Extension Factory Builder

Dalil Boubakeur : "Je ne refuse pas le débat sur la laïcité, mais ses dérives"

28/04/2011 à 16:11
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris. Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris. © Solal/SIPA

Dalil Boubakeur, le recteur de la Grande Mosquée de Paris, dénonce les dérives du débat sur la laïcité.

Jeune Afrique : Lors de sa construction, en 1922, la Grande Mosquée de Paris a bénéficié d’une aide de l’État. Une entorse à l’article 2 de la loi de 1905 ?

Dalil Boubakeur : En 1917, le gouvernement avait donné son accord, en hommage aux musulmans morts pour la France pendant la Première Guerre mondiale. Ce geste s’est concrétisé par la loi de 1920, qui a accordé une subvention de 500 000 francs pour la construction. La ville de Paris a, pour sa part, fait don du terrain. Aujourd’hui, la mosquée vit grâce à ses propres ressources. Et à un financement algérien qui n’est qu’un budget d’appoint.

Faut-il légaliser le financement public des mosquées françaises ?

Il n’y a pas urgence à réformer l’article 2 de la loi de 1905. Les subventions, qui devraient alors bénéficier à toutes les religions, seraient minimes, et, petit à petit, l’État deviendrait le propriétaire des mosquées. Mieux vaut pour l’instant construire des lieux de culte pas très onéreux, financés par les fidèles avec l’aide a minima des pouvoirs publics. Surtout, la solidarité entre les mosquées est une voie d’avenir.

Après avoir dénoncé le débat sur la laïcité, vous avez accepté le principe de sa tenue en recevant Jean-François Copé, le patron de l’UMP, puis avez déclaré que la Grande Mosquée de Paris n’y participerait pas…

Si j’ai reçu Jean-François Copé, c’est uniquement sur la question des prônes en français, qu’il souhaitait inclure dans le débat. Cette ingérence eût été inacceptable, aussi a-t-il modifié sa position. Je n’ai pas refusé le débat sur la laïcité, mais j’en ai dénoncé la dérive concernant l’islam. Nous avons décliné l’invitation car, eu égard à la vive émotion de la communauté musulmane, je ne souhaitais être ni un alibi ni une caution. 

__

Propos recueillis par Justine Spiegel

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Football : Luis Fernandez sur le point de signer avec la sélection guinéenne ?

Football : Luis Fernandez sur le point de signer avec la sélection guinéenne ?

Le Français Luis Fernandez pourrait signer son contrat de sélectionneur de la Guinée dans le week-end.  [...]

Les sons de la semaine #33 : Les Ambassadeurs du Motel de Bamako, Protoje, FKA Twigs, Kaaris

Bienvenue dans notre d'horizon musical hebdomadaire ![...]

Djibouti : Le Drian viendra... mais plus tard

Très attendue par les autorités comme par les militaires français, la visite de Jean-Yves Le Drian à Djibouti, qui devait avoir lieu au mois d'avril, a été reportée.[...]

Santiago Zannou : un rôle à jouer

De père béninois et de mère espagnole, le réalisateur place l'immigration et le métissage au coeur de ses films. La singularité de ses histoires lui a ouvert les portes du[...]

Yémen : le président Abd Rabbo Mansour Hadi s'est réfugié en Arabie saoudite

Alors que la confusion règnait sur le sort du président Abd Rabbo Mansour Hadi, ce dernier est arrivé jeudi en Arabie saoudite, le jour même où la coalition menée par Ryad[...]

"Comme un cri" : exorciser le naufrage du Joola

Pièce coup de poing, Comme un cri revient sur le drame du Joola et pointe une nouvelle fois la responsabilité des autorités sénégalaises.[...]

Cinéma : Dear White People, chers petits Blancs...

Avec son film "Dear White People", le réalisateur africain-américain Justin Simien dénonce les préjugés raciaux toujours vivaces dans le pays d'Obama... et suscite la[...]

Hervé Ladsous : "Le maintien de la paix ne représente que 0,4% des budgets militaires dans le monde"

Pour la première fois, les chefs d'état-major de 120 pays membres des Nations unies se réunissent vendredi 27 mars à New York pour plancher sur les enjeux complexes du maintien de la paix à[...]

Yémen : les rebelles progressent, le président Hadi en fuite

Alors que l'incertitude régnait sur son sort, le président yéménite, Abd Rabbo Mansour Hadi, a quitté le pays en bateau, ont annoncé des responsables yéménites.[...]

Racisme en Belgique : "Il faut prendre conscience de l'ampleur du problème"

Depuis le lancement du hashtag #dailyracism, de nombreux Belges ont témoigné, sur les réseaux sociaux, du racisme quotidien qu'ils subissent.  [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers