Extension Factory Builder

Susana Baca, premier ministre noir du Pérou

16/08/2011 à 17:06
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Susana Baca se bat pour la reconnaissance de l'héritage noir dans la culture péruvienne. Susana Baca se bat pour la reconnaissance de l'héritage noir dans la culture péruvienne. © Cris Bouroncle/AFP.

Premier ministre noir de l’histoire du Pérou, la célèbre chanteuse Susana Baca incarne tous les espoirs d’une communauté longtemps marginalisée.

Nommée le 28 juillet à la tête du ministère de la Culture par le président péruvien, Ollanta Humala, Susana Baca, 67 ans, n’a pas d’expérience politique, mais sa renommée internationale et sa popularité au Pérou devraient lui faciliter la double mission qu’elle s’est assignée : promouvoir la culture nationale à l’étranger et en ouvrir l’accès à tous les Péruviens.

Dans un pays où le racisme reste très répandu et où la minorité afro-péruvienne a longtemps été ignorée, sa nomination est un symbole fort. Associés aux conquistadors espagnols du XVIe siècle, les descendants des esclaves africains n’ont jamais gagné la reconnaissance de leurs concitoyens indiens. Il y a deux ans, le Pérou a toutefois été le premier pays sud-américain à s’excuser auprès d’eux pour des siècles d’exclusion.

Héritage africain

Susana Baca se bat depuis des années pour faire reconnaître l’apport de cet héritage dans la culture nationale. Avec son mari, Ricardo Pereira, un sociologue, elle a sillonné la côte au sud de Lima, fief de la communauté noire, pour recueillir des témoignages et s’imprégner de la tradition musicale locale. Au terme de onze ans de recherche, elle publie, en 1992, Del fuego y del agua, puis fonde l’institut Negrocontinuo, contribuant ainsi directement à l’essor de la culture afro-péruvienne. Elle projette aujourd’hui de construire dans la province de Cañete un centre dédié à la préservation de l’héritage africain.

Née à Lima d’un père guitariste et d’une mère danseuse, Susana Baca a très tôt vibré pour la musique. Après l’obtention d’un diplôme d’institutrice, elle se consacre à sa passion et remporte, en 2002, le Latin Grammy Award pour son album Lamento negro. Aujourd’hui, elle va devoir concilier scène et ministère. « Depuis ma nomination, je n’arrête pas de travailler, reconnaît-elle. Il faut que je prenne connaissance des dossiers qui m’attendent. » Pour l’instant, Susana refuse d’annuler ses engagements internationaux immédiats et va même entamer la promotion de son dernier album, Afrodiaspora. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Djibouti : Le Drian viendra... mais plus tard

Djibouti : Le Drian viendra... mais plus tard

Très attendue par les autorités comme par les militaires français, la visite de Jean-Yves Le Drian à Djibouti, qui devait avoir lieu au mois d'avril, a été reportée.[...]

Santiago Zannou : un rôle à jouer

De père béninois et de mère espagnole, le réalisateur place l'immigration et le métissage au coeur de ses films. La singularité de ses histoires lui a ouvert les portes du[...]

Yémen : le président Abd Rabbo Mansour Hadi s'est réfugié en Arabie saoudite

Alors que la confusion règnait sur le sort du président Abd Rabbo Mansour Hadi, ce dernier est arrivé jeudi en Arabie saoudite, le jour même où la coalition menée par Ryad[...]

"Comme un cri" : exorciser le naufrage du Joola

Pièce coup de poing, Comme un cri revient sur le drame du Joola et pointe une nouvelle fois la responsabilité des autorités sénégalaises.[...]

Cinéma : Dear White People, chers petits Blancs...

Avec son film "Dear White People", le réalisateur africain-américain Justin Simien dénonce les préjugés raciaux toujours vivaces dans le pays d'Obama... et suscite la[...]

Hervé Ladsous : "Le maintien de la paix ne représente que 0,4% des budgets militaires dans le monde"

Pour la première fois, les chefs d'état-major de 120 pays membres des Nations unies se réunissent vendredi 27 mars à New York pour plancher sur les enjeux complexes du maintien de la paix à[...]

Yémen : les rebelles progressent, le président Hadi en fuite

Alors que l'incertitude régnait sur son sort, le président yéménite, Abd Rabbo Mansour Hadi, a quitté le pays en bateau, ont annoncé des responsables yéménites.[...]

Racisme en Belgique : "Il faut prendre conscience de l'ampleur du problème"

Depuis le lancement du hashtag #dailyracism, de nombreux Belges ont témoigné, sur les réseaux sociaux, du racisme quotidien qu'ils subissent.  [...]

Tunisie : François Hollande attendu au Bardo le 29 mars

François Hollande devrait prendre part à la marche organisée dimanche 29 mars par les autorités tunisiennes, selon une source proche de l’Élysée.[...]

Lassana Bathily décoré de la médaille du courage par le Centre Simon Wiesenthal à Los Angeles

Lassana Bathily, le jeune Malien qui a sauvé quatre personnes lors de la prise d'otages de l'Hyper Cacher en France, le 9 janvier, a été décoré mardi de la médaille du courage par le[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers