Extension Factory Builder

George Forrest : "Je suis pour une transparence totale"

17/12/2010 à 17:31
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
George Forrest. George Forrest. © Vincent Fournier/J.A

Au sommet Afrique-Union européenne de Tripoli, les 29 et 30 novembre, George Forrest a présenté une série de propositions pour améliorer le climat économique sur le continent.

Jeune Afrique : Sécurité juridique, transparence, code éthique, réglementation des sociétés offshore… Vos suggestions risquent de faire des mécontents, notamment en RDC, car le tableau que vous dressez n’est guère reluisant…

George Forrest : Je ne pense pas faire de mécontents. Mes recommandations viennent au contraire conforter les gouvernants. Tout dirigeant qui veut le bien de son peuple devrait être favorable à ces propositions. La question est : comment attirer les investisseurs pour favoriser les transferts de technologie et créer de la valeur ajoutée ? C’est le seul moyen de développer le continent.

Quel regard portez-vous sur la revisitation des contrats miniers, et notamment l’éviction de First Quantum ?

Ne nous voilons pas les yeux, cet épisode n’a pas encouragé les investisseurs à venir en RDC. Les opérateurs économiques doivent se sentir à l’aise quand ils lancent des opérations et mènent des transactions.

Vous dénoncez des « interférences » et réclamez une réglementation sur les sociétés offshore. Vous prenez des risques…

Sur certains dossiers traités par mon groupe, il y a eu des interférences. C’est dommageable. Je suis donc pour une transparence totale et j’estime que les détenteurs des sociétés offshore présentes dans les pays à faible gouvernance doivent être connus pour lutter contre les éventuels conflits d’intérêts.

Vous êtes également sans concession vis-à-vis de l’Union européenne et vous préconisez les deals à la chinoise. Êtes-vous sérieux ?

Arrêtons de faire des dons à l’Afrique, oublions notre complexe de colonisateur et voyons les choses comme elles sont : 1 % de croissance représente plus de deux fois et demie l’aide publique au développement versée sur le continent. L’Europe pourrait très bien participer au développement économique en apportant des financements garantis et remboursés en marchandises. Mais à la différence des Chinois, ces fonds seraient affectés sur appel d’offres ouvrant la possibilité aux sociétés européennes et africaines de soumissionner. Pour l’heure, ce sont les Chinois qui raflent tous les marchés de gré à gré, profitant au passage de l’aide internationale !

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

Rififi à Conakry

Difficile de s'y retrouver quand pouvoirs et oppositions font des calendriers électoraux un enjeu majeur de la démocratie.[...]

RDC : la Monusco reconduite, mais réduite

La Monusco comptera 2 000 soldats de moins. Cette reconduction du mandat de la force onusienne suvient en pleine brouille entre les Nations unies et Kinshasa.[...]

RDC : les Américains derrière les mouvements citoyens ?

Les autorités congolaises, qui ont durement mis fin à la rencontre entre les mouvements citoyens étrangers et congolais la semaine dernière, ont trouvé en Washington un responsable à ce[...]

RDC : trente éléphants tués en quinze jours par des braconniers dans le parc de la Garamba

Trente éléphants ont été abattus en deux semaines dans le Parc national de la Garamba, dans le nord-est de la RDC. Les responsables du parc accusent un groupe de braconniers soudanais d'avoir commis[...]

RDC : remous dans la majorité au sujet de la loi électorale

Sept partis de la majorité congolaise (RDC) ont exprimé leurs inquiétudes sur la révision de la Constitution. Après une réunion agitée, ils ont fini par rentrer dans le rang. [...]

RDC : face aux rebelles rwandais, l'armée progresse sans vrai combat

"Une guerre sans combattants?" L'armée congolaise progresse au Sud-Kivu face à des rebelles rwandais des FDLR qui préfèrent fuir, faisant craindre que les problèmes causés par[...]

RDC - Football : Florent Ibenge, le plafond de verre et le tremplin chinois

En moins de deux ans, Florent Ibenge s’est construit une belle notoriété internationale, en qualifiant l’AS Vita Club pour la finale de la Ligue des champions 2014, puis en installant la RDC sur la[...]

RDC : pourquoi dix militants congolais sont-ils toujours sous les verrous ?

Arrêtés le 15 mars à Kinshasa, à l’issue d’une conférence de presse organisée avec les responsables de Y’en a marre et le Balai citoyen, dix militants congolais[...]

Nations unies : les Casques bleus auraient commis près de 80 abus sexuels en 2014

Près de 80 nouveaux cas d’abus sexuels par des agents des Nations Unies ont été recensés en 2014. Des crimes perpétrés en grande majorité dans des missions de paix, là[...]

"Y'en a marre", "Balai citoyen", "Filimbi"... : l'essor des sentinelles de la démocratie

Apparu au Sénégal en 2011, "Y'en a marre" a inspiré plusieurs mouvements citoyens dans différents pays d'Afrique francophone. Du Sénégal à la RDC en passant par le[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers