Extension Factory Builder

Berlusconi, ce machiste

15/03/2010 à 10:40
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Que les Arabes passent pour des machos, qu’aucun pays de la région n’ait élu à sa tête une femme, que le discours masculin prime sur tout le reste, ce n’est pas ce qu’on peut appeler un scoop. Mais que l’Europe, qui, depuis bientôt un siècle, a permis cet événement extraordinaire qu’est l’émancipation des femmes et livré un combat sans merci contre la ségrégation et pour la parité, compte dans ses rangs un Berlusconi est, de mon point de vue, scandaleux. Souvenons-nous des dérapages du président du Conseil italien et faisons cet exercice, après tout légitime, de les mettre dans la bouche d’une dame au pouvoir. Prenons la chancelière allemande, Angela Merkel. Voici ce qu’elle déclarerait si elle devait parler à la Berlusconi : « Chers compatriotes, en matière d’immigration, je n’accepterai dorénavant dans mon pays que les beaux athlètes turcs ! » Elle poursuivrait : « Vous savez tous que si l’Allemagne est puissante c’est parce que ses mâles sont canons. D’ailleurs, je pense devoir nommer ministres les plus beaux mecs, à moins que je ne les recrute dans mon parti. » Elle se raviserait ensuite : « Tiens, j’avais oublié que ce soir c’est l’anniversaire du petit Helmut. Dix-huit ans à peine et quelle fraîcheur ! Je lui ai acheté une chaîne en or, je le mettrai sur mes genoux et l’embrasserai fort en la lui offrant. Mais comme je les veux tous, jeunes et beaux, je leur dirai : “Si je n’étais pas mariée, je t’épouserais immédiatement !” »

Bien sûr, personne ne peut imaginer cela ni admettre ce discours. Et pourquoi ? En vertu d’un principe séculaire qui veut que les femmes s’abstiennent de tenir de tels propos et non les hommes ; qu’elles sont des proies et non des chasseurs ; qu’en politique elles doivent être des hommes comme les autres. Ben… justement ! Pourquoi, en l’occurrence, les femmes ne feraient-elles pas comme les hommes sur le registre du sexisme ?

Je parie que Merkel n’aurait pas gouverné un jour de plus si elle avait tenu un tel langage, alors que l’Italie, elle, conserve son Cavaliere, comme si de rien n’était. Le bonhomme a vieilli, certes, mais les Italiens, peuple intelligent pourtant, tolèrent ses incartades. La Méditerranée a de tout temps brillé par son mépris pour les femmes, comme vous le confirmeront les historiens. Mais l’on croyait révolu le temps des femmes corvéables et venu celui d’une Europe qui se conjugue au féminin.

Maintenant, que voulez-vous dire à Kaddafi quand il entend convertir les jolies Italiennes à l’islam ? Aux rois arabes qui préfèrent leurs femmes en objets de décoration intérieure ? Aux Afghans qui n’aiment que les pucelles du paradis ? Rien. Absolument rien. Et que dire de Nicolas Sarkozy, qui s’est racheté une virginité grâce à Carla ? Tiens ! Mais c’est peut-être à la première dame de France de raisonner son compatriote italien. Allez ! Carla, montrez-nous comment une bonne cavalière peut mettre au tapis un mauvais Cavaliere !

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

POST-Sriptum Article suivant :
Wade et la statue


POST-Sriptum Article précédent :
« Coup d'Etat démocratique »

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Mali : le Mujao annonce la mort de l'otage français Gilberto Rodrigues Leal

Mali : le Mujao annonce la mort de l'otage français Gilberto Rodrigues Leal

Le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) a annoncé mardi la mort du Français Gilberto Rodrigues Leal, enlevé en novembre 2012 dans l'ouest du Mali. [...]

Inde : qui brisera la vague safran ?

Personne, sans doute. Face à un parti du Congrès à bout de souffle, les nationalistes hindous du BJP, qui ont choisi cette couleur pour emblème, ont toutes les chances de remporter les[...]

Le propos raciste qui fait du bien

Peut-on utiliser les clichés pour mieux les dynamiter ? Des étudiants français répètent les saillies caractéristiques du racisme ordinaire pour en souligner[...]

Justice : après Simbikangwa, qui ?

Patrick Baudouin est président d'honneur de la Fédération internationale des ligues des droits de l'homme (FIDH).[...]

Birmanie: Win Tin, figure de la lutte pour la démocratie, est décédé

Win Tin, emprisonné pendant 19 ans pour son combat contre l'ancienne junte birmane, est décédé lundi à l'âge de 84 ans, a indiqué la Ligue nationale pour la démocratie[...]

Les quatre journalistes otages en Syrie sont de retour en France

Libérés le 19 avril, les quatre journalistes qui avaient été faits otages en Syrie dix mois auparavant ont regagné la France dimanche. Ils ont décrit des conditions de détention[...]

France : François Hollande accueille les quatre journalistes libérés en Syrie

Les quatre journalistes français libérés samedi après dix mois d'une éprouvante captivité en Syrie aux mains d'un groupe jihadiste lié à Al-Qaïda, sont arrivés en[...]

Les quatre journalistes français otages en Syrie sont libres, retour d'ici dimanche matin

Les quatre journalistes français otages en Syrie depuis 10 mois ont été libérés samedi et sont "en bonne santé", a annoncé le président François Hollande,[...]

Chine : le baiser du Dragon

De Taïwan à Hong Kong et de Bangkok à Jakarta, la République populaire de Chine étend les tentacules de son économie surpuissante. Beaucoup lui reprochent d'avoir l'affection un brin[...]

Touche pas à ma graisse !

C'est une aventure ahurissante qui se déroule en ce moment dans une prison du Brabant. Ça commence comme ça : un détenu - on va l'appeler John - se met à grossir de façon[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces