Extension Factory Builder

Mehdi Houas : "Le secteur touristique tunisien est à revoir de fond en comble"

12/04/2011 à 17:56
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Mehdi Houas est le ministre tunisien du Commerce et Tourisme. Mehdi Houas est le ministre tunisien du Commerce et Tourisme. © AFP

Entretien avec le ministre du Commerce et du Tourisme au lendemain d'une révolution qui a ébranlé le secteur touristique en Tunisie.

Jeune Afrique : Quel est le bilan de l’impact de la révolution sur le tourisme ?

Mehdi Houas : Sur les deux premiers mois de l’année, nous avons détruit environ 30 000 emplois, et les recettes touristiques ont enregistré une baisse de plus de 40 %. Si nous parvenons à réaliser 60 % de notre objectif de départ, nous aurons sauvé notre saison. Bien que l’activité soit à venir et s’étale entre avril et octobre, nous avons déjà perdu les réservations des familles qui prévoient leurs vacances à l’avance. De plus, la Tunisie recevait 2 millions de Libyens chaque année : la situation du pays voisin est un nouveau coup dur pour notre industrie touristique.

Que deviendront les biens des Ben Ali-Trabelsi dans le secteur ?

Nous avons répertorié 25 hôtels appartenant au clan Ben Ali-Trabelsi. Ils ont tous été nationalisés et mis dans un fonds. Une réflexion est actuellement en cours pour voir la façon dont ce fonds pourra être redistribué au peuple tunisien.

Les opérateurs tunisiens doivent-ils brader les tarifs pour attirer les touristes ?

Je leur ai demandé dès le départ de ne pas céder à la facilité. 2011 sera une année très difficile, il est certain que le secteur perdra de l’argent. Mais on peut éviter de brader les tarifs et regarder les choses différemment en se disant qu’on est en train d’investir pour l’année prochaine. En Allemagne [au salon du tourisme de Berlin, du 7 au 11 mars, NDLR], j’ai été provocateur et je leur ai dit : “Si j’étais vous, j’augmenterais les prix de 10 % ou 15 %. C’est une quote-part citoyenne.”

Quelles sont vos priorités aujourd’hui ?

Le secteur touristique est à revoir de fond en comble. Dans l’immédiat, ma responsabilité est d’opérer une relance avec l’offre dont dispose la Tunisie actuellement, et franchement, le produit n’est pas mauvais. Mais la Tunisie ne doit pas se limiter à une offre bon marché, elle possède les compétences pour proposer des prestations haut de gamme. En attendant, nous allons dès cette année faire la promotion du centre du pays, notamment autour des sites archéologiques : une réflexion est en cours pour les valoriser avec des sons et lumières et y installer des infrastructures de base.

___

Propos recueillis par Julien Clémençot.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tunisie

Armée tunisienne : la grande désillusion

Armée tunisienne : la grande désillusion

Incapable de venir à bout des maquis jihadistes, minée par des querelles au sommet, gangrenée par la politique, la grande muette a beaucoup perdu de sa superbe. Enquête exclusive sur une institut[...]

Tunisie : fusillade dans la caserne de Bouchoucha à Tunis, sept militaires tués

Un soldat tunisien a ouvert le feu lundi matin sur d'autres soldats, dans la caserne de Bouchoucha, à Tunis. Au moins sept militaires ont été tués et d'autres blessés, selon le ministère[...]

Barack Obama à Béji Caïd Essebsi : "Les États-Unis croient en la Tunisie"

À l'ocassion de la réception de Béji Caïd Essebsi à la Maison blanche jeudi, le président amréicain Barack Obama a annoncé son intention d'accorder à la Tunisie le[...]

Attentat du Bardo en Tunisie : doutes sur l'implication du suspect marocain arrêté en Italie

Un nouveau suspect a été appréhendé mercredi à Gaggiano, en Italie, dans le cadre de l'affaire de l’attentat du Bardo. Mais les premiers éléments laissent à penser[...]

Tunisie : contre la contrebande, l'électronique !

Habib Essid, le Premier ministre tunisien, et Slim Chaker, son ministre des Finances, ont donné carte blanche à Adel Ben Hassine, le directeur général des douanes fraîchement nommé,[...]

Les femmes africaines peinent à percer le plafond de verre

Éducation, travail, indépendance... Malgré de timides avancées, le statut des femmes n'a que peu progressé en Afrique, selon les participantes du 5e forum social d’Essaouira, au Maroc, du[...]

Le président tunisien Béji Caïd Essebsi reçu par Barack Obama à la Maison blanche

Le président tunisien Béji Caïd Essebsi sera reçu jeudi à Washington par son homologue américain Barack Obama. Cette deuxième rencontre entre les deux hommes à la Maison[...]

Comment Samir Tarhouni, l'ancien chef de la BAT, a empêché les Trabelsi de quitter la Tunisie en 2011

Samir Tarhouni, l'ancien patron de la brigade antiterrorisme (BAT) a été l'un des principaux protagonistes du départ de Ben Ali. Retour sur un épisode clé de l'histoire tunisienne[...]

Tunisie : voyage au coeur de la BAT, la brigade antiterrorisme

Devenue un symbole national depuis l'arrestation des Trabelsi, en 2011, la brigade antiterrorisme nous ouvre pour la première fois ses portes.[...]

Attentat du Bardo en Tunisie : un suspect marocain arrêté en Italie

Un suspect marocain a été appréhendé mercredi dans le nord de l'Italie, pour complicité présumée dans l'attentat du Bardo. Le résultat d'une coopération avancée[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers