Extension Factory Builder
10/12/2010 à 16:56
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président de l'Agra, Amos Namanga Ngongi. Le président de l'Agra, Amos Namanga Ngongi. © D.R.

C’est à cet agronome camerounais que Bill Gates et Kofi Annan ont confié la présidence de l’Alliance pour une révolution verte en Afrique.

C’est un coup de fil qui a tiré Amos Namanga Ngongi de la retraite. Il y a encore trois ans, cet ancien agronome camerounais – lunettes et moustache grisonnante – coulait des jours tranquilles dans sa ferme de Buea, à 70 km de Douala. « C’était un cabinet de recrutement qui avait eu mon nom par Kofi Annan », raconte celui qui fut longtemps un ami et un collègue de l’ancien secrétaire général des Nations unies. « Voudriez-vous accepter la présidence de l’Agra, l’Alliance pour une révolution verte en Afrique ? » lui demande-t-on.

Financée par la Fondation Bill et Melinda Gates et par la Fondation Rockefeller, l’Alliance a été lancée en 2006 par Kofi Annan, lui-même président d’honneur du conseil d’administration. « J’ai d’abord refusé », s’amuse Amos Namanga Ngongi. « Ils ont rappelé, plusieurs fois, j’ai donné d’autres noms. » Ce n’est qu’après plusieurs allers-retours à Seattle, aux États-Unis, et une rencontre avec le milliardaire de l’informatique – « un type très simple et abordable » – qu’il finit par se laisser convaincre. « Voilà un projet sérieux, me suis-je dit, et, au bout de trois mois, j’ai enfin accepté. » Avec, à la clé, une mission de cinq ans et un retour aux sources pour celui qui a commencé sa carrière au ministère de l’Agriculture et du Développement rural.

À 65 ans, cet ancien haut fonctionnaire est aujourd’hui un habitué des couloirs feutrés des administrations. En 1980, il est détaché à l’ambassade du Cameroun à Rome puis recruté, quatre ans plus tard, par le Programme alimentaire mondial (PAM). Il y passera dix-sept ans, dont sept en tant que directeur exécutif adjoint, avant de prendre la tête de la Mission des Nations unies en République démocratique du Congo (Monuc).

Depuis le siège de l’Agra, à Nairobi (Kenya), Amos Namanga Ngongi gère une enveloppe annuelle de plus de 74 millions d’euros, exclusivement destinée à la révolution verte en Afrique. Fourniture de semences améliorées, financement de projets pour fabriquer les précieuses graines, garantie auprès des banques nationales pour favoriser l’octroi de microcrédits aux paysans… L’ONG est présente dans 13 pays du continent. Et c’est en s’appuyant sur son expérience personnelle qu’il explique sa mission : « Quand mon voisin au Cameroun me voit utiliser des engrais, il me demande de lui en prêter. C’est un premier pas. Ensuite, je lui propose de lui en ramener la prochaine fois, et il devra me les rembourser. C’est la seconde étape, pour que l’utilisation soit durable. »

Des engrais, Amos Namanga Ngongi aimerait que l’Afrique en utilise davantage pour augmenter le rendement de terres qui ne produisent encore que 1 tonne par hectare : « On peut arriver facilement à 3 ou 4 t, avec peu de moyens », assure-t-il. Et alors que les pays membres de l’ONU viennent de faire le bilan, à mi-parcours, des Objectifs du millénaire pour le développement, il ne manque pas une occasion de rappeler l’importance de l’agriculture pour lutter contre la faim en Afrique. Retournera-t-il cultiver ses terres quand son contrat arrivera à son terme, en 2012 ? « On verra. » Bill Gates ou Kofi Annan le convaincront peut-être, encore une fois, de sortir de sa retraite.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Cameroun

Classement 2014 : Algérie, Tunisie et Sénégal au sommet des sélections africaines de foot

Classement 2014 : Algérie, Tunisie et Sénégal au sommet des sélections africaines de foot

Après l’Égypte (2010), la Côte d’Ivoire (2011), la Zambie (2012) et le Nigeria (2013), l’Algérie, huitième de finaliste de la Coupe du monde et facilement qualifiée pour[...]

Cameroun - Me Bertrand : "On nous cache quelque chose sur la mort d'Albert Ebossé" en Algérie

Le 23 août dernier, quelques minutes après la rencontre entre la JS Kabylie et l’USM Alger (1-2), l’attaquant camerounais de la JSK Albert Ebossé (24 ans) trouvait la mort à la sortie du[...]

Cameroun : Martin Chungong, l'apôtre des Parlements du monde

Ce Camerounais est le premier Africain à diriger, à Genève, l'Union interparlementaire, vénérable institution créée en 1889.[...]

Investissements : le Cameroun lance un plan d'urgence avec l'appui du secteur bancaire

 Deutsch Bank, BGFI, Ecobank, Banque Atlantique et Standard Chartered Bank vont contribuer à hauteur de plus de 630 milliards F CFA au plan d'urgence triennal de 925 milliards de F CFA validé le 09[...]

CAN 2015 : les dix buteurs africains qui affolent les compteurs

Des valeurs sûres, des révélations et des come-back inespérés… Alors que la fin de l’année approche, certains joueurs africains squattent le haut du classement des buteurs des[...]

CAN 2015 : calendrier des matchs, groupes et résultats

La Coupe d'Afrique des nations (CAN) 2015 débute le 17 janvier. Consultez le calendrier complet et les résultats des matchs de la compétition qui s'achèvera le 8 février en Guinée[...]

Préparation à la CAN 2015 : Ghana, Mali, Côte d'Ivoire... tous à Abou Dhabi !

Alors que le tirage au sort de la phase finale de la CAN 2015 (17 janvier-8 février) a eu lieu le 3 décembre au soir à Malabo (Guinée Équatoriale), les seize qualifiés ont pour la[...]

Otages : les dessous d'une libération... et d'un coup de pub de la présidence camerounaise

La libération du prêtre polonais Mateusz Dziedzic et d'une trentaine d'autres otages centrafricains et camerounais fin novembre a fait couler beaucoup d'encre. La présidence y est elle aussi allé[...]

Le Camerounais Alain Nkontchou rejoint le conseil d'administration d'Ecobank

 Le conseil d'administration d'Ecobank a annoncé la nomination de quatre nouveaux administrateurs non-exécutifs à son conseil d’administration, parmi lesquels le financier camerounais Alain[...]

Cameroun : Amadou Ali - Cavaye Yéguié Djibril, l'autre guerre du Nord

Tous deux originaires du nord du Cameroun, le président de l'Assemblée nationale, Cavaye Yéguié Djibril, et vice-Premier ministre Amadou Ali se livrent une âpre bataille pour la succession[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers