Extension Factory Builder

John Fru Ndi : "Je ne serai pas le faire-valoir de Paul Biya"

19/11/2010 à 10:30
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
John Fru Ndi le 5 octobre, près de la ville de Wum. John Fru Ndi le 5 octobre, près de la ville de Wum. © Maboup pour J.A.

Jeune Afrique : Serez-vous candidat à la présidentielle de 2011 ?

John Fru Ndi : Cette question sera définitivement tranchée lors du congrès du parti qui se tiendra au début de l’année prochaine. Je ne suis pas le candidat naturel du Social Democratic Front. J’ai beau être le fondateur du parti, je ne suis pas Chairman à vie. Mais si les instances du SDF le veulent, alors oui, je serai candidat. Je me soumettrai à la décision du congrès.

Pensez-vous pouvoir l’emporter ?

L’alternance est possible si les lois sont appliquées. Mais si le président Biya continue de tout verrouiller, le pays entier en paiera le prix. Ils disent qu’il n’y a pas assez d’argent pour instaurer la biométrie. Mais d’où viennent les milliards que les prisonniers de l’opération Épervier [opération anticorruption lancée en 2006 sous la pression du Fonds monétaire international, NDLR] ont détournés ? Nous n’avons besoin que de 2 à 3 milliards de F CFA [3 à 4,5 millions d’euros] pour confectionner une bonne liste électorale. Les partenaires au développement peuvent nous aider.

L’opposition n’aurait-elle pas plus de chances de gagner si elle s’entendait sur un candidat unique ?

La question n’est pas de soutenir un individu qui servirait de faire-valoir à M. Biya. Nous voulons un candidat qui puisse l’emporter à l’issue d’une élection transparente. Cela dit, je me suis battu à chaque élection pour obtenir une candidature unique, mais je trouve parfois difficile de négocier avec les opposants camerounais.

Pourquoi ?

Ils ont vite fait d’utiliser la menace d’un ralliement au SDF pour négocier des places au sein du gouvernement.

Concernant les préparatifs du scrutin, vous avez déjà introduit trois recours contre Elecam, la commission électorale. Pourquoi ne pas lui donner une chance ?

Depuis des décennies, nous donnons une chance aux institutions chargées d’organiser les élections. Pour quel résultat ? Que M. Biya nous donne à son tour une chance en nous écoutant. Comment être sûr de la neutralité des membres de la direction de cet organe lorsque aucune de nos propositions n’est prise en compte ? C’est un organe partisan. Les conséquences de cette situation peuvent être graves. Nous ne voulons pas de guerre dans ce pays. Le Cameroun n’y survivrait pas.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Cameroun

CAN 2015 : L'égalité parfaite entre le Cameroun, la Guinée et les autres

CAN 2015 : L'égalité parfaite entre le Cameroun, la Guinée et les autres

Après le match nul entre le Cameroun et la Guinée dimanche 24 janvier à Malabo (1-1), toutes les équipes du groupe D sont à égalité parfaite. Il n'y a plus de favori avant la derni&[...]

Cameroun : Reportage sur la route de la mort

Les caméras de Réussite, émission économique mensuelle diffusée sur Canal+ Ouest et Centre, vous font découvrir la route Douala-Yaoundé, essentielle pour l'économie du pays[...]

Terrorisme au Cameroun : Paris peut faire plus, Yaoundé en est persuadé

Le Cameroun se sent bien seul dans la guerre contre les jihadistes et attend de la France qu'elle s'implique davantage.[...]

Foot : avant son exploit avec le Congo, les sept CAN de Claude Le Roy

Avec le Congo, Claude Le Roy dispute en Guinée équatoriale (17 janvier-8 février) sa huitième phase finale, un record. Le technicien français, champion d’Afrique en 1988 avec le Cameroun,[...]

Boko Haram : Shekau menace Déby, Biya et Issoufou

Dans une mise en scène vidéo dont il est coutumier, Abubakar Shekau, le chef de Boko Haram, a défié les pays voisins du Nigeria de l'attaquer, au moment où ceux-ci se sont réunis[...]

CAN 2015 : les Camerounais ont-ils trop serré la vis ?

Les Lions indomptables ont verrouillé à double tour leur communication lors de cette CAN 2015. Leurs supporters, nombreux en Guinée équatoriale, n'ont pas accès aux entraînements, tous[...]

CAN 2015 : Le Mali et le Cameroun dos à dos

 Pas de vainqueur dans le choc entre le Mali et le Cameroun dans le groupe D (1-1). Les Aigles pensaient tenir leur victoire mais les Lions Indomptables ont égalisé en fin de partie. La "poule de la[...]

Vatican : première tournée du pape François en Afrique annoncée pour fin 2015

Après une semaine de visite en Asie, le pape François a confié à certains journalistes qu'il se rendrait également sur le continent africain à partir de la fin de l'année. Le[...]

Cameroun-Patrick Mboma : "Je ne sais pas jusqu'où Finke est manipulé ou manipulable"

Patrick Mboma, l’ancien buteur des Lions Indomptables, estime le Cameroun, qui affronte le Mali ce mardi soir (20h), capable de succéder au Nigeria au palmarès de la CAN. Mais il s’interroge ouvertement[...]

Sécurité : à Niamey, la communauté internationale s'est réunie contre Boko Haram

Une vingtaine de pays et d'organisations régionales et internationales se sont réunies ce mardi à Niamey pour tenter de mettre sur pied une force multinationale efficace contre l'avancée du groupe[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers