Extension Factory Builder

Jean Ping : "Je suis raisonnablement confiant pour les élections en Guinée et en Côte d'Ivoire"

29/09/2010 à 16:50
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Jean Ping, président de la Commission de l'Union africaine. Jean Ping, président de la Commission de l'Union africaine. © Vincent Fournier pour J.A.

Présent à New York, où il a participé au sommet des chefs d’État sur les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), du 20 au 22 septembre, le président de la Commission de l’Union africaine, Jean Ping, réagit aux sujets les plus sensibles de l’actualité africaine.

Jeune Afrique : Quel bilan tirez-vous du sommet sur les OMD ?

Jean Ping : Très mitigé. Pour nous, Africains, des progrès ont été réalisés, mais beaucoup reste à faire. Les ressources ne sont pas à la hauteur de nos ambitions. Si rien n’est mis en œuvre, nous n’atteindrons pas les objectifs en 2015.

On évoque à ce propos une nouvelle taxe sur les transactions financières. Y êtes-vous favorable ?

Tout comme le Fonds monétaire international, l’administration Obama s’est montrée sensible à cette idée, alors que, généralement, les États-Unis sont hostiles à toute taxation internationale. Taxer les transactions financières – ou la téléphonie mobile – constituerait une source très importante de revenus. L’économie s’est globalisée, pourquoi pas les taxes ?

Al-Qaïda semble s’implanter au Sahel. Comment venir à bout de ce phénomène ?

D’abord, en luttant contre le trafic de drogue. Ce dernier arrive en Afrique par la côte Ouest, depuis la Colombie et le Venezuela, et par la côte Est, depuis l’Afghanistan, transite par le Sahara, puis remonte en Europe. Le Sahara est le boulevard de tous les trafics. Pour se financer, des groupes locaux à connotations religieuses ou ouvertement crapuleux recourent de plus en plus à des trafics en tout genre : drogue, armes, enlèvements… Cela devient un objectif en soi pour ces organisations, qui se rapprochent du grand banditisme.

Nous disons très clairement à l’Europe, aux États-Unis et aux Nations unies qu’il ne s’agit pas d’un simple problème local. Tant qu’il y aura des producteurs de drogue en Amérique du Sud et en Asie, le Sahara demeurera une plaque tournante de ce trafic vers l’Europe.

L’Union africaine peut-elle jouer un rôle sur le terrain pour combattre Al-Qaïda ?

Nous disposons, à Alger, d’un centre de lutte contre le terrorisme, qui emploie 70 personnes. Il réalise des études sur le sujet et réfléchit aux moyens d’enrayer ce fléau. Ce centre a bien entendu été sollicité dans le cadre de la crise actuelle.

Pour le second tour de l’élection présidentielle en Guinée,­ une nouvelle date a été proposée. Cela vous rassure-t-il ?

Nous nous sommes félicités de l’engagement de Sékouba Konaté à organiser, contre vents et marées, des élections dans un délai de six mois. Il a tenu son engagement. L’essentiel est que le scrutin ait lieu le plus vite possible, et dans les meilleures conditions. Je pense que ce sera le cas, le 10 octobre.

La Côte d’Ivoire s’apprête à tenir le premier tour de l’élection présidentielle, le 31 octobre. Y croyez-vous, cette fois-ci ?

Je suis raisonnablement confiant. Avant même qu’une date soit fixée, j’avais dit que l’élection aurait lieu rapidement. Je n’ai pas de raisons d’être sceptique.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Continental

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visas !

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visas !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisation sous-régionale, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visas d'entrée sur leurs territoires. Grâce à une carte i[...]

France : quand François Hollande oublie les "tirailleurs"

À la Grande Mosquée de Paris, sur la plaque gravée en hommage aux soldats musulmans mort pour la France, l'Élysée va devoir réparer son omission.[...]

La diversité religieuse ? Une richesse inéquitablement répartie

Chrétiens, juifs, musulmans, animistes, athées... Sur Terre, ce n'est pas la diversité qui manque. Une enquête recense les pays où elle est le plus forte. Première en Afrique, la[...]

Japon - Yoshifumi Okamura : en Afrique, "c'est maintenant qu'il faut y aller !"

De passage à Paris, l'ancien ambassadeur du Japon en Côte d'Ivoire - et désormais représentant personnel du Premier ministre pour l'Afrique-, Yoshifumi Okamura, évoque l'avancée des[...]

Risque-pays : les bons et les mauvais élèves africains

Aon Risk Solutions vient de publier la 16e édition de la carte de risque pays. Si l'Afrique australe reste (à l'exception du Zimbabwe) la zone la moins risquée du continent, le Maroc, le Ghana et l'Ouganda[...]

Terrorisme - Iyad Ag Ghaly : arrête-moi si tu l'oses !

Recherché pour terrorisme par le monde entier, le chef touareg Iyad Ag Ghaly semble pourtant poursuivi avec bien peu d'ardeur. Et pour cause : il reste un acteur essentiel dans la région.[...]

Veni vidi... Vinci ?

Après des années de suprématie chinoise, les français Bouygues, Eiffage et Vinci repartent à l'assaut du continent. Leurs atouts ? Qualité, respect des délais et recours[...]

Olivier Stintzy : "Investir dans les hôpitaux, les écoles, le logement"

Pour ce gestionnaire de fonds, les partenariats public-privé permettent de prolonger la durée de vie des équipements à vocation sociale tout en garantissant leur rentabilité.[...]

Casa África, aux Canaries, une fenêtre espagnole sur le continent

Créée en 2006 comme un consortium entre le ministère espagnol des Affaires étrangères, le gouvernement des Canaries et la municipalité de Las Palmas où elle a son siège,[...]

Carte : droit à l'avortement, l'Afrique entre tabou et désinformation

Dans la majorité des pays d’Afrique, l’interruption volontaire de grossesse (IVG) est soumise à des conditions tellement strictes que l'avortement clandestin demeure la règle. Avec toutes les[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers