Extension Factory Builder

Andris Piebalgs : "Nous devons tenir nos promesses"

23/08/2010 à 15:29
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Andris Piebalgs. Andris Piebalgs. © Reuters

En février, le diplomate letton a quitté son poste de commissaire européen à l’Énergie pour celui de commissaire au Développement, qu’occupèrent  avant lui Karel De Gucht et Louis Michel. Il dresse un premier bilan de son action.

Jeune Afrique : Les promesses d’aide publique au développement (APD) faites par les pays industrialisés risquent de ne pas être tenues d’ici à 2015. À quoi bon faire des promesses qu’on ne tient pas ?

Andris Piebalgs : Je ne suis pas aussi catastrophiste que vous. En juillet, alors que l’Union européenne était encore en crise, ses membres ont renouvelé leur ambition de faire passer leur APD à 0,7 % du PIB d’ici à 2015 [0,33 % pour les nouveaux membres, NDLR]. Nous sommes déjà les pourvoyeurs d’aide les plus importants, mais nous nous devons de tenir nos promesses. Notre crédibilité est à ce prix.

Comment intéresser les pays d’Europe de l’Est à l’Afrique ?

Le concept d’aide au développement est relativement inconnu de ces pays, mais ils recherchent des marchés et des partenariats économiques. C’est en Afrique qu’ils les trouveront. Certains essaient déjà, comme l’Estonie, qui investit dans les technologies de l’information, ou la Roumanie, dans l’éducation.

Vous êtes le premier commissaire au Développement originaire d’un pays sans lien historique avec l’Afrique…

J’aimerais avoir un carnet d’adresses un peu plus fourni et une connaissance plus approfondie du continent, c’est sûr. Mais l’Europe d’aujourd’hui est davantage intéressée par la lutte contre la pauvreté en Afrique que par des considérations postcoloniales. Je suis représentatif de cette Europe.

Croyez-vous vraiment au succès du 3e sommet UE-Afrique, en Libye, en novembre ?

Le fait qu’il se tienne sera une réussite en soi ! Réunir 80 chefs d’État [53 africains et 27 européens, NDLR] est une gageure. Si l’on y parvient, cela montrera notre force.

Le Soudanais Omar el-Béchir est sous le coup d’un mandat d’arrêt de la Cour pénale internationale (CPI). Sera-t-il invité ?

Il serait très compliqué de faire cohabiter nombre de dirigeants européens et le président soudanais. Je crois qu’un arrangement a été trouvé avec la Libye, la puissance invitante. Béchir ne devrait pas être présent. Beaucoup de pays africains sont signataires du statut de Rome, qui leur fait obligation de coopérer avec la CPI. Il n’y a pas de compromis possible sur ce point.

La Chine constitue-t-elle une menace pour le partenariat entre l’Europe et l’Afrique ?

Avec l’Afrique, le dialogue n’est pas toujours facile, mais nous restons son partenaire principal. Les Chinois investissent dans les routes et dans les infrastructures ; leur aide est très visible. Nous sommes plus divisés et donc moins efficaces, même si nos actions sont plus durables. Nous devons nous inspirer des méthodes chinoises, sans perdre de vue nos objectifs : la lutte contre la pauvreté et pour la démocratie.

Le fait que le régime de transition à Madagascar soit frappé par des sanctions va-t-il changer quelque chose ?

Nous avons essayé de trouver un compromis, mais ça n’a pas fonctionné. Nous devons rester cohérents avec nos valeurs, expliquer aux citoyens européens où va l’aide. Et celle-ci ne peut pas aller à des régimes que nous ne considérons pas comme démocratiques. Pour sortir de l’impasse, les dirigeants malgaches vont devoir faire des compromis. Ailleurs, ça fonctionne. Regardez la Guinée ou le Niger…

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Ebola : le codécouvreur du virus, Peter Piot, redoute une propagation en Chine

Ebola : le codécouvreur du virus, Peter Piot, redoute une propagation en Chine

Le codécouvreur du virus Ebola, Peter Piot, a fait part jeudi de son inquiétude quant aux risques de propagation du virus en Chine, qui a une très importante communauté en Afrique de l'Ouest.[...]

Justice française : le Franco-Togolais Kofi Yamgnane mis en examen pour trafic d'influence

Le candidat proclamé à la présidentielle togolaise Kofi Yamgnane a été mis en examen mercredi dans la soirée pour "trafic d'influence".[...]

Pourquoi le cabinet Orrick a fait le choix d'Abidjan

Pour sa première implantation sur le continent, le cabinet d'avocats né aux États-Unis a préféré la capitale économique ivoirienne à Casablanca ou à[...]

Un soldat français des forces spéciales tué dans le nord du Mali

Un sergent-chef français, membre des forces spéciales, a été tué mercredi au Mali lors d'une opération destinée à freiner la résurgence des jihadistes dans le nord du[...]

RDC 

Boxe : 30 octobre 1974 à Kinshasa, le jour où Muhammad Ali entra dans la légende

Ce fut, à n'en pas douter, la rencontre du siècle : il y a quarante ans, le 30 octobre 1974, l'ancien champion du monde des poids lourds, Muhammad Ali, défiait le tenant du titre, George Foreman,[...]

Le Franco-Togolais Kofi Yamgnane placé en garde à vue dans l'affaire Rocancourt

Le Franco-Togolais Kofi Yamgnane a été placé en garde à vue, dans l'affaire Rocancourt, mercredi 29 octobre, selon l'AFP.[...]

"Black Panther" : Chadwick Boseman, premier super-héros noir en solo au cinéma chez Marvel

Marvel a enfin dévoilé mardi soir les neufs productions de la "phase 3" de son univers cinématographique pour les cinq prochaines années. Une nouveauté : l'Africain-Américain[...]

Francophonie : Macky Sall soutient Henri Lopès, Alain Juppé préfère Michaëlle Jean

À l'approche de la tenue du sommet de l'Organisation internationale de la francophonie, à Dakar en novembre, les voix commencent à se délier sur les préférences au poste de[...]

France : Patrick Balkany, faux Foccart, vrai tocard

Le député français, Patrick Balkany, a été mis en examen dans le cadre d'une affaire d'évasion fiscale liée à son "activisme" africain sous Nicolas Sarkozy. [...]

Football : Yaya Touré, seul candidat africain au Ballon d'or 2014

La liste des 23 candidats au Fifa-Ballon d'or 2014 a été dévoilée mardi. Parmi eux, les habitués tels que Cristiano Ronaldo, Lionel Messi, ainsi qu'une ribambelle de champions du monde[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers