Extension Factory Builder

Quand Calixthe Beyala célèbre Manu Dibango

21/04/2010 à 16:06
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La romancière franco-camerounaise Calixthe Beyala. La romancière franco-camerounaise Calixthe Beyala. © BRUNO LEVY

La romancière franco-camerounaise a consacré un documentaire à Manu Dibango.

Jeune Afrique : Comment la romancière s’est-elle faite documentariste ?

Calixthe Beyala : Il m’est déjà arrivé de travailler sur des scénarios. Faire un documentaire n’est donc pas étrange pour moi. D’ailleurs, certaines études trouvent que mon écriture est très cinématographique.

Pourquoi Manu Dibango ?

C’est un personnage vivant de l’Histoire, né en Afrique pendant la colonisation, et dans lequel tout Africain vivant loin de son continent d’origine peut se retrouver. Il y a quelques années, Manu m’avait incitée à travailler sur ce projet. Mais je n’étais pas prête. Quand j’ai senti que c’était le moment, je l’ai fait. Et j’ai adoré m’effacer, le laisser raconter lui-même son histoire, revisiter les lieux qui ont marqué sa vie… Je n’ai pas voulu que l’on entende ma voix. Je lui ai laissé dire lui-même ce qu’il souhaite que la postérité retienne de lui.

Qu’aimez-vous chez lui ?

Sa musique. Avec Fela Kuti, Manu fait partie de ces grands artistes africains qui portent en eux toute une humanité. Pendant neuf mois, de la préparation du scénario jusqu’à la fin du tournage, j’ai mangé Manu, dormi Manu, parlé Manu, pensé Manu, dansé Manu… Tout cela n’aurait pas été possible si je n’avais pas eu cette affection pour lui.

Pourquoi ne pas avoir écrit sa biographie ?

À la base d’un documentaire, il y a toujours une phase d’écriture, je n’ai donc pas changé de cap avec ce travail. Mais je voulais raconter Manu à travers lui-même, et le documentaire était le meilleur format.

Les Camerounais reprochent souvent à leur gouvernement de ne pas assez valoriser leurs artistes. Avez-vous voulu rendre justice à Manu Dibango en lui consacrant ce documentaire ?

D’une certaine manière, oui. C’est un artiste d’envergure, mais aucun travail de ce genre ne lui avait été consacré. S’agissant de l’absence de reconnaissance, c’était vrai avant. Cela ne l’est plus maintenant, car le ministère de la Culture nous a apporté son soutien lors du tournage au Cameroun.

Adapter l’un de vos romans à l’écran vous tenterait ?

Non, je refuse de réécrire moi-même ce que j’ai déjà écrit. En ce moment, j’aide un réalisateur sur le script de l’adaptation de l’un de mes livres, Comment cuisiner son mari à l’africaine. Mais je regarde cela de très loin, car le film ne m’appartient pas.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Cameroun

Jusqu'où ira Boko Haram ?

Jusqu'où ira Boko Haram ?

Le monstre grandit aux confins du Nigeria. Villes et villages tombent les uns après les autres, toujours dans le sang, et personne ne paraît en mesure d'arrêter les islamistes armés. Ni le Camerou[...]

CAN 2015 : Et si la qualification se jouait sur tirage au sort ?

En cas d'égalité parfaite à l'issue de la phase de poule entre deux équipes, la qualification pour les quarts de finale se jouera au tirage au sort. Une situation très improbable, mais qui[...]

CAN 2015 : L'égalité parfaite entre le Cameroun, la Guinée et les autres

Après le match nul entre le Cameroun et la Guinée dimanche 24 janvier à Malabo (1-1), toutes les équipes du groupe D sont à égalité parfaite. Il n'y a plus de favori avant la[...]

Cameroun : Reportage sur la route de la mort

Les caméras de Réussite, émission économique mensuelle diffusée sur Canal+ Ouest et Centre, vous font découvrir la route Douala-Yaoundé, essentielle pour l'économie du pays[...]

Terrorisme au Cameroun : Paris peut faire plus, Yaoundé en est persuadé

Le Cameroun se sent bien seul dans la guerre contre les jihadistes et attend de la France qu'elle s'implique davantage.[...]

Foot : avant son exploit avec le Congo, les sept CAN de Claude Le Roy

Avec le Congo, Claude Le Roy dispute en Guinée équatoriale (17 janvier-8 février) sa huitième phase finale, un record. Le technicien français, champion d’Afrique en 1988 avec le Cameroun,[...]

Boko Haram : Shekau menace Déby, Biya et Issoufou

Dans une mise en scène vidéo dont il est coutumier, Abubakar Shekau, le chef de Boko Haram, a défié les pays voisins du Nigeria de l'attaquer, au moment où ceux-ci se sont réunis[...]

CAN 2015 : les Camerounais ont-ils trop serré la vis ?

Les Lions indomptables ont verrouillé à double tour leur communication lors de cette CAN 2015. Leurs supporters, nombreux en Guinée équatoriale, n'ont pas accès aux entraînements, tous[...]

CAN 2015 : Le Mali et le Cameroun dos à dos

 Pas de vainqueur dans le choc entre le Mali et le Cameroun dans le groupe D (1-1). Les Aigles pensaient tenir leur victoire mais les Lions Indomptables ont égalisé en fin de partie. La "poule de la[...]

Vatican : première tournée du pape François en Afrique annoncée pour fin 2015

Après une semaine de visite en Asie, le pape François a confié à certains journalistes qu'il se rendrait également sur le continent africain à partir de la fin de l'année. Le[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces