Extension Factory Builder

Mehdi Houas : "Le secteur touristique tunisien est à revoir de fond en comble"

12/04/2011 à 17:56
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Mehdi Houas est le ministre tunisien du Commerce et Tourisme. Mehdi Houas est le ministre tunisien du Commerce et Tourisme. © AFP

Entretien avec le ministre du Commerce et du Tourisme au lendemain d'une révolution qui a ébranlé le secteur touristique en Tunisie.

Jeune Afrique : Quel est le bilan de l’impact de la révolution sur le tourisme ?

Mehdi Houas : Sur les deux premiers mois de l’année, nous avons détruit environ 30 000 emplois, et les recettes touristiques ont enregistré une baisse de plus de 40 %. Si nous parvenons à réaliser 60 % de notre objectif de départ, nous aurons sauvé notre saison. Bien que l’activité soit à venir et s’étale entre avril et octobre, nous avons déjà perdu les réservations des familles qui prévoient leurs vacances à l’avance. De plus, la Tunisie recevait 2 millions de Libyens chaque année : la situation du pays voisin est un nouveau coup dur pour notre industrie touristique.

Que deviendront les biens des Ben Ali-Trabelsi dans le secteur ?

Nous avons répertorié 25 hôtels appartenant au clan Ben Ali-Trabelsi. Ils ont tous été nationalisés et mis dans un fonds. Une réflexion est actuellement en cours pour voir la façon dont ce fonds pourra être redistribué au peuple tunisien.

Les opérateurs tunisiens doivent-ils brader les tarifs pour attirer les touristes ?

Je leur ai demandé dès le départ de ne pas céder à la facilité. 2011 sera une année très difficile, il est certain que le secteur perdra de l’argent. Mais on peut éviter de brader les tarifs et regarder les choses différemment en se disant qu’on est en train d’investir pour l’année prochaine. En Allemagne [au salon du tourisme de Berlin, du 7 au 11 mars, NDLR], j’ai été provocateur et je leur ai dit : “Si j’étais vous, j’augmenterais les prix de 10 % ou 15 %. C’est une quote-part citoyenne.”

Quelles sont vos priorités aujourd’hui ?

Le secteur touristique est à revoir de fond en comble. Dans l’immédiat, ma responsabilité est d’opérer une relance avec l’offre dont dispose la Tunisie actuellement, et franchement, le produit n’est pas mauvais. Mais la Tunisie ne doit pas se limiter à une offre bon marché, elle possède les compétences pour proposer des prestations haut de gamme. En attendant, nous allons dès cette année faire la promotion du centre du pays, notamment autour des sites archéologiques : une réflexion est en cours pour les valoriser avec des sons et lumières et y installer des infrastructures de base.

___

Propos recueillis par Julien Clémençot.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tunisie

Tunisie : génération électro, reportage au coeur d'une révolution musicale

Tunisie : génération électro, reportage au coeur d'une révolution musicale

En Tunisie, quelques milliers de jeunes se sont rassemblés le week-end des 21 et 22 février pour le festival des Dunes électroniques, à Nefta, dans le désert, à une heure de route de Tozeu[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Tunisie : Moez Sinaoui, le porte-parole

Moez Sinaoui est directeur de communication et porte-parole de Béji Caïd Essebsi. C'est l'un des hommes forts du président. Portraits de ceux qui entourent et conseillent le nouveau locataire du palais de[...]

Tunisie : Rafaa Ben Achour, le légiste

Rafaa Ben Achour est conseiller de Béji Caïd Essebsi. C'est l'un des hommes forts du président. Portraits de ceux qui entourent et conseillent le nouveau locataire du palais de Carthage.[...]

Tunisie : Mohsen Marzouk, le stratège

Mohsen Marzouk est ministre conseiller en charge des affaires politiques de Béji Caïd Essebsi. C'est l'un des hommes forts du président. Portraits de ceux qui entourent et conseillent le nouveau locataire du[...]

Tunisie : Ridha Belhaj, le dircab

Ridha Belhaj est ministre directeur du cabinet de Béji Caïd Essebsi. C'est l'un des hommes forts du président. Portraits de ceux qui entourent et conseillent le nouveau locataire du palais de Carthage.[...]

Tunisie : les hommes du président Béji Caïd Essebsi

Conseillers, collaborateurs ou proches, ils bénéficient d'un accès direct au palais de Carthage. Et joueront un rôle clé dans le dispositif du nouveau chef de l'État.[...]

Tunisie : décès d'Abdelaziz Ben Dhia, ex-homme de confiance de Ben Ali

Abdelaziz Ben Dhia est décédé d’une longue maladie à Tunis, lundi 23 février, à l’âge de 79 ans.[...]

Gabon - Tropicale Amissa Bongo : le Tunisien Rafaa Chtioui s'épanouit loin de l'Europe

Ancien grand espoir du cyclisme ayant évolué dans des formations européennes, le Tunisien Rafaâ Chtioui, vainqueur dimanche de la 10e Tropicale Amissa Bongo, la plus grande course d'Afrique,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers