Extension Factory Builder

France : Luc Oursel, "Monsieur atome" de Sarkozy

09/07/2011 à 10:17
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Luc Oursel a succédé le 30 juin à Anne Lauvergeaon à la présidence du directoire d'Areva. Luc Oursel a succédé le 30 juin à Anne Lauvergeaon à la présidence du directoire d'Areva. © Teh Eng Koon/AFP

Après plus d’un an de tergiversations, l’Élysée a nommé l’ex-numéro deux d’Areva, Luc Oursel, à la tête du groupe français. Saura-t-il faire oublier Anne Lauvergeon ?

Surnommé « Kung Fu Panda » dans les couloirs d’Areva pour son caractère entier et bien trempé, Luc Oursel a finalement eu raison d’Anne Lauvergeon. La mobilisation, en faveur d’« Atomic Anne », de la quasi-totalité du comité exécutif (17 des 19 membres), du président du conseil de surveillance Jean-Cyril Spinetta, des salariés – à travers le comité de groupe européen – et d’une vingtaine de députés de tous bords, n’a pas suffi à sauver celle qui a tenu pendant dix ans d’une poigne de fer le groupe nucléaire français.

Le 30 juin, l’ancien numéro deux d’Areva a donc pris ses fonctions dans un climat électrique. Réputé colérique et sanguin, Luc Oursel devra se faire violence et manifester un sens plus prononcé de la diplomatie pour s’imposer à la tête d’un groupe de 48 000 salariés. D’autant que s’il a été placé par l’Élysée au sommet de cette entreprise stratégique, c’est d’abord parce que Nicolas Sarkozy cherchait depuis plus d’un an à se débarrasser de l’une des femmes les plus puissantes de la planète, selon le classement 2010 du magazine Forbes.

Dans un climat mondial de remise en cause du nucléaire après la catastrophe de Fukushima, le chef de l’État a préféré confier les clés d’Areva à un homme du sérail et expérimenté. Et ce même si son caractère affirmé lui a déjà valu des démêlés avec des clients éminents du groupe (Abou Dhabi, EDF…). Ingénieur en chef du corps des Mines, comme son ex-patronne, Luc Oursel, 51 ans, a plutôt la réputation d’être un industriel au savoir-faire reconnu et bon gestionnaire. Mais il n’a pas la « vista » d’Anne Lauvergeon, qui a bâti en deux mandats le premier groupe nucléaire mondial.

Expérience au Gabon. Recruté en 2007 par la patronne d’Areva pour son expertise industrielle, il a fait carrière chez Schneider Electric, Sidel (machine d’emballages) et Géodis (logistique), il dirige la filiale des réacteurs (Areva NP) et est promu directeur général adjoint chargé des opérations nucléaires en 2010. Bien avant cela, Luc Oursel avait trouvé son premier job, au début des années 1980, comme ingénieur à la Compagnie des mines d’uranium de Franceville (Comuf), au Gabon. Une expérience qui ne manquera pas de lui être utile, à l’heure d’orchestrer l’ouverture du capital des mines d’Areva, dont certaines (uranium, or) se trouvent sur le continent, et de tenter de trouver une issue heureuse à la prise d’otages de ses salariés au Niger.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

France : un gouvernement enfin cohérent, mais si fragile !

France : un gouvernement enfin cohérent, mais si fragile !

Après l'éviction d'Arnaud Montebourg et des ministres frondeurs, le gouvernement Valls II va pouvoir mener une politique ouvertement sociale-libérale. Ce changement de cap peut-il lui permettre de retr[...]

Racisme italien et humour de ses victimes

Quelle est la part d’humour dans le bras de fer entre le Congolais Clément Kikoko Kyenge et le président du Sénat italien Roberto Calderoli ? “Sans rire”, le second accuse le premier[...]

Santé : un test rapide et peu coûteux pour détecter le paludisme

Un nouveau test rapide et peu coûteux pour détecter le paludisme a été mis au point par des chercheurs de Singapour et des États-Unis. La maladie tropicale coûte la vie à 600 000[...]

Cisjordanie : Israël s'empare de 400 hectares de terres

Les autorités israéliennes ont annoncé, dimanche, le lancement d’une procédure d’appropriation de 400 hectares de terres situées en Cisjordanie, dans le secteur de Bethléem.[...]

Référendum

En brumeuse Écosse le 18 septembre, mais surtout, en ce qui nous concerne, au Burkina, dans les deux Congo, au Rwanda et au Burundi, cinq pays où pourraient être organisées dès 2015[...]

Inde : de la syrah au pays de Shiva

Alors que la consommation nationale de vin est en pleine croissance, plusieurs producteurs locaux commencent à se faire un nom. Parmi eux, Sula Vineyards, qui s'apprête à exporter... en France.[...]

Italie : le père de Cécile Kyenge a-t-il (vraiment) ensorcelé Roberto Calderoli ?

Connu notamment pour ses insultes racistes, Roberto Calderoli a affirmé mardi que le père de Cécile Kyenge l'avait ensorcelé. Et le sénateur italien dit détenir des preuves de ses[...]

France - Libye : Sarkozy, Kadhafi et la piste malienne

Comme l'a révélé J.A. en exclusivité, les juges qui enquêtent sur le financement de la campagne de l'ex-président français en 2007 ont adressé une demande d'entraide[...]

Élite africaine : l'École des riches, euh... des roches !

Cet établissement français, où une année d'internat coûte plus de 25 000 euros, accueille depuis toujours les fils et les filles de personnalités africaines. À ce tarif,[...]

François Hollande : "Bachar al-Assad ne peut pas être un partenaire de la lutte contre le terrorisme"

Lors de son discours annuel devant les ambassadeurs, jeudi, le président français, François Hollande, a affirmé qu'il refusait coopération avec le gouvernement de Bachar al-Assad pour lutter[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex