Extension Factory Builder
10/12/2010 à 16:56
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président de l'Agra, Amos Namanga Ngongi. Le président de l'Agra, Amos Namanga Ngongi. © D.R.

C’est à cet agronome camerounais que Bill Gates et Kofi Annan ont confié la présidence de l’Alliance pour une révolution verte en Afrique.

C’est un coup de fil qui a tiré Amos Namanga Ngongi de la retraite. Il y a encore trois ans, cet ancien agronome camerounais – lunettes et moustache grisonnante – coulait des jours tranquilles dans sa ferme de Buea, à 70 km de Douala. « C’était un cabinet de recrutement qui avait eu mon nom par Kofi Annan », raconte celui qui fut longtemps un ami et un collègue de l’ancien secrétaire général des Nations unies. « Voudriez-vous accepter la présidence de l’Agra, l’Alliance pour une révolution verte en Afrique ? » lui demande-t-on.

Financée par la Fondation Bill et Melinda Gates et par la Fondation Rockefeller, l’Alliance a été lancée en 2006 par Kofi Annan, lui-même président d’honneur du conseil d’administration. « J’ai d’abord refusé », s’amuse Amos Namanga Ngongi. « Ils ont rappelé, plusieurs fois, j’ai donné d’autres noms. » Ce n’est qu’après plusieurs allers-retours à Seattle, aux États-Unis, et une rencontre avec le milliardaire de l’informatique – « un type très simple et abordable » – qu’il finit par se laisser convaincre. « Voilà un projet sérieux, me suis-je dit, et, au bout de trois mois, j’ai enfin accepté. » Avec, à la clé, une mission de cinq ans et un retour aux sources pour celui qui a commencé sa carrière au ministère de l’Agriculture et du Développement rural.

À 65 ans, cet ancien haut fonctionnaire est aujourd’hui un habitué des couloirs feutrés des administrations. En 1980, il est détaché à l’ambassade du Cameroun à Rome puis recruté, quatre ans plus tard, par le Programme alimentaire mondial (PAM). Il y passera dix-sept ans, dont sept en tant que directeur exécutif adjoint, avant de prendre la tête de la Mission des Nations unies en République démocratique du Congo (Monuc).

Depuis le siège de l’Agra, à Nairobi (Kenya), Amos Namanga Ngongi gère une enveloppe annuelle de plus de 74 millions d’euros, exclusivement destinée à la révolution verte en Afrique. Fourniture de semences améliorées, financement de projets pour fabriquer les précieuses graines, garantie auprès des banques nationales pour favoriser l’octroi de microcrédits aux paysans… L’ONG est présente dans 13 pays du continent. Et c’est en s’appuyant sur son expérience personnelle qu’il explique sa mission : « Quand mon voisin au Cameroun me voit utiliser des engrais, il me demande de lui en prêter. C’est un premier pas. Ensuite, je lui propose de lui en ramener la prochaine fois, et il devra me les rembourser. C’est la seconde étape, pour que l’utilisation soit durable. »

Des engrais, Amos Namanga Ngongi aimerait que l’Afrique en utilise davantage pour augmenter le rendement de terres qui ne produisent encore que 1 tonne par hectare : « On peut arriver facilement à 3 ou 4 t, avec peu de moyens », assure-t-il. Et alors que les pays membres de l’ONU viennent de faire le bilan, à mi-parcours, des Objectifs du millénaire pour le développement, il ne manque pas une occasion de rappeler l’importance de l’agriculture pour lutter contre la faim en Afrique. Retournera-t-il cultiver ses terres quand son contrat arrivera à son terme, en 2012 ? « On verra. » Bill Gates ou Kofi Annan le convaincront peut-être, encore une fois, de sortir de sa retraite.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Cameroun

Cameroun : Baileys, l'alcool qui peut vous envoyer en prison

Cameroun : Baileys, l'alcool qui peut vous envoyer en prison

Au Cameroun, mieux vaut faire attention à la boisson que l'on commande. Si une Guiness ne déclenchera que des regards approbateurs, un Baileys pourrait vous valoir une dénonciation pour homosexualité.[...]

Nigeria : afflux de réfugiés fuyant Boko Haram, le HCR tire la sonnette d'alarme

De plus en plus de civils fuient les combats dans le nord-est du Nigeria pour se réfugier dans les pays voisins. Mardi, le HCR a lancé un appel aux dons de 34 millions de dollars pour aider 75 000 [...]

Lions du Cameroun : l'irrésistible ascension de Choupo-Moting

Passé cet été de Mayence à Schalke 04, un des meilleurs clubs allemands, Éric Maxim Choupo-Moting (25 ans) a également été nommé vice-capitaine des Lions indomptables[...]

Musique : X Maleya fait son premier Olympia à Paris

Dimanche, le trio camerounais X Mayela sera en concert dans la la capitale française, à l'Olympia. Sur scène, ils auront des invités, dont un célèbre footballeur camerounais...[...]

Congo - Elie Smith : "Mes agresseurs étaient au téléphone avec quelqu'un"

Elie Smith, le journaliste camerounais de la télévision congolaise MNTV, dont il est directeur des études et de la planification, a été victime d’une violente agression dans la nuit du 9[...]

Cameroun : verdict du procès de Lydienne Yen Eyoum reporté au 26 septembre

Le verdict du procès de Lydienne Yen Eyoum a été reporté au 26 septembre. Jeudi, l'un des juges requis pour la collégialité ne s'est pas présenté à l'audience. [...]

CAN 2015 : le Cameroun écrase la Côte d'Ivoire, l'Algérie s'impose sur le fil

Large victoire pour le Cameroun mercredi, à Yaoundé, contre la Côte d’Ivoire (4-1) lors des éliminatoires de la CAN 2015. De son côté, l'Algérie s'est imposé 1 à[...]

Terrorisme : quand Boko Haram recrute au Cameroun

Ils seraient déjà plusieurs centaines. Difficile pourtant de savoir qui sont vraiment ces apprentis jihadistes qui viennent grossir en masse les rangs de l'insurrection islamiste.[...]

Boko Haram : l'armée camerounaise annonce avoir tué plus d'"une centaine" d'islamistes

"Plus d'une centaine" de combattants appartenant au groupe islamiste armé nigérian Boko Haram auraient été tués par l'armée camerounaise. Selon Yaoundé, les[...]

Cameroun : l'affaire Lydienne Yen Eyoum, un procès jugé d'avance ?

Accusée de détournements de fonds publics et risquant la prison à vie, l'avocate franco-camerounaise Lydienne Yen Eyoum est en détention provisoire depuis près de cinq ans à la prison de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex