Extension Factory Builder

Jacques Anouma : "À qui profite le crime ? "

20/05/2011 à 18:46
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Jacques Anouma, membre du comité exécutif de la Fifa. Jacques Anouma, membre du comité exécutif de la Fifa. © D.R.

Soupçonné d’avoir monnayé son vote pour l’attribution de la Coupe du monde 2022 au Qatar, Jacques Anouma, président de la Fédération ivoirienne de football et membre du comité exécutif de la Fifa, répond aux accusations.

Jeune Afrique : Comment réagissez-vous aux accusations de corruption lancées par l’hebdomadaire britannique The Sunday Times ?

Jacques Anouma : Je me suis réveillé le lendemain de ces accusations avec une énorme migraine. J’ai bien sûr accusé le coup, mais je vais réagir. Car salir les gens de cette façon, sans preuves, c’est aberrant. Je ne suis pas abattu, juste en colère. Mais j’ai la conscience tranquille. Je ne suis pas concerné par cette affaire.

Le Sunday Times parle de 1,5 million de dollars…

Oui, mais moi, je n’ai rien touché ! Et puis, s’agit-il d’une somme globale pour Issa Hayatou et moi-même, ou aurions-nous touché 1,5 million chacun ? Je le répète, je suis tranquille. J’attends que cet hebdomadaire sorte ses fameuses preuves. Pourquoi ne les apporte-t-il pas tout de suite ?

Ce n’est pas la première fois que des affaires de corruption éclaboussent la Fifa et que des Africains sont concernés…

Mais à qui profite le crime ? Car il y a forcément quelqu’un qui tire les ficelles. Je vais essayer de savoir de qui il s’agit, car porter de telles accusations, c’est extrêmement grave. J’ai la conviction que c’est toujours la même personne qui est derrière tout ça. Nous finirons par le savoir. Issa Hayatou a été souvent accusé, mais sans preuves. Là, c’est mon tour.

Donc vous affirmez n’avoir pas touché un sou du Qatar ?

Mais bien sûr ! Si cela avait été le cas, l’affaire serait sortie depuis longtemps. Depuis que la Coupe du monde 2022 a été attribuée au Qatar, il y a des polémiques, des suspicions, des accusations, des sous-entendus…

Ces accusations surviennent alors que le congrès électif de la Fifa s’apprête à désigner un nouveau président, le 1er juin, à Zurich (Suisse). « Sepp » Blatter aura pour adversaire le Qatari Mohamed Ibn Hammam. Y a-t-il un lien, selon vous ?

Sans doute. Depuis plusieurs mois, le climat est très tendu à la Fifa. C’est normal, les élections approchent. Et en 2013, on élira le président de la Confédération africaine de football (CAF). Deux échéances aussi importantes peuvent expliquer l’emploi de certaines méthodes…

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : le prix de l'électricité augmente, les consommateurs grognent

Côte d'Ivoire : le prix de l'électricité augmente, les consommateurs grognent

Le prix de l'électricité va augmenter en Côte d'Ivoire à partir du 1er juin. Les consommateurs, mécontents, craignent que cette hausse ne se répercute sur le prix des produits de la vie cou[...]

Côte d'Ivoire : Soro à Casablanca sans... Bakayoko

Tous les deux invités, seul Guillaume Soro a finalement fait le déplacement à Casablanca pour le mariage d'Assaita Chaffi, l'une des filles de Moustapha Chaffi, le conseiller spécial de Blaise [...]

Stromae, griot sarcastique malgré lui

Le chanteur belge Stromae est en tournée africaine. Ecoutées au premier degré ou pastichées, les chansons de son album "Racine carrée" illustrent la politique du continent.[...]

Football : Renard à Abidjan pour acter son départ de Côte d'Ivoire, 400 000 euros en jeu

Hervé Renard, le sélectionneur de la Côte d’Ivoire, et le club de Lille (Losc) sont tombés d’accord pour entamer une collaboration à partir de la saison 2015-2016. La signature[...]

Côte d'Ivoire : Gbagbo-Affi, l'émissaire de la dernière chance

La crise au sein du Front populaire ivoirien (FPI) continue, mais certains n'ont pas perdu l'espoir de réconcilier Pascal Affi N'Guessan et Laurent Gbagbo. [...]

Premier hôtelier d'Abidjan, Accor refuse de céder du terrain

Pour faire face à l'arrivée de concurrents, le groupe français relance ses investissements en Côte d'Ivoire.[...]

Le roi du Maroc entame ce mercredi au Sénégal une nouvelle tournée africaine

Mohammed VI se rend ce mercredi au Sénégal. Son périple l'emmènera ensuite en Côte d'Ivoire, au Gabon et en Guinée-Bissau. Il s'agit de la troisième tournée africaine du roi[...]

Mondial 2022 au Qatar : trois hauts dirigeants du football africain nommément accusés de corruption

Au mois de juin 2014, le "Sunday Times" publiait une enquête dénonçant l'existence d'un système de pots-de-vin ayant conduit à l’attribution de la Coupe du monde de football au[...]

Côte d'Ivoire : lancement d'une coalition contre Ouattara avant les élections d'octobre

Plus d'un millier de personnes ont assisté vendredi au lancement d'une coalition composée de ténors de la majorité et de l'opposition contre le chef de l’État ivoirien, Alassane Ouattara,[...]

Remaniement en Côte d'Ivoire : un perdant, trois gagnants

Le président ivoirien, Alassane Ouattara, a procédé mercredi à un remaniement "technique" du gouvernement. Trois nouvelles personnalités font leur entrée dans l'équipe[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers