Extension Factory Builder
02/08/2010 à 10:16
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

C’est un type qui entre dans un hôpital, à Leerdam, et qui se plaint.Vous me dites : il se plaint de quoi ? Des soins ? De la nourriture ? De la propreté ? Du chewing-gum que mâche la réceptionniste ?

Non : il proteste contre trois petits tableaux accrochés dans les couloirs de l’hôpital.

Vous soupirez : ah, cette histoire se déroule bien en Europe, pas au fin fond de la Numidie. Ces gens-là ont des problèmes de luxe. Nous, on n’a même pas une seringue propre ni un cachet d’aspirine et ces enfants gâtés se plaignent du décor…

Ben ouais. Bon. Donc le gus râle et exige qu’on décroche trois tableautins qui le débectent.

Maintenant, vous aimeriez bien savoir le pourquoi de la chose, non ? Hein ? Sont-ce des croûtes obscènes, des panoramas apocalyptiques, de la fresque fluorescente ?Pas du tout. Il s’agit de portraits, si l’on ose dire ; de portraits représentant trois petits cochons. On les entendrait presque grouiner «oiiiiiiink».

Bonne fille, la direction accepte d’enlever les toiles et de les remplacer par ces fameuses biches se désaltérant au bord d’un ru qui signalent dans le monde entier le triomphe définitif du mauvais goût petit-bourgeois. Affaire classée ? Que non : la droite populiste et l’extrême droite érigent illico des barricades (c’est une image), se répandent dans la presse et dans le caniveau, hurlent que les musulmans ont pris le pouvoir et qu’ils martyrisent nos pauv’ p’tits cochons. Où va-t-on, madame, je vous le demande. C’est la fin du monde, monsieur.

Quand la poussière est retombée, après l’émotion légitime de millions de Bataves qui s’inquiètent de l’avenir de leur bacon et de leur saucisson (va-t-on désormais devoir manger de la chèvre halal ? De la viande d’otage ?), on s’aperçoit avec stupeur que le bonhomme qui a déclenché toute l’histoire est à peu près aussi musulman que Voltaire ou Houellebecq : en fait, c’est un Hollandais pur fromage, blanc et protestant.

– Mais alors ? Mais que… ? vous étouffez-vous.

Eh bien, figurez-vous que le mauvais coucheur a protesté contre les trois petits cochons parce qu’il s’inquiétait pour la sensibilité de ses concitoyens musulmans. Il l’a fait par altruisme. Là, vous êtes KO, non ?

Interrogé par la presse, Habib Elkaddouri, de l’Union des Marocains des Pays-Bas, a affirmé qu’il ne connaissait pas un seul musulman qui aurait pris ombrage du triptyque cochonou. Tous les Maghrébins et Indonésiens interrogés dans la rue ont éclaté de rire ou haussé les épaules : franchement, quand on est à l’hôpital, on a autre chose à faire que s’indigner oiseusement.

Comme disait le maréchal de Villars : «Mon Dieu, protégez-moi de mes amis…»

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

POST-Sriptum Article suivant :
Un bon petit plat de tabac

POST-Sriptum Article précédent :
Mon "Jeune Afrique" à moi

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Football : l'Ivoirien Copa Barry passé du rôle de bouc émissaire à celui de héros de la CAN

Football : l'Ivoirien Copa Barry passé du rôle de bouc émissaire à celui de héros de la CAN

Héros d’une finale qu’il ne devait pas jouer, Boubacar Copa Barry a inscrit le tir au but qui a offert la Coupe d’Afrique des nations 2015 (CAN) à la Côte d’Ivoire face au Ghana en f&eac[...]

Naufrages de migrants en Méditerranée : le silence des dirigeants africains

  Les dirigeants africains se montrent remarquablement silencieux sur les naufrages de migrants en Méditerranée, qui concernent pourtant nombre de leurs citoyens, en particulier dans l'ouest du continent, une[...]

Tomi, IBK, Bongo : des écoutes embarrassantes

Des chefs d’Etat étrangers, qui plus est des amis de la France, écoutés dans le cadre d’investigations judiciaires ? Voilà qui, d’un point de vue diplomatique, et même si[...]

François Durpaire : "La commémoration de la fin de l'esclavage est l'affaire de tous"

François Durpaire est historien, membre du Comité national pour la mémoire et l'histoire de l'esclavage.[...]

Birmanie : les nouveaux boat people

Plus d'un million de Rohingyas, musulmans, sont privés de tout droit et confinés dans des camps de déplacés dans des conditions déplorables. Leur seul espoir ? Fuir par la mer. Au[...]

Niger - Putsch de Seyni Kountché : et si la France n'y était pour rien ?

On croyait tout savoir de la chute du président Diori, en 1974. Mais des archives encore confidentielles suggèrent que le putschiste Seyni Kountché a pris tout le monde de court. Y compris Paris.[...]

Barack Obama à Béji Caïd Essebsi : "Les États-Unis croient en la Tunisie"

À l'ocassion de la réception de Béji Caïd Essebsi à la Maison blanche jeudi, le président amréicain Barack Obama a annoncé son intention d'accorder à la Tunisie le[...]

"Princess of North Sudan" : Disney accusé de glorifier le colonialisme

Le prochain Disney, encore dans les cartons, s'appuie sur l'histoire vraie d'un Américain venu planter l'étendard familial dans le nord du Soudan pour faire de sa fille une "princesse"... Au mépris[...]

Attentat du Bardo en Tunisie : doutes sur l'implication du suspect marocain arrêté en Italie

Un nouveau suspect a été appréhendé mercredi à Gaggiano, en Italie, dans le cadre de l'affaire de l’attentat du Bardo. Mais les premiers éléments laissent à penser[...]

Chine-Taïwan : nuages noirs sur le détroit

À huit mois d'une élection présidentielle à haut risque, la poignée de main très médiatisée entre Xi Jinping et Eric Chu Li-luan ne doit pas faire illusion :[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers