Extension Factory Builder
31/05/2010 à 13:07
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Olivier Stirn. Olivier Stirn. © Frédérique Jouval pour J.A.

Conseiller du président français, Nicolas Sarkozy, pour l’Union pour la Méditerranée (UPM)

Jeune Afrique : Plusieurs chefs d’État subsahariens redoutent que l’UPM ne contribue à diluer les relations entre l’Europe – notamment la France – et l’Afrique…

Olivier Stirn : Ma mission est de prouver que l’UPM n’est pas un fossé, mais un pont entre l’Europe et l’Afrique subsaharienne. Pour cela, je dois faire en sorte qu’un certain nombre de réalisations prévues dans le cadre de l’UPM le soient aussi dans les pays du Sahel, puis dans ceux d’Afrique centrale. En réalité, le président Sarkozy souhaite constituer un axe Eurafrique dont l’UPM serait le cœur.

L’autre intérêt de l’Union est d’orienter l’ensemble de l’Europe, notamment en matière de crédits, vers le sud, alors que l’Europe du Nord avait plutôt un tropisme oriental. Loin d’abandonner l’Afrique, il s’agit donc de consolider les liens avec elle. Nous avons par exemple un plan très ambitieux de 50 milliards d’euros pour l’énergie solaire. Grâce à un fonds d’investissement à ma disposition, je vais pouvoir en affecter une partie à l’Afrique subsaharienne. Ce qui est vrai pour l’énergie l’est aussi pour les infrastructures, les transports, l’accès à l’eau ou l’assainissement.

L’UPM est-elle le bon instrument pour orienter des crédits vers l’Afrique dès lors que son avenir est loin d’être assuré ?

N’oubliez pas que l’UPM, c’est l’Europe. On aurait pu craindre que la guerre de Gaza et, au-delà, le conflit israélo-palestinien provoquent sa disparition. Nous en sommes très loin parce qu’on s’appuie sur des projets économiques, écologiques et culturels sur lesquels les 43 pays membres sont d’accord. Travailler ensemble permet peu à peu d’établir un climat de confiance.

Sera-ce le message envoyé lors du prochain sommet Afrique-France, à Nice ?

Oui, ce sera l’un des points abordés. Ensuite, le prochain sommet de l’UPM doit, en principe, réunir à Barcelone les chefs d’État des 43 pays membres. Certes, les problèmes politiques existent, mais les choses avancent. Au bénéfice du continent, j’insiste. Les vingt prochaines années seront celles de l’Afrique, qui connaîtra un formidable développement. Les investissements publics et privés affluent. Tous ceux qui ont des capitaux savent qu’il faut investir là-bas pour les faire fructifier. Une croissance annuelle comprise entre 10 % et 12 %, c’est possible. Le continent connaîtra alors un développement comparable à celui de l’Asie.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Football : Luis Fernandez sur le point de signer avec la sélection guinéenne ?

Football : Luis Fernandez sur le point de signer avec la sélection guinéenne ?

Le Français Luis Fernandez pourrait signer son contrat de sélectionneur de la Guinée dans le week-end.  [...]

Les sons de la semaine #33 : Les Ambassadeurs du Motel de Bamako, Protoje, FKA Twigs, Kaaris

Bienvenue dans notre d'horizon musical hebdomadaire ![...]

Djibouti : Le Drian viendra... mais plus tard

Très attendue par les autorités comme par les militaires français, la visite de Jean-Yves Le Drian à Djibouti, qui devait avoir lieu au mois d'avril, a été reportée.[...]

Santiago Zannou : un rôle à jouer

De père béninois et de mère espagnole, le réalisateur place l'immigration et le métissage au coeur de ses films. La singularité de ses histoires lui a ouvert les portes du[...]

Yémen : le président Abd Rabbo Mansour Hadi s'est réfugié en Arabie saoudite

Alors que la confusion règnait sur le sort du président Abd Rabbo Mansour Hadi, ce dernier est arrivé jeudi en Arabie saoudite, le jour même où la coalition menée par Ryad[...]

"Comme un cri" : exorciser le naufrage du Joola

Pièce coup de poing, Comme un cri revient sur le drame du Joola et pointe une nouvelle fois la responsabilité des autorités sénégalaises.[...]

Cinéma : Dear White People, chers petits Blancs...

Avec son film "Dear White People", le réalisateur africain-américain Justin Simien dénonce les préjugés raciaux toujours vivaces dans le pays d'Obama... et suscite la[...]

Hervé Ladsous : "Le maintien de la paix ne représente que 0,4% des budgets militaires dans le monde"

Pour la première fois, les chefs d'état-major de 120 pays membres des Nations unies se réunissent vendredi 27 mars à New York pour plancher sur les enjeux complexes du maintien de la paix à[...]

Yémen : les rebelles progressent, le président Hadi en fuite

Alors que l'incertitude régnait sur son sort, le président yéménite, Abd Rabbo Mansour Hadi, a quitté le pays en bateau, ont annoncé des responsables yéménites.[...]

Racisme en Belgique : "Il faut prendre conscience de l'ampleur du problème"

Depuis le lancement du hashtag #dailyracism, de nombreux Belges ont témoigné, sur les réseaux sociaux, du racisme quotidien qu'ils subissent.  [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers