Extension Factory Builder

Bineta Diop, la personnalité sénégalaise du Time Magazine

13/05/2011 à 16:12
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Bineta Diop, fondatrice de l'ONG Femmes Africa Solidarité (FAS). Bineta Diop, fondatrice de l'ONG Femmes Africa Solidarité (FAS). © Stephen Lovekin/Getty Images for Time/AFP

La Sénégalaise Bineta Diop, fondatrice de l’ONG Femmes Africa Solidarité, figure au classement Time des 100 personnalités qui font bouger le monde.

En ce 26 avril 2011, le Jazz at Lincoln Center de New York accueille du beau monde. Dans la célèbre salle de concert sont réunis les « 100 » de 2011, ceux qui, selon le magazine Time, font bouger le monde, ainsi que de prestigieux invités. Côté africain, quatre petits nouveaux ont fait leur entrée au classement : l’avocat libyen Fathi Terbil, le blogueur égyptien Waël Ghonim, le rappeur tunisien El Général et la Sénégalaise Bineta Diop, fondatrice de l’ONG Femmes Africa Solidarité (FAS).

Entourée de stars du cinéma, de businessmen ou d’hommes politiques, la native de Guéoul (nord-ouest du Sénégal) ne se sent nullement impressionnée. Elle en a vu d’autres. La directrice exécutive de FAS est souvent sollicitée par les chefs d’État de l’Union africaine (UA), s’entretient régulièrement avec Ban Ki-moon, travaille avec Graça Machel, l’épouse de Nelson Mandela… À 61 ans – elle en paraît vingt de moins –, elle a sillonné le monde, serré la main des plus grands, mais a choisi de se consacrer aux femmes africaines meurtries dans leur reconstruction.

Un besoin qui lui vient de sa mère, Marèma Lô, militante féministe de la première heure. « Elle nous a toutes mises à l’école, mes trois sœurs et moi, et nous a encouragées à aller le plus loin possible, explique Bineta Diop. Et en tant que vice-présidente des femmes de l’Union progressiste sénégalaise [le parti de Senghor, NDLR], elle m’a appris à qui il fallait s’adresser pour faire bouger les choses. »

Mariée à 19 ans, Bineta Diop passe son bac à Addis-Abeba, où son mari, diplomate, est en poste, avant de poursuivre ses études à Paris et d’entrer, en tant que coordinatrice de projet, à la Commission internationale des juristes, à Genève, en 1981. Une ONG qu’elle quittera quinze ans plus tard pour créer FAS, « parce que l’on parle toujours des hommes, mais jamais des femmes ».

Depuis 1996, FAS a fait bien du chemin. L’ONG a des bureaux à Dakar, New York, Genève, mais aussi au Soudan, en RD Congo et au Tchad. Non seulement elle est au cœur des processus de réconciliation au Burundi, en Centrafrique et au Liberia, mais elle intervient également dans la formation de soldats sur les droits de l’homme… et de la femme.

Ce n’est pas pour autant que Bineta Diop lève le pied : elle prépare un PhD au Centre d’études stratégiques de Paris. Thème de son mémoire : Femmes, paix et sécurité.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Sénégal

Abdoulaye Wade : un retour au Sénégal qui inquiète la défense de son fils Karim

Abdoulaye Wade : un retour au Sénégal qui inquiète la défense de son fils Karim

Le retour au Sénégal d'Abdoulaye Wade, prévu le 25 avril, suscite de l'inquiétude au sein de la défense de son fils, Karim Wade. Mais pour l'instant, "Gorgui" a su garder le silence[...]

Chansons caritatives : à votre bon coeur, mélomanes !

Inspirés par les réunions charitables d'artistes anglo-saxons dans les années 80, les chanteurs africains s’égosillent de plus en plus en groupes. Autour de causes[...]

Sénégal : le vrai-faux retour d'Abdoulaye Wade

Annoncé pour mercredi, le retour d'Abdoulaye Wade à Dakar a finalement été reporté au vendredi 25 avril. Blocage des autorités sénégalaises ou stratégie de[...]

Pas de meeting pour le retour d'Abdoulaye Wade au Sénégal

Le meeting programmé mercredi par le Parti démocratique sénégalais (PDS) pour le retour à Dakar d'Abdoulaye Wade n'aura pas lieu. Les autorités sénégalaises ont jugé[...]

Abdoulaye Wade de retour mercredi au Sénégal après vingt-deux mois d'absence

L'ex-président Abdoulaye Wade est attendu mercredi 23 avril au Sénégal. Il avait quitté son pays après sa défaite électorale en 2012.[...]

Sénégal : Karim Wade bientôt jugé pour "enrichissement illicite"

Karim Wade, le fils de l'ex-président sénégalais Abdoulaye Wade dont il fut conseiller et ministre, restera en prison où il croupit depuis un an en attendant son procès, prévu en juin,[...]

Affaire Karim Wade - Cheikh Diallo : "J'ai dit la vérité, rien que la vérité"

Ex-conseiller du président Abdoualye Wade, Cheikh Diallo a connu la descente aux enfers. Soupçonné par la justice d'être un complice de Karim Wade dans l'acquisition illicite de divers biens, il aura[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte[...]

Mali : IBK au Sénégal, les raisons d'une visite

Le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, a fait une visite d'État au Sénégal, du 13 au 16 avril. Retour sur les raisons de cette visite.[...]

Sénégal : en attendant son procès, Karim Wade, en détention depuis un an, reste en prison

En attendant son procès, Karim Wade va rester en détention provisoire. En prison depuis un an jour pour jour, le fils de l'ancien président sénégalais, Abdoulaye Wade, sera jugé dans[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces