Extension Factory Builder

Série noire

05/07/2010 à 11:35
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Les dirigeants africains raffolent de la vie politique française. Souvent accablés de reproches (interventionnisme, gabegie, mauvaise gouvernance, corruption, népotisme, détournements de fonds publics, etc.), ils doivent se délecter des dernières péripéties parisiennes, qu’ils suivent comme leur série télé préférée. Après le temps des Feux de l’amour, très en vogue au cours de la première moitié du mandat de Nicolas Sarkozy (Cécilia, Carla, Rachida, Rama et les autres…), c’est désormais à un feuilleton d’un autre genre auquel nous assistons. Fini le soap-opera, place aux « affaires d’État », petites et grandes. Toutes ont un dénominateur commun: des membres du gouvernement ou des représentants de l’État impliqués à tous les étages! Déjà peu enclins à faire confiance à leurs politiques, les Français ne savent plus où donner de la tête. Petit florilège: un secrétaire d’État qui aime (un peu trop) les voyages en jet privé et les permis de construire litigieux, un autre qui fait payer ses factures (astronomiques) de cigares par le contribuable, des ministres logés à grands frais par la République, le fiasco des Bleus au Mondial qui vire au psychodrame et le sauvetage du foot tricolore érigé au rang de priorité nationale par le gouvernement et l’Assemblée…

Comme si cela ne suffisait pas, le chef de l’État, Nicolas Sarkozy, voit débouler une autre affaire, autrement plus préoccupante pour lui et les siens, même si ses compatriotes goûtent peu les appels à se serrer la ceinture quand les révélations des dépenses somptuaires de leurs dirigeants se multiplient. Elle met en cause son ministre du Travail, chargé de la très sensible réforme des retraites, et trésorier de son parti, Éric Woerth. Une véritable pelote de laine. Personne n’a rien vu venir quand le premier fil a été tiré. La fille de Liliane Bettencourt – l’héritière de l’empire L’Oréal – accuse un photographe, François-Marie Banier, d’avoir abusé de la faiblesse de sa richissime mère. La troisième fortune de France a en effet multiplié les largesses: près de 1 milliard de dons et cadeaux divers à cet incongru ami! Puis la pelote s’est dévidée à la vitesse grand V. Liliane Bettencourt est aujourd’hui soupçonnée de fraude fiscale. Le hic, c’est que la femme de Woerth travaillait pour une société qui, justement, gérait la fortune de la femme la plus riche de France, que Woerth était alors ministre du Budget et qu’il avait fait de la lutte contre l’évasion fiscale son cheval de bataille. Les accusations de confusion des genres et de conflits d’intérêts fusent à l’encontre de celui qui, jusqu’ici, était considéré comme le meilleur ministre de Sarkozy, réputé pour sa rigueur et son honnêteté.

Des comptes en Suisse, une île aux Seychelles, une milliardaire de 87 ans qui ne parle plus à sa fille et héritière, un photographe qui croule sous les cadeaux, un majordome-espion, un ministre dans la tourmente… Amour, argent, traîtrise, politique, justice: tous les ingrédients d’un feuilleton haletant dont la France et Nicolas Sarkozy se seraient pourtant bien passés. Les autres attendent le prochain épisode avec impatience…

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Editorial suivant :
Merci Maurice

Editorial précédent :
La vraie nature de Marine

Réagir à cet article

International

L'Australie en guerre contre l'immigration clandestine

L'Australie en guerre contre l'immigration clandestine

L'Australie ne veut plus accueillir aucun migrant clandestin. Les malheureux interceptés dans l'océan Pacifique seront donc à l'avenir immédiatement transférés au... Cambodge ![...]

France : Nicolas Sarkozy dérape sur les origines de Rachida Dati

Alors qu'il s'apprête à être réélu à la présidence de l'UMP ce week-end, Nicolas Sarkozy n'a semble-t-il rien perdu de sa capacité à créer la polémique. [...]

RDC : le discours de Denis Mukwege, prix Sakharov 2014, devant le Parlement européen

On le connaît comme le "juste qui répare les femmes". Mercredi, le docteur Denis Mukwege a reçu le prix Sakharov du Parlement européen, qu'il a dédié au "peuple[...]

Indice "Happy Planet" : souriez, vous êtes classés !

À l’"indice de développement humain" du Programme des Nations-unies (Pnud), la New Economics Foundation oppose l’"indice de la planète heureuse". L’Afrique est-elle[...]

Robert Johnson en BD : black, blanc, blues...

Une bande dessinée retraçant la vie du bluesman Robert Johnson, un manifeste d'époque sur l'affaire des Scottsboro Boys et un disque venu tout droit du Mississippi restituent l'atmosphère de[...]

François Fillon, ou la vengeance du "collaborateur"

On ne saura sans doute jamais si l'ancien Premier ministre a vraiment demandé au secrétaire général de l'Élysée de faire "taper" Nicolas Sarkozy par les magistrats. Mais[...]

Exclusif : libération d'un prêtre polonais enlevé en octobre dans l'ouest de la Centrafrique

Le père Mateusz Dziedzic, un prêtre polonais enlevé mi-octobre dans l'ouest de la Centrafrique, a été libéré mercredi.[...]

Espagne : scandales de corruption à tous les étages

Les affaires de corruption éclaboussent toute la classe politique, droite et gauche confondues. Elles expliquent en partie le succès foudroyant de Podemos, un nouveau parti d'extrême gauche.[...]

Affaire Michael Brown : pas de poursuites contre le policier, scènes de violence à Ferguson

Darren Wilson, le policier américain qui a abattu de six balles Michael Brown, un jeune Noir, à Ferguson début août, ne sera pas poursuivi, a annoncé lundi le procureur. Une décision qui[...]

Entrepreneuriat : le prochain GES aura lieu en Afrique subsaharienne

 Organisée à Marrakech du 19 au 21 novembre, la cinquième édition du GES a connu un franc succès. Plus de 6000 participants ont pris part à l'événement, qui reviendra[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers