Extension Factory Builder

George Forrest : "Je suis pour une transparence totale"

17/12/2010 à 17:31
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
George Forrest. George Forrest. © Vincent Fournier/J.A

Au sommet Afrique-Union européenne de Tripoli, les 29 et 30 novembre, George Forrest a présenté une série de propositions pour améliorer le climat économique sur le continent.

Jeune Afrique : Sécurité juridique, transparence, code éthique, réglementation des sociétés offshore… Vos suggestions risquent de faire des mécontents, notamment en RDC, car le tableau que vous dressez n’est guère reluisant…

George Forrest : Je ne pense pas faire de mécontents. Mes recommandations viennent au contraire conforter les gouvernants. Tout dirigeant qui veut le bien de son peuple devrait être favorable à ces propositions. La question est : comment attirer les investisseurs pour favoriser les transferts de technologie et créer de la valeur ajoutée ? C’est le seul moyen de développer le continent.

Quel regard portez-vous sur la revisitation des contrats miniers, et notamment l’éviction de First Quantum ?

Ne nous voilons pas les yeux, cet épisode n’a pas encouragé les investisseurs à venir en RDC. Les opérateurs économiques doivent se sentir à l’aise quand ils lancent des opérations et mènent des transactions.

Vous dénoncez des « interférences » et réclamez une réglementation sur les sociétés offshore. Vous prenez des risques…

Sur certains dossiers traités par mon groupe, il y a eu des interférences. C’est dommageable. Je suis donc pour une transparence totale et j’estime que les détenteurs des sociétés offshore présentes dans les pays à faible gouvernance doivent être connus pour lutter contre les éventuels conflits d’intérêts.

Vous êtes également sans concession vis-à-vis de l’Union européenne et vous préconisez les deals à la chinoise. Êtes-vous sérieux ?

Arrêtons de faire des dons à l’Afrique, oublions notre complexe de colonisateur et voyons les choses comme elles sont : 1 % de croissance représente plus de deux fois et demie l’aide publique au développement versée sur le continent. L’Europe pourrait très bien participer au développement économique en apportant des financements garantis et remboursés en marchandises. Mais à la différence des Chinois, ces fonds seraient affectés sur appel d’offres ouvrant la possibilité aux sociétés européennes et africaines de soumissionner. Pour l’heure, ce sont les Chinois qui raflent tous les marchés de gré à gré, profitant au passage de l’aide internationale !

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

Ebola : l'épidémie en RDC est dûe à une nouvelle souche

Ebola : l'épidémie en RDC est dûe à une nouvelle souche

Le virus Ebola qui sévit actuellement en RDC est issu d'une nouvelle souche. C'est la conclusion d'une étude publiée dans la revue américaine The New England Journal of Medicine.[...]

RDC : nouveau massacre de civils par les rebelles ougandais

Vingt-deux personnes, majoritairement des femmes et des enfants, ont été massacrées vendredi soir lors d'une nouvelle tuerie commise par des rebelles ougandais dans l'est de la République[...]

RDC : Kinshasa veut expulser le responsable des droits de l'homme de l'ONU

Kinshasa a demandé jeudi le rappel de Scott Campbell, chef du bureau de l'ONU pour les droits de l'homme en RDC, au lendemain de la publication d'un rapport de ses services dénonçant des crimes commis par[...]

RDC : 26 morts dans une attaque à Beni, attribuée à l'ADF-NALU

Des rebelles ont attaqué le village de Beni, à l'est de la RDC, dans la nuit de mercredi à jeudi. Vingt-six personnes ont été tuées.[...]

RDC : Lambert Mende répond à Linda Thomas-Greenfield

Lambert Mende Omalanga est ministre des Médias et porte-parole du gouvernement de la RDC.[...]

Prostitution et sexe 2.0 en Afrique

Nouvelles technologies, marketing, offre et demande, concurrence... À bien des égards, en Afrique aussi, les relations tarifées ressemblent de plus en plus à un business comme un autre.[...]

Comment l'Europe empêche le retour des migrants africains dans leur pays d'origine

Selon une étude de l'Ined publiée mercredi, les restrictions de la politique migratoire européenne constituent la principale barrière au retour des migrants dans leur pays d'origine.[...]

L'eldorado européen de la prostitution africaine

Des filières de prostitution structurées se sont mises en place entre l'Afrique et l'Europe. Lorsqu'elles ne tombent pas aux mains des mafieux, ces femmes développent un business florissant.[...]

RDC : les expatriés des Nations unies, ça déménage !

Cela va bientôt faire un an que les Nations unies ont commencé à redéployer leurs fonctionnaires dans l'Est. Mais les faire venir n'a pas été une mince affaire. Et n'est pas sans[...]

Prostitution : les soldats de la paix sont-ils de bons clients ?

En RDC, en Centrafrique, au Mali... C'est toujours la même histoire : l'arrivée des "soldats de la paix" entraîne une augmentation de la prostitution. Une réalité taboue, souvent[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers