Extension Factory Builder

Sénégal : Cheikh Guèye, le nouveau ministre des Élections en ballotage

05/08/2011 à 17:42
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le nouveau ministre des Élections a d'ores et déjà promis transparence et ouverture. Le nouveau ministre des Élections a d'ores et déjà promis transparence et ouverture. © AFP

Décrié par les uns, encensé par les autres, l'inspecteur d’État Cheikh Guèye est devenu le nouveau ministre des Élections du Sénégal. Mais il est encore loin de faire l'unanimité.

L’opposition réclamait la tête de Me Ousmane Ngom, le ministre de l’Intérieur, serviteur zélé du président Abdoulaye Wade, chargé d’organiser la présidentielle du 26 février 2012. À la place, elle a eu droit, le 25 juillet, à la création d’un 36e ministère : celui des… Élections, avec à sa tête Cheikh Guèye. Une nomination diversement appréciée. « Une provocation de plus », selon des opposants. « Le choix idéal d’un homme neutre », pour le pouvoir. L’intéressé quant à lui promet « une gestion inclusive et transparente » du processus électoral et demande à être jugé sur ses résultats.

Inspecteur général d’État, Cheikh Guèye est expérimenté. En 1998, sous le président Abdou Diouf, il prend la tête de la Direction des élections qui, depuis, a organisé dix consultations, dont le référendum constitutionnel de 2001 et les locales de mars 2009 marquées par une percée historique de l’opposition. Ses nouvelles fonctions lui offrant plus d’autonomie que les précédentes, il sera plus « rapide et efficace », estiment ses collaborateurs. Si pour nombre de Sénégalais la présidentielle de 2012 revêt une importance particulière, pour lui, c’est une élection de plus. « Cheikh Guèye est un homme imperturbable qui ne se soucie que des textes et de la qualité de son travail, souligne un proche. Les enjeux [politiques] ne l’intéressent pas. » L’opposition n’en redoute pas moins « une fraude massive ».

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Sénégal

Racisme au Maroc : à Tanger, un pogrom anti-migrants fait au moins un mort

Racisme au Maroc : à Tanger, un pogrom anti-migrants fait au moins un mort

À Tanger, une expédition sauvage menée par des Marocains contre des migrants à fait au moins un mort, le 29 août. Un drame qui met à nouveau en lumière le problème du racisme [...]

Ebola atteint le Sénégal, un quartier de Monrovia sort de l'isolement

Le Liberia doit lever samedi matin la quarantaine d'un quartier de la capitale, 10 jours après avoir imposé son isolement face à la progression de l'épidémie d'Ebola, qui touche désormais[...]

Sénégal : Mamadou Jean-Charles Tall, une mosquée et un manifeste

"La mosquée de Donaye (dans la vallée du fleuve Sénégal) doit être une sorte de manifeste. Au-delà de son caractère religieux, de l'impératif fonctionnel, elle[...]

Ebola : premier cas officiellement confirmé au Sénégal

La ministre sénégalaise de la Santé, Awa Marie Coll Seck, a officiellement confirmé au cours d'une conférence de presse, vendredi, le premier cas de fièvre hémorragique Ebola dans[...]

Braconnage en Afrique : Bring back our elephants !

Malgré les arrestations, le braconnage menace l'espèce. En Asie et au Moyen-Orient, l'ivoire vaut de l'or. Du Darfour au Congo, il finance les groupes armés.[...]

Coupe du monde de basket-ball : que peuvent faire les Africains ?

À partir du 30 août, trois équipes africaines participent à la Coupe du monde de basket-ball, en Espagne. Si les Américains sont favoris, et que les Espagnols espèrent également[...]

RDC - Affaire Chebeya : plainte contre Mwilambwe confirmée au Sénégal

À la suite de la plainte déposée par la FIDH et les familles des victimes dans l'affaire Chebeya début juin, la justice sénégalaise a ouvert mardi une information judicaire à[...]

Assane Dioma Ndiaye : "La CREI viole les principes élémentaires des droits de la défense"

Le président de la Ligue sénégalaise des droits humains voit dans le procès du fils de l'ancien président un "règlement de comptes" orchestré par le régime[...]

Sénégal : colère sur le campus de Dakar

La tension qui régnait depuis des mois à l'université de Dakar est montée d'un cran, le 14 août, avec la mort d'un étudiant lors d'une intervention musclée des forces de[...]

Sénégal : la CREI refuse de laisser partir Bibo Bourgi

La Cour de répression de l'enrichissement illicite (CREI) a refusé à l'homme d'affaires Bibo Bourgi, considéré comme le principal complice de Karim Wade, d'aller se faire soigner en France[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex