Extension Factory Builder
31/05/2010 à 13:07
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Olivier Stirn. Olivier Stirn. © Frédérique Jouval pour J.A.

Conseiller du président français, Nicolas Sarkozy, pour l’Union pour la Méditerranée (UPM)

Jeune Afrique : Plusieurs chefs d’État subsahariens redoutent que l’UPM ne contribue à diluer les relations entre l’Europe – notamment la France – et l’Afrique…

Olivier Stirn : Ma mission est de prouver que l’UPM n’est pas un fossé, mais un pont entre l’Europe et l’Afrique subsaharienne. Pour cela, je dois faire en sorte qu’un certain nombre de réalisations prévues dans le cadre de l’UPM le soient aussi dans les pays du Sahel, puis dans ceux d’Afrique centrale. En réalité, le président Sarkozy souhaite constituer un axe Eurafrique dont l’UPM serait le cœur.

L’autre intérêt de l’Union est d’orienter l’ensemble de l’Europe, notamment en matière de crédits, vers le sud, alors que l’Europe du Nord avait plutôt un tropisme oriental. Loin d’abandonner l’Afrique, il s’agit donc de consolider les liens avec elle. Nous avons par exemple un plan très ambitieux de 50 milliards d’euros pour l’énergie solaire. Grâce à un fonds d’investissement à ma disposition, je vais pouvoir en affecter une partie à l’Afrique subsaharienne. Ce qui est vrai pour l’énergie l’est aussi pour les infrastructures, les transports, l’accès à l’eau ou l’assainissement.

L’UPM est-elle le bon instrument pour orienter des crédits vers l’Afrique dès lors que son avenir est loin d’être assuré ?

N’oubliez pas que l’UPM, c’est l’Europe. On aurait pu craindre que la guerre de Gaza et, au-delà, le conflit israélo-palestinien provoquent sa disparition. Nous en sommes très loin parce qu’on s’appuie sur des projets économiques, écologiques et culturels sur lesquels les 43 pays membres sont d’accord. Travailler ensemble permet peu à peu d’établir un climat de confiance.

Sera-ce le message envoyé lors du prochain sommet Afrique-France, à Nice ?

Oui, ce sera l’un des points abordés. Ensuite, le prochain sommet de l’UPM doit, en principe, réunir à Barcelone les chefs d’État des 43 pays membres. Certes, les problèmes politiques existent, mais les choses avancent. Au bénéfice du continent, j’insiste. Les vingt prochaines années seront celles de l’Afrique, qui connaîtra un formidable développement. Les investissements publics et privés affluent. Tous ceux qui ont des capitaux savent qu’il faut investir là-bas pour les faire fructifier. Une croissance annuelle comprise entre 10 % et 12 %, c’est possible. Le continent connaîtra alors un développement comparable à celui de l’Asie.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Ebola business, commerce macabre autour d'une épidémie

Ebola business, commerce macabre autour d'une épidémie

Des boucles d'oreille aux peluches en forme de virus, les produits dérivés à l'effigie d'Ebola se multiplient sur la Toile. Alors que l'épidémie fait rage en Afrique de l'Ouest, avec un bilan de [...]

Canada : un militaire et un assaillant tués après une fusillade au Parlement d'Ottawa

Un tireur, décrit comme un "terroriste" par le Premier ministre canadien, a tué mercredi un soldat à Ottawa et semé la panique au Parlement avant d'être abattu par la police.[...]

L'OIF aux Africains !

Moins de six semaines nous séparent de l'élection du nouveau secrétaire général de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF). Les 57 chefs d'État ou de gouvernement[...]

Un tandem remplace Christophe de Margerie à la tête de Total

 Pour prendre la succesion de Christophe de Margerie, décédé le 20 octobre dans un accident d'avion, le groupe français Total a confié le poste de président du Conseil[...]

Ebola : "Je suis un Libérien, pas un virus", la campagne qui veut vaincre la stigmatisation

#IamALiberianNotAVirus (comprenez : "Je suis un Libérien, pas un virus"). C'est la nouvelle campagne qui anime les réseaux sociaux américains pour lutter contre la stigmatisation des personnes[...]

Ebola : mille patients guéris en Afrique de l'Ouest et deux rémissions occidentales

Il y a parfois des nouvelles heureuses dans les tragédies. L'annonce de Médecins sans frontières du "1 000è survivant" d'Ebola sorti de ses centres en Afrique de l'Ouest, ainsi que celle de[...]

Automobile : la Chine, un leader qui pèse lourd en Afrique

Depuis dix ans, les ventes de camions chinois explosent. Pour répondre à la demande, les constructeurs commencent à implanter des usines d'assemblage. Les marques européennes contre-attaquent en[...]

France : Patrick Balkany rattrapé par ses pratiques douteuses en Afrique

Patrick Balkany, député et maire de Levallois-Perret, en banlieue parisienne, a été mis en examen, mardi, pour "blanchiment de fraude fiscale", "corruption" et "blanchiment de[...]

Le foot n'est pas la guerre, vous êtes sûr ?

Il n'y a pas qu'en Afrique que les questions politiques font irruption sur les terrains de football.[...]

RDC : le docteur Mukwege, lauréat du prix Sakharov du Parlement européen

Le docteur congolais Denis Mukwege s'est vu décerner mardi le Prix Sakharov 2014 pour son travail auprès des femmes victimes de violences sexuelles dans les conflits armés de l'est de la RDC.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers