Extension Factory Builder

Hasni Abidi : "Kadhafi peut toujours semer la pagaille" en Libye

09/09/2011 à 18:11
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Hasni Abidi dit craindre une 'somalisation' de la Libye post-Kaddafi. Hasni Abidi dit craindre une "somalisation" de la Libye post-Kaddafi. © D.R.

Hasni Abidi est directeur du Centre d’études et de recherche sur le monde arabe et méditerranéen de Genève. Il revient sur la capacité de nuisance de Mouammar Kadhafi en Libye, même après son éviction du pouvoir.

Jeune Afrique : La menace d’une contre-insurrection est-elle réelle en Libye ?

Hasni Abidi : Un dictateur au pouvoir depuis quarante-deux ans prépare forcément une riposte en cas de tentative de putsch. C’est d’ailleurs la seule mission d’une unité de la 32e brigade dirigée par Khamis, le fils du « Guide ». Le clan Kadhafi peut continuer à narguer les nouvelles autorités avec des petits groupes de résistance, autonomes et pas forcément coordonnés. À cela s’ajoutent les combattants loyalistes fondus dans la foule, difficiles à neutraliser.

Le sort de Kadhafi – qu’il soit capturé mort ou vif, ou jugé – pèsera sur l’avenir du pays…

En cas de fuite du colonel, les éventuels pays d’accueil pourront difficilement résister aux pressions internationales pour qu’il soit livré, d’autant que des poursuites ont été engagées par la Cour pénale internationale (CPI). D’où la stratégie de Kadhafi : résister par les armes pour peser sur les négociations (« Je suis encore là, si vous voulez la paix, composez avec moi »).

Peut-on s’attendre à un risque de partition du pays entre la Cyrénaïque, dans l’Est, bastion des insurgés, et la Tripolitaine, dans l’Ouest ?

Tout dépendra de la gestion du Conseil national de transition (CNT). Son impatience à transférer son pouvoir de Benghazi vers Tripoli traduit cette inquiétude. Si les appartenances tribales sont très importantes, les tribus n’ont pas de délimitations géographiques strictes et nouent des alliances entre elles. Kadhafi a joué là-dessus pour asseoir son pouvoir. Par exemple, sa femme n’est pas de la tribu des Gueddafa [centre du pays, NDLR] comme lui, mais d’une tribu située dans l’Est. Ces parentés tribales sont de nature à transcender d’éventuelles tentations autonomistes. Le CNT a bien compris la nécessité de représenter toute la diversité du pays. Le numéro un, Mustapha Abdeljalil, est originaire de l’Est, mais sa tribu est également présente dans l’Ouest. Le numéro deux, Mahmoud Jibril, est un Warfala (Est), la tribu qui a subi les pires représailles du régime de Kadhafi.

Peut-on craindre une "somalisation" de la Libye ?

Oui, car les armes circulent largement. D’où la nécessité pour le CNT de construire rapidement une nouvelle armée, avec des militaires issus de la rébellion et des éléments des forces de sécurité qui ont servi le régime déchu. On ne peut pas confier les opérations de police et de sécurité aux seuls insurgés.

Quel est le poids des islamistes dans les rangs du CNT ?

La menace d’Abdeljalil de démissionner, le 22 août, était un avertissement en direction de certains mouvements islamistes pour les empêcher de profiter du changement en cours. Leur rôle a été important dans la bataille de Tripoli. L’un des chefs militaires, Abdelhakim Belhaj, est un leader islamiste. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Libye

Libye : tentative d'assassinat contre le Premier ministre Al-Theni

Libye : tentative d'assassinat contre le Premier ministre Al-Theni

Le Premier ministre Abdallah al-Theni a échappé mardi soir à une tentative d'assassinat à Tobrouk, dans l'est du pays, lors d'une attaque menée par des hommes armés non identifiés. [...]

Conflit en Libye : des chefs de tribus libyennes en réunion au Caire

Une centaine de chefs de tribus libyennes est réunie au Caire depuis lundi afin de trouver des solutions pour mettre un terme à la guerre en Libye. Cette réunion de quatre jours est organisée par[...]

Libye : Matug Aborawi dans l'arène espagnole

Fasciné par l'Andalousie, blessé par la guerre dans son pays, cet artiste d'origine libyenne peint l'actualité méditerranéenne.[...]

Libye : 172 Tunisiens pris en otages par une milice islamiste du groupe Fajr Libya

Les autorités tunisiennes ont annoncé lundi l’existence de négociations en vue de la libération de 172 ressortissants détenus en Libye par un groupe de la coalition de milices islamistes[...]

La Libye arrête 400 migrants clandestins avant leur embarquement

Quelque 400 migrants clandestins ont été arrêtés dimanche par les autorités libyennes avant leur embarquement pour l'Europe, a annoncé dimanche l'organisme libyen chargé de la lutte[...]

Le groupe Al-Mourabitoune de Belmokhtar annonce son allégeance à l'EI

"Le mouvement Al-Mourabitoune annonce son allégeance au calife des musulmans Abou Baqr al-Baghdadi", a affirmé jeudi dans un enregistrement audio un responsable du mouvement armé terroriste.[...]

Liberté d'expression : les dessinateurs de presse en première ligne

L'attentat contre leurs confrères de "Charlie Hebdo" en janvier a fortement ému les dessinateurs africains et rappelé à quel point la liberté d'expression pouvait être[...]

Libye : un cargo turc bombardé, un marin tué

Le navire a été bombardé par les autorités libyennes reconnues par la communauté internationale. Elles accusent Ankara de soutenir ses rivaux islamistes.[...]

Libye : comment les migrants sont poussés à traverser la Méditerranée

Violences, viols, persécutions religieuses… Un rapport d'Amnesty International démontre que les conditions de vie des migrants en Libye les poussent à tenter la traversée de la[...]

Libye : le procès de Saadi Kadhafi reporté au 19 juillet

Le fils de Mouammar Kadhafi, qui avait fui la Libye lors de la révolution en 2011, comparaissait dimanche à Tripoli pour meurtre et détention arbitraire.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers