Extension Factory Builder

Tunisie : Hamadi Jebali, tribun aguerri d'Ennahdha

21/02/2011 à 13:02
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Hamadi Jebali. Hamadi Jebali. © Nicolas Fauqué/www.imagesdetunisie.com

Avec ses allures de bon père de famille, il se fond sans peine dans la foule qui manifeste avenue Bourguiba. La révolution, en sortant le parti islamiste Ennahdha de la clandestinité, a propulsé Hamadi Jebali, secrétaire général et porte-parole du mouvement, aux premiers rangs des manifestations et de la scène médiatique.

Originaire de Sousse et ancien directeur de l’hebdomadaire El-Fajr, Jebali, 62 ans, était aussi membre du bureau exécutif du mouvement avant son interdiction. Condamné une première fois, en 1991, à un an de prison pour diffamation après un article critique sur les tribunaux militaires, il est de nouveau arrêté en 1992, avec près de un millier d’activistes d’Ennahdha, pour « appartenance à une organisation illégale » et « complot visant à changer la nature de l’État » ; il écope de seize ans de prison ferme à l’issue d’un procès retentissant.

En 2002, il alerte l’opinion internationale en entamant une grève de la faim qui nécessite son hospitalisation. Mais il ne sera libéré qu’en 2006, à la faveur d’une grâce présidentielle. C’est dans sa ville natale, avec sa femme Wahida, également journaliste et militante d’Ennahdha, et ses trois filles, qu’il n’a pas vues grandir, que Hamadi Jebali attendait, comme tous les sympathisants, son heure. Muet durant les premiers jours de la révolution, il est sorti de sa réserve à partir du 18 janvier, tentant de positionner Ennahdha­ en se référant à l’AKP turc et de rassurer quant au projet politique des islamistes en Tunisie. Désormais présent sur tous les fronts, Jebali excelle dans les joutes orales et manie l’ellipse avec la maestria des politiques aguerris.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Tunisie

Le groupe jihadiste qui a enlevé les diplomates tunisiens en Libye diffuse une vidéo

Le groupe jihadiste qui a enlevé les diplomates tunisiens en Libye diffuse une vidéo

Mohamed Ben Cheikh, employé de l'ambassade de Tunisie en Libye, avait été enlevé le 21 mars à Tripoli. Un mois plus tard, un groupe jihadiste a publié une vidéo dans laquelle l'ota[...]

Tunisie - Star Wars : Dark Vador SDF ?

Le site de Onk el-Jmel, qui a servi de décor au tournage de Star Wars, est menacé par le sable. Les fans de la saga vont-ils se mobiliser pour le sauver ?[...]

Tunisie : Moncef Marzouki va baisser son salaire des deux tiers

Moncef Marzouki a annoncé vendredi son intention de baisser son salaire des deux tiers.[...]

Vidéos - Football : les stades les plus chauds du continent

De Casablanca à Johannesburg en passant par Kumasi (Ghana), "Jeune Afrique" vous présente quelque-uns des stades de football les plus chauds du continent. Frissons garantis.[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte[...]

Libye : un diplomate tunisien enlevé à Tripoli

Un diplomate tunisien a été enlevé jeudi à Tripoli, selon une source des services de sécurité.[...]

La Tunisie nomme quatre nouveaux ambassadeurs

Sans attendre le traditionnel mouvement diplomatique de l'été, quatre nouveaux ambassadeurs de Tunisie vont être nommés.[...]

Tunisiens noirs et mauvais oeil

Maha Abdelhamid est militante tunisienne, cofondatrice de l'Association de défense des droits des Noirs.[...]

Quand l'émir du Qatar bouscule le protocole tunisien

Lors de sa visite en Tunisie, cheikh Tamim ben Hamad Al Thani, l'émir du Qatar ne s'est pas encombré du protocole.[...]

Tunisie : les familles des martyrs de la révolution réclament plus de justice

Les familles des martyrs de la révolution se mobilisent mercredi dans la capitale tunisienne. Objectif : protester contre la sentence rendue en appel, le 11 avril, par le tribunal militaire de Tunis contre[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces