Extension Factory Builder
20/12/2010 à 10:48
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Elle a 43 ans, les yeux bleu acier, une blondeur un peu fanée, le cynisme, le culot et le talent de papa. Elle est avocate, deux fois divorcée, mère de trois enfants, et sous son sourire de poupée Barbie se cache une femme dure, tranchante comme le silex. Nourrie dès son berceau au biberon du fascisme à la française par un père qui se vante d’avoir acheté une maison en province pour permettre à sa progéniture de « voir des vaches au lieu de voir des Arabes », elle n’a connu ni la Seconde Guerre mondiale ni la guerre d’Algérie, mais la télé, la com’ et les élections. Pour les médias, qui prenaient son mentor avec des pincettes, elle est devenue un vrai produit d’appel, de ceux qui boostent l’audimat et les ventes de papier. Les idées qu’elle propage comme se transmet une maladie honteuse se portent bien quand la France va mal. Or la France va plutôt mal en ce moment. Du coup, elle grimpe dans les sondages et les enquêtes d’opinion, au point que des politologues évoquent déjà pour la présidentielle de 2012 un remake du 21 avril 2002. Du coup, convaincus qu’un candidat de droite doit absolument aller prendre des voix à l’extrême s’il veut l’emporter, certains, dans l’entourage de Nicolas Sarkozy, expliquent déjà qu’elle apporte de mauvaises réponses à de bonnes questions. Ça promet…

Qu’on ne s’y trompe pas. Si elle répète volontiers que « lui, c’est lui, moi, c’est moi », elle ne diffère de son père que par la génération et le packaging. Le noyau dur, le coeur du réacteur idéologique reste le même: xénophobie, islamophobie, rejet de la mondialisation. Et lorsqu’elle compare à l’occupation nazie les prières de rue des musulmans, ce n’est pas une provocation millimétrée mais le fond de ce qu’elle pense. La vraie nature de Marine est là: ce qui est apprêté chez elle, c’est la modération. De l’Afrique, elle n’a dit jusqu’ici que des banalités convenues et quelques audaces inoffensives, demandant que l’on « fixe les populations chez elles », préconisant que l’euro se débarrasse du franc CFA et jurant que son géniteur, qui fréquenta Bongo et tutoyait Houphouët, ou sa belle-maman, qui rendit il y a quelques années une visite mémorable aux pygmées du Cameroun, n’ont jamais ramené de leurs pérégrinations au coeur du continent la moindre valise à billets. Mais sur le site de ses partisans, c’est un certain Bernard Lugan, historien nostalgique des bantoustans, pour qui l’Afrique du Sud de Mandela est pire que celle de l’apartheid, qui tient lieu de référence en matière d’africanisme.

De Jean-Marie à Marine circule le même mauvais sang, les mêmes hantises, les mêmes exécrations et la même habileté à jouer des peurs, des rancoeurs et des préjugés racistes. L’original avançait trogne découverte. Son clone relooké a pris un visage humain. Cette Le Pen-là n’en est que plus dangereuse.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Editorial suivant :
Série noire

Editorial précédent :
Oui, l'Afrique change

Réagir à cet article

International

France : l'agresseur des policiers de Joué-lès-Tours affichait le drapeau de l'EI sur Facebook

France : l'agresseur des policiers de Joué-lès-Tours affichait le drapeau de l'EI sur Facebook

Jeune homme au physique athlétique, l'agresseur des policiers de Joué-lès-Tours abattu samedi par les forces de l'ordre, s'était récemment converti à l'islam, affichant sur son compte Face[...]

États-Unis : le couple Obama parle de son expérience du racisme

Dans un entretien publié mercredi sur le site du magazine "People", le président américain, Barack Obama, et son épouse, ont révélé quelques actes de racisme ordinaire[...]

États-Unis : 70 ans après son exécution, un Africain-Américain de 14 ans innocenté

Une juge de Caroline du Sud vient d'annuler la condamnation à mort de George Stinney, un afro-américain de 14 ans exécuté le 16 juin 1944 dans une prison de Columbia pour le meurtre supposé de[...]

Irak : gros revers pour l'État islamique

Plusieurs chefs du groupe État islamique en Irak ont été tués récemment dans des frappes aériennes américaines dans le nord de l'Irak, où des combattants kurdes ont[...]

Diaspora : Consuelo Cruz Arboleda, Africaine-Sud-Américaine

Depuis presque dix ans, cette Colombienne installée à Madrid coordonne le groupe afro-socialiste au sein du Parti socialiste ouvrier espagnol.[...]

États-Unis : torture sans limites pendant la présidence de George W. Bush

Durant la présidence de George W. Bush, sous couvert de guerre contre le terrorisme, la CIA a eu recours à la torture. Avec une cruauté sans bornes, selon un rapport accablant du Sénat[...]

Benjamin Stora : "La France peine à se voir comme une nation construite par ses migrants"

Entretien avec le patron de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration, l'historien français Benjamin Stora.[...]

Oubliez le McDo, à Paris, les fast-foods africains passent à l'offensive !

En quelques années, le marché de la restauration rapide en France a vu venir de nouveaux acteurs, les fast-foods africains. Malgré la frilosité des banques à les aider, certains ont réussi[...]

Démocratie et torture

Très mauvaise fin d'année pour le dogme selon lequel "la démocratie est le stade suprême du développement politique". On nous a tant de fois assuré que c'est le[...]

États-Unis : Hillary Clinton, future présidente ?

L'épouse de Bill Clinton n'est pas encore candidate à la présidentielle de 2016, mais nul doute qu'elle le sera bientôt. Sera-t-elle la première femme à accéder à la[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers