Extension Factory Builder
25/07/2011 à 11:10
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

« Dieu est grand, Dieu est la plus grand! » À l’autre bout du fil, la voix qui me parle est assurée, presque crâneuse, mais elle est celle d’un survivant : Alpha Condé,ou la démonstration que le courage n’est pas l’absence de peur, mais la capacité d’agir face à la peur. Quand des militaires ont attaqué son domicile – une grosse bâtisse sans grâce engoncée au coeur d’un quartier populaire de Conakry – le 19 juillet avant l’aube, à coups de bazooka et de mitrailleuse, il a bien cru, dit-il, sa « dernière minute venue ». Neuf heures plus tard, sa chambre dévastée « sentait toujours la poudre à plein nez » raconte un témoin, l’un de ceux qui, en fin de matinée ce jour-là, durent se jeter à plat ventre au rez-de-chaussée de la villa pour s’abriter d’un nouvel assaut des mutins : « Une femme pleurait, un homme récitait le Coran, Alpha lui n’avait qu’une idée en tête : nous protéger et nous retenir à déjeuner quand tout serait fini. Il nous a bluffés. » 

Le courage, donc. Chacun sait qu’on ne mesure que dans le péril son aptitude à « regarder la mort d’un air tranquille », comme disait Jean Jaurès, l’une des références du camarade Alpha. J’en ai connu d’autres, à qui la fonction de chef a permis de transcender leur peur et qui m’ont raconté par le menu ce qu’ils avaient ressenti pendant que l’on attaquait leur palais ou résidence. Idriss Déby Itno, Denis Sassou Nguesso, Paul Biya, Maaouiya Ould Taya, Gnassingbé Eyadéma et Ange-Félix Patassé, qui se disait protégé par les anges pendant que les balles hachaient son salon… Parfois, cela se termine mal, comme pour Laurent Gbagbo ou Thomas Sankara. Souvent, ils en réchappent tant la grande peur donne un grand courage et le grand courage, une grande baraka.

Mais le courage, le vrai, c’est aussi après qu’on l’évalue, quand le chef qu’on a voulu tuer se retrouve confronté à cet avertissement du philosophe Alain : «Qu’il est difficile d’être courageux sans se montrer méchant ! », sans chercher à se venger, sans verser dans les règlements de comptes, les arrestations arbitraires, l’exclusion ethnique, la justice expéditive. Beaucoup n’y sont pas parvenus, pour qui le choc a été tel que la paranoïa est devenue chez eux une sorte de refuge. Comment réagira Alpha Condé? « Il faut calmer le jeu, la démocratie doit continuer d’avancer », me dit-il – et ses premières déclarations publiques vont il est vrai dans ce sens, le bon sens. Mais il ajoute : « Nous serons implacables avec tous ceux qui ont semé la haine. » La haine, sans doute, ne mérite pas de pitié. Mais elle ne doit pas aveugler celui qui la combat. Le courage, camarade Alpha, ce n’est pas seulement de faire preuve de bravoure sous la mitraille, c’est aussi de vaincre chaque jour ses propres petits démons. Je te sais heureusement trop démocrate – et je te crois trop politique – pour faire subir à tes ennemis la loi du talion…

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Editorial suivant :
Miracles et mirages

Editorial précédent :
La victime, le bourreau et les médias

Réagir à cet article

Guinée

Ebola : à Bruxelles, les pays touchés demandent un 'plan Marshall' pour se relever

Ebola : à Bruxelles, les pays touchés demandent un "plan Marshall" pour se relever

Alors que l'épidémie d'Ebola s'éternise en Afrique de l'Ouest, une conférence des acteurs de la lutte contre le virus se tient ce mardi à Bruxelles. Les trois pays les plus touchés appelle[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Afrique francophone : chef de l'opposition, un statut à double tranchant

Plusieurs pays d'Afrique francophone ont adopté un statut officiel de "chef de file de l'opposition". D'autres ont voté des textes mais attendent toujours la désignation de leur opposant en chef.[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Guinée : un imam jugé pour violences sur un agent de la lutte contre Ebola

Les soignants d'Ebola sont de plus en plus victimes d’actes de violences commis par les populations en Guinée. Le procès d’un imam inculpé pour coups et blessures sur un agent s’ouvre ce[...]

Lettre ouverte à tous les Guinéens

Béa Diallo est élu au Parlement belge et échevin d'Ixelles. Oui, Depuis plusieurs années déjà, notre pays est confronté à un défi immense : il doit atteindre de[...]

Moi, Aïssatou, Guinéenne régularisée au Maroc, mais toujours en sursis

Aïssatou Barry est une migrante guinéenne qui a survécu à l'enfer du tristement célèbre camp de Gourougou, dans le nord du Maroc, qui abrite les migrants clandestins voulant rallier [...]

Sondage : votez pour le meilleur joueur de la CAN 2015 !

La CAN 2015 s'est achevée dimanche avec la victoire in extremis de la Côte d'Ivoire en finale face au Ghana (9-8 au t.a.b.). Quel joueur vous a le plus marqué depuis le début de la compétition, le[...]

Cellou Dalein Diallo : "L'opposition guinéenne n'a plus que la rue comme recours"

À l’approche de la présidentielle guinéenne – qui devrait se dérouler avant la fin de l’année – l’opposition durcit le ton et réclame plus de dialogue avec[...]

Guinée : un ancien ministre tué par balles en pleine rue à Conakry

Thierno Aliou Diaouné, ancien ministre de la Jeunesse et des Sports du gouvernement de transition de 2010, a été abattu par des inconnus vendredi soir à Conakry. Les motifs du crime ne sont pas encore[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces