Extension Factory Builder

Ouattara doit tenir ses troupes

27/06/2011 à 11:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Deux mois et demi après la chute de Laurent Gbagbo, la Côte d’Ivoire panse laborieusement ses plaies. Si le volet économique et la reconstruction ne semblent pas devoir poser de problème à Alassane Ouattara, il en va tout autrement de la réconciliation nationale.Comme l’attestent les affrontements violents du 22 juin entre gendarmes et Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI), qui ont fait une victime civile touchée par une balle « perdue ». Il ne se passe plus un jour sans que le comportement des FRCI ne soit pointé du doigt : agissements délictueux, mise en coupe réglée de certains quartiers d’Abidjan, rackets, règlements de comptes, passe-droits, pillages, viols, exécutions sommaires… Le tout dans la plus grande impunité, que dénoncent les ONG présentes sur le terrain et la Mission des Nations unies en Côte d’Ivoire (Onuci).

Cocktail explosif s’il en est, tous les membres des FRCI ne sont pas pour autant, bien sûr, à mettre dans le même sac. Qu’y a-t-il de commun entre les anciennes Forces nouvelles (ex-rébellion), les éléments des Forces de défense (FDS) qui se sont ralliés à Ouattara et les bataillons de déshérités qui ont rejoint leurs rangs et pour qui les seuls débouchés étaient militaires et le moyen de subsistance le plus sûr la prédation? La plupart ont découvert le maniement des armes – et le pouvoir qu’elles confèrent – il y a seulement quelques semaines, n’ont pas été formés pour le maintien de l’ordre et n’ont pas la moindre idée de ce que signifie le mot « discipline ». Leurs chefs, qui rivalisent de talent et d’inventivité pour s’affubler de noms de guerre grotesques ou incongrus (Ben Laden, Rambo, Anaconda…), n’ont fait aucune école militaire, se soucient comme d’une guigne des multiples dérapages de leurs troupes, accumulent les richesses et se fournissent chez leurs concitoyens en 4x4 comme on chaparde au supermarché du coin... Les scènes surréalistes sont devenues monnaie courante à Abidjan : un nain empêtré dans un tee-shirt noir FRCI et vacillant sous le poids de son kalach règle la circulation à un carrefour, deux soldats en guenilles et tongs, visiblement pressés et remontant à moto une rue en sens interdit, percutent un bus, chutent et repartent en abandonnant leurs armes sur le bas-côté. On rêve! Ou plutôt on cauchemarde... Alassane Ouattara mais aussi Guillaume Soro donnent pour l’instant l’impression de regarder ailleurs. L’exaspération de la population est pourtant à son comble. Même ceux pour qui ils étaient hier des libérateurs voient en eux aujourd’hui des bourreaux. Mais ADO et Soro devront un jour répondre du comportement de leurs « troupes ». Certes, leur tâche n’est pas aisée ; nettoyer les écuries d’Augias ne se fait pas en un claquement de doigt. Mais c’est justement parce que Ouattara a été élu, qu’il est légitime et que son combat a été exemplaire qu’il se doit d’être lui-même irréprochable et de faire en sorte que ses hommes – tous ses hommes – le soient aussi. Quel que fût leur rôle dans sa victoire.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Editorial suivant :
Les larmes d'Aïcha

Editorial précédent :
Maroc : de l'Amérique à l'Afrique

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : la candidature unique de Ouattara validée par le PDCI

Côte d'Ivoire : la candidature unique de Ouattara validée par le PDCI

Le Parti démocratique de Côte d'Ivoire, principal allié du président sortant Alassane Ouattara au sein de la majorité, a validé samedi la candidature unique du chef de l'Etat à la [...]

Côte d'Ivoire - KKB : "Il y a dorénavant un PDCI-RDA et un PDCI-RDR"

Les tensions au sein du PDCI au sujet de la présidentielle de 2015 s'aggravent de jour en jour. Interview de Kouadio Konan Bertin (KKB), un des quatre frondeurs qui rejettent "l'Appel de Daoukro" de Henri Konan[...]

Côte d'Ivoire - CAN 2015 : les Éléphants passent à la caisse !

Le ministre des Sports, Alain Lobognon, a reçu de la présidence la somme correspondant aux primes accordées par Alassane Ouattara aux Éléphants victorieux de la CAN 2015. À lui[...]

Côte d'Ivoire : les frondeurs du PDCI n'iront pas au congrès du parti

La crise consécutive à "l'appel de Daoukro" n'en finit pas de secouer le PDCI. Quatre opposants au leadership d'Henri Konan Bédié ont annoncé jeudi qu'ils boycotteront le prochain[...]

Côte d'Ivoire : les déclarations phares du procès des pro-Gbagbo

La première phase du procès des 83 accusés pro-Gbagbo poursuivis pour "atteinte à la sûreté de l'État" devant la Cour d'assises d'Abidjan s'est achevée lundi par la[...]

L'Afrique a-t-elle l'alimentation la plus saine du monde ?

Selon une étude de l'université de Cambridge, qui casse les clichés sur l'Afrique, le continent africain abriterait neuf des dix pays qui mangent le plus sainement au monde. Parmi eux, certains[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

La Côte d'Ivoire lève un milliard de dollars sur les marchés internationaux

Au terme d'un "roadshow" débuté le 16 février, la Côte d'Ivoire a lancé le 24 février son Eurobond d'un milliard de dollars. La demande des investisseurs a dépassé[...]

Côte d'Ivoire : Égypte, Qatar, Arabie saoudite... Renard a l'embarras du choix

Champion d’Afrique avec la Côte d’Ivoire le 8 février, Hervé Renard (46 ans) est sous contrat avec les Éléphants jusqu’au 31 juillet 2016. Mais le Français suscite de[...]

Côte d'Ivoire - Simone Gbagbo : "Je ne sais pas ce qu'on me reproche"

L'ex-Première dame ivoirienne, accusée d'atteinte à la sûreté de l'État, a clamé son innocence lundi devant la Cour d'assises d'Abidjan. Elle a aussi réaffirmé que son[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers