Extension Factory Builder

Khalid Fellahi : "'Ensemble, Western Union et MTN ont un potentiel énorme"

31/12/2010 à 16:22
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Directeur des transactions mobile de Western Union, Khalid Fellahi revient sur l'accord passé entre sa société et MTN pour les transferts d'argent via les téléphones portables.

JEUNE AFRIQUE : Début novembre, vous avez annoncé un accord avec MTN. De quoi s’agit-il ?

Khalid Fellahi : Il s’agit d’un partenariat pour les transferts d’argent internationaux qui couvrira à terme tous les pays africains où MTN aura déployé son porte-monnaie électronique. Nous nous chargeons de l’envoi et MTN assure la réception. Le service démarrera début 2011 en Ouganda, puis sera étendu par séquences à d’autres pays comme l’Afrique du Sud, le Rwanda, le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Cameroun…

Comment cela fonctionne-t-il ?

Concrètement, l’argent est envoyé à partir d’une de nos agences réparties dans 200 pays et arrive directement sur le téléphone du destinataire. Le montant peut être ensuite retiré dans le réseau de boutiques partenaires de MTN, qui présente l’avantage d’être dense y compris dans les zones reculées. Le montant peut aussi être transféré au niveau national ou utilisé pour payer des factures. Par ailleurs, ce dispositif permet aux abonnés MTN d’envoyer de l’argent depuis leur téléphone vers l’étranger via le réseau Western Union.

Quel est le potentiel de ce service ?

Énorme, car un grand nombre d’Africains reçoivent de l’argent de l’étranger. Plus de 500 millions de dollars [375 millions d’euros, NDLR] sont envoyés chaque année vers l’Ouganda. Un rapport du cabinet d’intelligence économique Juniper prévoit que, en 2014, 65 milliards de dollars seront transférés au niveau mondial grâce au mobile. Pour Western Union, l’utilisation du porte-monnaie mobile est un axe de développement stratégique, pas une source de revenu immédiate.

Le prix du transfert va-t-il baisser grâce au mobile ?

C’est trop tôt pour le dire. Cette nouvelle offre permet davantage de souplesse dans son utilisation par les consommateurs, mais in fine le service est le même. Le coût doit toujours couvrir les charges induites par les agences nécessaires à l’envoi et au retrait des transferts. Bien sûr, nous restons attentifs à nos tarifs. Pour envoyer 100 livres sterling du Royaume-Uni au Kenya, la commission s’élève par exemple à 4,90 livres

N’y a-t-il pas des risques de fraudes ?

Transférer de l’argent via ce système s’apparente à faire la même chose vers un compte bancaire. Lors de l’ouverture du porte-monnaie mobile, tous les utilisateurs sont tenus de fournir un justificatif d’identité.

Comment sont répartis les revenus ?

L’arrangement commercial entre les partenaires reste confidentiel. Bien sûr, une partie de la commission payée lors de l’envoi est reversée à MTN. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Continental

Ligue des champions : Lusadisu (AS Vita Club) et Zerara (ES Sétif), l'interview croisée

Ligue des champions : Lusadisu (AS Vita Club) et Zerara (ES Sétif), l'interview croisée

Les milieux de terrain Guy Lusadisu - qui a remporté deux fois le trophée avec le TP Mazembe - et Toufik Zerara sont deux des hommes forts de l’AS Vita Club et de l’ES Sétif, qui s’affro[...]

Diaporama : les lieux qui racontent l'Histoire de l'Afrique

La mémoire de l’Afrique, ce sont des ouvrages et des mythes. Mais ce sont aussi des lieux qui invitent au recueillement et suscitent parfois l’émotion.[...]

OGM : les pays africains les plus avancés

 Dans "Technologies agricoles génétiquement modifiées pour l'Afrique", un rapport commandité par la BAD, l'Institut international sur les politiques alimentaires préconise[...]

La danse des popotins

La danse des popotins "Nous sommes les hommes de la danse dont les pieds reprennent vigueur en frappant le sol dur." Ce vers, vous vous en êtes rendu compte, n'est pas de moi, mais bien de Léopold[...]

Ebola business, commerce macabre autour d'une épidémie

Des boucles d'oreille aux peluches en forme de virus, les produits dérivés à l'effigie d'Ebola se multiplient sur la Toile. Alors que l'épidémie fait rage, avec un bilan de 10 000 cas en Afrique[...]

Marc Rennard, Orange : "Une nouvelle révolution est en marche en Afrique"

Conforté par un chiffre d'affaires en hausse sur le continent, l'opérateur français prévoit une croissance durable du marché des télécoms. Face à une concurrence[...]

L'OIF aux Africains !

Moins de six semaines nous séparent de l'élection du nouveau secrétaire général de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF). Les 57 chefs d'État ou de gouvernement[...]

La course pour la direction du bureau Afrique de l'OMS est lancée...

Qui, début novembre, succédera à l'Angolais Luís Gomes Sambo à la tête du bureau Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ?[...]

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Se jouera-t-elle ou pas ? À quelle date ? Où ? Les rumeurs vont bon train au sujet de la Coupe d'Afrique des nations, prévue en janvier 2015 au Maroc mais menacée par l'épidémie d'Ebola.[...]

Bling-bling : mariage fastueux, mariage malheureux...

Alors que les cérémonies nuptiales africaines sont des démonstrations de force financière, une récente étude américaine indique qu’une bague de fiançailles trop[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers