Extension Factory Builder

Khalid Fellahi : "'Ensemble, Western Union et MTN ont un potentiel énorme"

31/12/2010 à 16:22
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Directeur des transactions mobile de Western Union, Khalid Fellahi revient sur l'accord passé entre sa société et MTN pour les transferts d'argent via les téléphones portables.

JEUNE AFRIQUE : Début novembre, vous avez annoncé un accord avec MTN. De quoi s’agit-il ?

Khalid Fellahi : Il s’agit d’un partenariat pour les transferts d’argent internationaux qui couvrira à terme tous les pays africains où MTN aura déployé son porte-monnaie électronique. Nous nous chargeons de l’envoi et MTN assure la réception. Le service démarrera début 2011 en Ouganda, puis sera étendu par séquences à d’autres pays comme l’Afrique du Sud, le Rwanda, le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Cameroun…

Comment cela fonctionne-t-il ?

Concrètement, l’argent est envoyé à partir d’une de nos agences réparties dans 200 pays et arrive directement sur le téléphone du destinataire. Le montant peut être ensuite retiré dans le réseau de boutiques partenaires de MTN, qui présente l’avantage d’être dense y compris dans les zones reculées. Le montant peut aussi être transféré au niveau national ou utilisé pour payer des factures. Par ailleurs, ce dispositif permet aux abonnés MTN d’envoyer de l’argent depuis leur téléphone vers l’étranger via le réseau Western Union.

Quel est le potentiel de ce service ?

Énorme, car un grand nombre d’Africains reçoivent de l’argent de l’étranger. Plus de 500 millions de dollars [375 millions d’euros, NDLR] sont envoyés chaque année vers l’Ouganda. Un rapport du cabinet d’intelligence économique Juniper prévoit que, en 2014, 65 milliards de dollars seront transférés au niveau mondial grâce au mobile. Pour Western Union, l’utilisation du porte-monnaie mobile est un axe de développement stratégique, pas une source de revenu immédiate.

Le prix du transfert va-t-il baisser grâce au mobile ?

C’est trop tôt pour le dire. Cette nouvelle offre permet davantage de souplesse dans son utilisation par les consommateurs, mais in fine le service est le même. Le coût doit toujours couvrir les charges induites par les agences nécessaires à l’envoi et au retrait des transferts. Bien sûr, nous restons attentifs à nos tarifs. Pour envoyer 100 livres sterling du Royaume-Uni au Kenya, la commission s’élève par exemple à 4,90 livres

N’y a-t-il pas des risques de fraudes ?

Transférer de l’argent via ce système s’apparente à faire la même chose vers un compte bancaire. Lors de l’ouverture du porte-monnaie mobile, tous les utilisateurs sont tenus de fournir un justificatif d’identité.

Comment sont répartis les revenus ?

L’arrangement commercial entre les partenaires reste confidentiel. Bien sûr, une partie de la commission payée lors de l’envoi est reversée à MTN. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Continental

Abidjan, Kinshasa, Le Cap : trois 'spots' tendance pour sortir

Abidjan, Kinshasa, Le Cap : trois "spots" tendance pour sortir

Être riche, c'est aussi connaître les derniers lieux à la mode, là où il faut absolument se montrer. Jeune Afrique a sélectionné les trois "spots" du moment.[...]

Racisme au Maroc : à Tanger, un pogrom anti-migrants fait au moins un mort

À Tanger, une expédition sauvage menée par des Marocains contre des migrants à fait au moins un mort, le 29 août. Un drame qui met à nouveau en lumière le problème du racisme[...]

Jérémy Hodara : "Il ne faut pas copier la Silicon Valley"

Jérémy Hodara, co-fondateur de Africa Internet Holding, le promoteur de Jumia, Hellofood, Carmudi et Easy Taxi, entre autres, a accepté de répondre aux questions de "Jeune Afrique" au sujet de[...]

Football : quand Ebola perturbe les compétitions en Afrique

Le virus Ebola, dont la progression implacable en Afrique de l'ouest effraie le monde entier, perturbe les rencontres internationales de football sur le continent, parfois délocalisées par crainte de contamination,[...]

Ces pionniers qui chamboulent le business en Afrique

Dans la production, les services ou le commerce, une nouvelle génération d'entrepreneurs a su faire bouger les lignes en s'adaptant aux réalités africaines. Un mélange de nouvelles[...]

Urbanisme : quand les architectes africains font leur révolution

Fini le tout-climatisation et les constructions grandes consommatrices d'énergie ! Place dorénavant aux bâtiments respectueux de l'environnement et des populations africaines. Du nord au sud du[...]

Braconnage en Afrique : Bring back our elephants !

Malgré les arrestations, le braconnage menace l'espèce. En Asie et au Moyen-Orient, l'ivoire vaut de l'or. Du Darfour au Congo, il finance les groupes armés.[...]

Élite africaine : l'École des riches, euh... des roches !

Cet établissement français, où une année d'internat coûte plus de 25 000 euros, accueille depuis toujours les fils et les filles de personnalités africaines. À ce tarif,[...]

Ces magnats africains qui dament le pion aux multinationales

Ils ont mis en place des services, une production et une distribution locale : une poignée d'hommes d'affaires dominent leur marché et partent à la conquête du continent.[...]

Wikipédia : Kagamé, Kabila, ADO, Sissi, Boutef... Qui détient la biographie la plus souvent modifiée ?

Les biographies Wikipédia des chefs d’État sont modifiées tous les mois, voire tous les jours. Non seulement pour ajouter de nouveaux éléments, mais aussi pour supprimer les paragraphes[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex