha Grira ?

Forum-Tribunes Article précédent :
Pour un agenda mondial du cacao

Réagir à cet article

Libye

Racisme : les Libyens et immigrés noirs, boucs émissaires des milices

Racisme : les Libyens et immigrés noirs, boucs émissaires des milices

Bien que représentés dans les plus hautes sphères, les Noirs sont trop souvent assimilés aux mercenaires de Kaddafi, et, à ce titre, persécutés.[...]

Libye - Ali Zeidan : "Je n'ai pas dit mon dernier mot"

Démis de ses fonctions à l'instigation des islamistes, l'ex-Premier ministre aujourd'hui en exil, Ali Zeidan, entend revenir à Tripoli malgré les risques encourus.[...]

Le groupe jihadiste qui a enlevé les diplomates tunisiens en Libye diffuse une vidéo

Mohamed Ben Cheikh, employé de l'ambassade de Tunisie en Libye, avait été enlevé le 21 mars à Tripoli. Un mois plus tard, un groupe jihadiste a publié une vidéo dans laquelle[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte[...]

Libye : un diplomate tunisien enlevé à Tripoli

Un diplomate tunisien a été enlevé jeudi à Tripoli, selon une source des services de sécurité.[...]

Libye : Ibrahim al-Jadhran, un milicien exigeant

Ibrahim al-Jadhran, qui bloque les terminaux pétroliers de Cyrénaïque depuis août 2013, a conclu un accord le 6 avril avec les autorités. Mais, selon ses proches, cet accord[...]

Tunisie - Rached Ghannouchi : moi, diplomate

Fort de ses nombreux contacts noués dans le monde arabe, le leader islamiste tunisien se rêve en médiateur sur la scène politique libyenne.[...]

Terrorisme - Iyad Ag Ghaly : arrête-moi si tu l'oses !

Recherché pour terrorisme par le monde entier, le chef touareg Iyad Ag Ghaly semble pourtant poursuivi avec bien peu d'ardeur. Et pour cause : il reste un acteur essentiel dans la région.[...]

Libye : l'ambassadeur de Jordanie enlevé à Tripoli

L'ambassadeur de Jordanie en Libye, Fawaz Al-Itan, a été enlevé mardi à Tripoli par des hommes armés. Son chauffeur aurait été blessé dans l'attaque.[...]

Le jihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar retiré en Libye ?

Selon le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), la présence en Libye de Mokhtar Belmokhtar serait une menace pour la paix. Le jihadiste algérien et ses hommes avaient occupé pendant[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces