Extension Factory Builder

Mehdi Houas : "Le secteur touristique tunisien est à revoir de fond en comble"

12/04/2011 à 17:56
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Mehdi Houas est le ministre tunisien du Commerce et Tourisme. Mehdi Houas est le ministre tunisien du Commerce et Tourisme. © AFP

Entretien avec le ministre du Commerce et du Tourisme au lendemain d'une révolution qui a ébranlé le secteur touristique en Tunisie.

Jeune Afrique : Quel est le bilan de l’impact de la révolution sur le tourisme ?

Mehdi Houas : Sur les deux premiers mois de l’année, nous avons détruit environ 30 000 emplois, et les recettes touristiques ont enregistré une baisse de plus de 40 %. Si nous parvenons à réaliser 60 % de notre objectif de départ, nous aurons sauvé notre saison. Bien que l’activité soit à venir et s’étale entre avril et octobre, nous avons déjà perdu les réservations des familles qui prévoient leurs vacances à l’avance. De plus, la Tunisie recevait 2 millions de Libyens chaque année : la situation du pays voisin est un nouveau coup dur pour notre industrie touristique.

Que deviendront les biens des Ben Ali-Trabelsi dans le secteur ?

Nous avons répertorié 25 hôtels appartenant au clan Ben Ali-Trabelsi. Ils ont tous été nationalisés et mis dans un fonds. Une réflexion est actuellement en cours pour voir la façon dont ce fonds pourra être redistribué au peuple tunisien.

Les opérateurs tunisiens doivent-ils brader les tarifs pour attirer les touristes ?

Je leur ai demandé dès le départ de ne pas céder à la facilité. 2011 sera une année très difficile, il est certain que le secteur perdra de l’argent. Mais on peut éviter de brader les tarifs et regarder les choses différemment en se disant qu’on est en train d’investir pour l’année prochaine. En Allemagne [au salon du tourisme de Berlin, du 7 au 11 mars, NDLR], j’ai été provocateur et je leur ai dit : “Si j’étais vous, j’augmenterais les prix de 10 % ou 15 %. C’est une quote-part citoyenne.”

Quelles sont vos priorités aujourd’hui ?

Le secteur touristique est à revoir de fond en comble. Dans l’immédiat, ma responsabilité est d’opérer une relance avec l’offre dont dispose la Tunisie actuellement, et franchement, le produit n’est pas mauvais. Mais la Tunisie ne doit pas se limiter à une offre bon marché, elle possède les compétences pour proposer des prestations haut de gamme. En attendant, nous allons dès cette année faire la promotion du centre du pays, notamment autour des sites archéologiques : une réflexion est en cours pour les valoriser avec des sons et lumières et y installer des infrastructures de base.

___

Propos recueillis par Julien Clémençot.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tunisie

Pourquoi les médias français ne comprennent rien à la Tunisie

Pourquoi les médias français ne comprennent rien à la Tunisie

Clichés éculés, raccourcis stupéfiants, partialité délibérée... Les internautes tunisiens n'ont pas de mots assez durs pour qualifier la couverture de leur pays par les m&[...]

Tunisie - Nida Tounes : après les législatives, le temps des alliances

L’enthousiasme suscité par les législatives tunisiennes du 26 octobre s’estompe. Les résultats sont tellement serrés que les alliances entre partis seront déterminantes.[...]

Législatives tunisiennes : Nida Tounes remporte le scrutin avec 85 sièges à l'Assemblée

Les résultats officiels des législatives tunisiennes sont tombés dans la nuit de mardi à mercredi. Ils donnent Nida Tounes vainqueur du scrutin.[...]

Les législatives tunisiennes décryptées 3/3 : une élection de BCE au premier tour de la présidentielle ?

Pour conclure une série de trois entretiens, Karim Guellaty et Cyril Grislain Karray, spécialistes en communication politique, évoquent, à la suite de la victoire de Nida Tounes aux[...]

Tunisie : résultats attendus ce soir, Nida Tounes annoncé vainqueur

À quelques heures de la publication mercredi soir des résultats officiels des législatives tunisiennes, Nida Tounes a déjà fait état de sa victoire et Ennahdha a reconnu sa[...]

Les législatives tunisiennes décryptées 2/3 : bipolarisation sur fond de désenchantement démocratique

Karim Guellaty et Cyril Grislain Karray, spécialistes en communication politique, commentent pour "Jeune Afrique", dans un second entretien d'une série de trois, la bipolarisation du paysage politique,[...]

Les législatives tunisiennes décryptées 1/3 : victoire de Nida Tounes, vote sanction ou plébiscite ?

Karim Guellaty et Cyril Grislain Karray, spécialistes en communication politique, décryptent pour "Jeune Afrique", dans un premier entretien d'une série de trois, la victoire de Nida Tounes aux[...]

Tunisie : Nida Tounes formera une coalition après sa victoire aux législatives

Le chef du parti Nida Tounes a assuré lundi qu'il ne gouvernerait pas seul après sa victoire aux législatives devant les islamistes d'Ennahdha mais avec des partis "proches". Le scrutin a[...]

Tunisie : les observateurs de l'UE saluent des élections "crédibles et transparentes"

La mission d'observation électorale de l'Union européenne a jugé mardi "crédibles et transparentes" les élections législatives en Tunisie. Ces dernières ont[...]

Tunisie : Nida Tounes en tête des législatives, le paysage politique recomposé

Les Tunisiens ont voté dimanche pour les législatives. Au terme d'un scrutin qui s'est déroulé dans le calme, c'est sur le parti Nida Tounes que s'est porté leur choix. Les autres partis ont[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers