Extension Factory Builder

Football et politique



08/03/2010 à 14:16
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Il ne reste qu’une petite centaine de jours avant cette Coupe du monde sud-africaine attendue par tout un continent. Oui, l’Afrique est fière d’organiser, pour la première fois de son histoire, la compétition la plus populaire et la plus médiatique de la planète. Se montrera-t-elle à la hauteur ? L’Afrique du Sud n’est pas l’Angola et la Fifa n’est pas la CAF. Il n’y a donc aucune raison de projeter sur le pays de Nelson Mandela les inquiétudes (en matière d’organisation, de sécurité et d’accueil) suscitées par la dernière CAN.

Jusqu’à présent, les dirigeants sud-africains ont tenu leurs engagements : leur pays est prêt, autant qu’on peut l’être, à accueillir, un mois durant, les trente-deux équipes et leurs supporteurs, mais aussi des milliers de journalistes et de dirigeants. « Pourquoi toujours exprimer des doutes sur la capacité de l’Afrique du Sud à organiser ce Mondial ? » s’est agacé, début mars, Joseph Blatter, le président de la Fifa.

Accueillir la Coupe du monde, c’est bien, y faire bonne figure, c’est mieux. Sur le plan sportif, que peut espérer l’Afrique ? Aucune certitude, si ce n’est que ses joueurs comptent parmi les meilleurs du monde, qu’ils jouent dans les clubs les plus prestigieux et devraient, en toute logique, faire trembler leurs adversaires. C’est un lieu commun du football, mais il ne suffit pas de compter Drogba, Eto’o, Essien ou Ziani dans ses rangs pour briller. Organisation, préparation, travail tactique, relations humaines… La litanie des lacunes africaines est, hélas ! toujours d’actualité. Et nos dirigeants ne font vraiment rien pour y remédier.

Les rapports incestueux entre football et politique expliquent en grande partie ce mal jusqu’ici incurable. Raison, sérieux, sérénité, long terme… Autant de notions bannies du lexique usuel du sport roi. Experts en calculs politiciens, ministères des Sports et responsables fédéraux se préoccupent avant tout des conséquences pour eux-mêmes et leurs suprêmes employeurs d’une éventuelle défaite. L’essentiel est de sauver son poste et de préserver ses privilèges. Il suffit de consulter les CV de la plupart d’entre eux pour s’apercevoir que leur expérience en matière de football se limite le plus souvent aux matchs regardés à la télé, une bière ou un soda à la main.

Dernier exemple en date de cet art de la navigation à vue, deux cadors subsahariens ont soudainement changé d’entraîneurs. Le Bosniaque Vahid Halilhodzic vient ainsi d’être limogé par la fédération ivoirienne. Il n’avait pourtant perdu qu’une seule rencontre en vingt-trois matchs, en quart de finale de la dernière CAN, contre l’Algérie. Idem au Nigeria, où Shaibu Amodu, l’un des (trop) rares entraîneurs africains en poste, a été remplacé par le Suédois Lars Lagerbäck. Motif de son éviction ? Son équipe a perdu, excusez du peu, en demi-finale de la CAN contre le Ghana (1-0) ! Quand le football africain arrêtera de marcher sur la tête, il pourra rêver des victoires les plus folles.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Editorial précédent :
Togoleries

Réagir à cet article

Continental

Carte interactive : votre pays est-il généreux en congés payés ?

Carte interactive : votre pays est-il généreux en congés payés ?

Qu'il réside aux Comores, en Angola ou au Nigeria, tout salarié a droit chaque année à des congés payés à la charge de l'employeur. Mais le nombre de ces jours de repos varie sensib[...]

Gaza : que peut, que doit faire l'Afrique ?

La communauté internationale semble impuissante face à l’escalade de l’opération "Bordure protectrice" dans la bande de Gaza. Que dit l’Afrique ? Que doit dire l’Afrique ?[...]

Wikipédia : le classement des chefs d'État africains les plus populaires

Créé en 2001, Wikipédia s'est imposée depuis comme l'encyclopédie numérique la plus consultée au monde. Participative, elle rassemble des informations collectées par les[...]

"Les Africains pourraient menacer de rompre leurs relations diplomatiques avec Israël"

En poste à Dakar depuis 2008, Abdalrahim Alfarra, ambassadeur de l'État de Palestine pour le Sénégal, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Burkina Faso et le Cap-Vert, a pu mesurer la[...]

Barack Obama : "Nous devons saisir le potentiel extraordinaire de l'Afrique d'aujourd'hui"

Devant 500 étudiants africains qui participent au programme "Washington Fellowship for Young African Leaders" aux États-Unis, Barack Obama a affirmé lundi que le monde avait besoin d'une Afrique[...]

Milliardaires africains : l'argent ne fait pas le bonheur... des pauvres

La récente étude du Wealth Report sur la multiplication des milliardaires africains et le nouveau rapport du PNUD sur les mauvais résultats du continent en terme de développement humain ne sont pas[...]

Ramadan 2014 : Aïd mabrouk !

Un peu partout dans le monde, les musulmans ont commencé à fêter l’Aïd el-Fitr, la fête de la fin du mois sacré de ramadan. Si certains ont débuté les festivités[...]

Diaporama : de Hamammet à Zanzibar, découvrez les plus belles plages d'Afrique

Du Cameroun à la RDC, en passant par les Seychelles, les plages africaines sont des coins de paradis. "Jeune Afrique" vous fait prendre le large avec une sélection des plus belles pépites du[...]

Terrorisme : une "force armée multinationale" pour lutter contre Boko Haram

Quatre États riverains du lac Tchad vont mettre sur pied "une force armée multinationale" pour lutter contre la menace du groupe islamiste armé nigérian Boko Haram.[...]

Nadine Gordimer l'Africaine

Décédée à l'âge de 90 ans le 13 juillet, la Prix Nobel de littérature aura été une militante antiapartheid de la première heure. Elle laisse une[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers