Extension Factory Builder

Khaled Bichara : "Nous ne craignons pas les combats"

20/01/2010 à 14:30
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Khaled Bichara Khaled Bichara © REA

Fraîchement nommé à la tête d’Orascom Telecom, le jeune PDG prend ses fonctions à un moment où les activités de l’opérateur sont malmenées en Algérie et en Égypte.

Propulsé à 38 ans à la tête d’Orascom Telecom Holding (OTH), dans un pays où il est rare d’occuper de telles fonctions aussi jeune, Khaled Bichara incarne la relève. Il a en effet été nommé comme PDG à la mi-novembre 2009 par Naguib Sawiris, lui-même président exécutif. Nouveau bras droit du fils du fondateur de l’empire Orascom, le jeune dirigeant fête de belle manière le dixième anniversaire de son entrée dans le groupe. Cofondatrice de Linkdotnet, le fournisseur d’accès à Internet (FAI) devenu le plus important FAI privé du Moyen-Orient, son entreprise a été rachetée par le géant égyptien en 1999. À 23 ans, Khaled Bichara, formé sur les bancs de l’université américaine du Caire, avait déjà une première société dans le développement de logiciels, Labs Micro.

Pourquoi une telle promotion, réalisée à la faveur de la restructuration d’OTH qu’a menée Sawiris fin 2009 ? Khaled Bichara est chargé d’affûter la stratégie de développement et de croissance du groupe – sous la coupe rapprochée du grand patron, bien sûr. En tant que président exécutif du groupe, Naguib Sawiris se concentrera sur les acquisitions et éventuelles fusions stratégiques. Et ce dernier de saluer les prouesses de son poulain, qui compte à son actif le redressement spectaculaire de Wind Telecomunicazioni, opérateur italien de télécommunications (téléphonie fixe, sans fil, Internet), dont Weather Investments, la maison mère d’OTH, détient la majorité depuis 2005. En trois ans, Bichara a dopé son chiffre d’affaires de plus de 30 %.

À peine nommé dans ses nouvelles fonctions, le jeune PDG a fort à faire avec deux dossiers épineux sur son bureau. D’abord, le raidissement du litige qui oppose depuis 2007 OTH à Orange-France Télécom au sujet du contrôle de Mobinil, avec respectivement 28,75 % et 71,25 % du capital du leader du mobile en Égypte. Le 4 janvier, Orascom a fait appel de l’autorisation accordée à Orange par l’autorité de marché égyptienne pour le rachat de ses parts. Dommage collatéral, OTH a suspendu, le 28 décembre 2009, les tractations entamées sur la vente de Linkdotnet à… Mobinil.

Autre litige, cette fois en Algérie, où Orascom opère sous la marque Djezzy, qui pèse pour près de 40 % de son chiffre d’affaires. Fin décembre, le groupe a annoncé faire appel du redressement fiscal de 596,6 millions de dollars qui lui a été infligé mi-novembre par le fisc algérien, et pour lequel il a déjà versé 120 millions. Tant que l’affaire n’est pas réglée, Orascom se voit bloquer le transfert de ses dividendes, empêtré dans une situation délicate, le tout sur fond de rivalités et de violences liées… aux qualifications à la Coupe du monde de football. Du coup, le groupe s’est vu contraint de procéder à une augmentation de capital – 800 millions de dollars – pour consolider sa trésorerie.

Khaled Bichara se dit confiant : « Nous ne craignons pas les combats. » « Nous » ? Sur ces deux dossiers chauds, il n’est pas sûr que Naguib Sawiris lui laisse la main d’entrée. Khaled Bichara ne sera-t-il qu’un « technicien », comme le murmurent ses détracteurs ? En tout cas, il devra batailler pour exister auprès du « grand patron ».

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Sur le m�me sujet
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Portrait suivant :
Bibi Junior, l'autre Bourguiba

Portrait précédent :
Claudia Tagbo fait sa comédie

Réagir à cet article

Egypte

Égypte : la justice déclare le mouvement palestinien Hamas 'terroriste'

Égypte : la justice déclare le mouvement palestinien Hamas "terroriste"

Un tribunal égyptien a classé samedi comme organisation "terroriste" le mouvement palestinien Hamas, selon une source judiciaire, alors que les autorités égyptiennes accusent le groupe islam[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Quatre attentats à la bombe font un mort et deux blessés au Caire

Quatre attentats à la bombe ont fait un mort et deux blessés jeudi matin au Caire. Même si les attaques n’ont pas été revendiquées, les autorités locales soupçonnent les[...]

Égypte : une figure de la révolte anti-Moubarak condamnée à cinq ans de prison

Accusé d’avoir eu recours à la violence lors d'une manifestation anti-Moubarak, Alaa Abdel Fattah, militant progressiste et figure de proue de la revolte de 2011, a été condamné lundi[...]

Trois attentats revendiqués par l'État islamique font au moins 45 morts en Libye

Trois attentats à la voiture piégée ont eu lieu vendredi dans l'est de la Libye faisant au moins 45 morts et 70 blessés, selon les autorités locales. Des attaques revendiquées par[...]

Libye : 195 égyptiens évacués via la Tunisie

195 ressortissants égyptiens ont fui lundi la Libye en direction de la Tunisie après l’assassinat de 21 chrétiens coptes par le groupe État islamique (EI). Le gouvernement tunisien craint[...]

ONU : Égyptiens et Occidentaux divisés sur la stratégie à suivre contre le terrorisme en Libye

Pendant que le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi réclame publiquement une intervention militaire internationale en Libye, les pays occidentaux défendent l'option d'une solution politique et la[...]

ONU 

Égypte : Sissi réclame une résolution de l'ONU pour l'intervention d'une coalition en Libye

Le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, a réclamé mardi l'adoption d'une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU afin d'aller vers l'intervention d'une coalition contre[...]

État islamique en Libye : la riposte égyptienne

Des avions de combat égyptiens ont bombardé lundi des positions du groupe État islamique (EI) en Libye, en représailles à la décapitation de 21 chrétiens coptes égyptiens[...]

Libye : l'EI décapite 21 coptes égyptiens, Le Caire réplique par des bombardements

L'Égypte a annoncé lundi que son aviation avait bombardé des positions de l'État islamique en Libye. Quelques heures plus tôt, le groupe jihadiste diffusait une vidéo montrant[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers