Extension Factory Builder

Saad Eddine Benabdallah

28/12/2009 à 12:56
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Saad Eddine Benabdallah Saad Eddine Benabdallah © APA

Directeur général de Maroc Export

Jeune Afrique : Quel bilan faites-vous de l’année 2009 pour l’export marocain ?

Saad Eddine Benabdallah : L’année 2009 a été particulière à cause de la crise. Les exportations ont reculé partout dans le monde. Dans ce contexte, nous avons voulu renforcer les liens avec nos pays stratégiques : l’Union européenne, les États-Unis, le Maghreb et l’Afrique de l’Ouest, avec lesquels nous avons une proximité géographique. Nous avons aussi structuré notre démarche d’exportation. Nous avons ainsi aidé les entreprises marocaines à faire du marketing. Certains groupements, à l’instar de Maroc Fruit Board ou de Fresh Food dans l’agroalimentaire, se sont organisés pour coller à la demande des pays les plus exigeants en termes de qualité, en particulier les États-Unis où nous avons effectué pas moins de douze missions cette année. Nous avons aussi favorisé les synergies entre les entreprises marocaines : les plus implantées à l’étranger tirent celles qui exportent pour la première fois. Enfin, en dehors de nos zones de prédilection, nous avons effectué une mission au Japon, qui a donné de bons résultats. 

Quelle est la place de l’Afrique subsaharienne dans ces expor­tations ?

Elle compte pour 5,3 % des exportations marocaines, mais nous y voyons un potentiel majeur. Dans la lignée des visites de Sa Majesté le roi Mohamed VI en Afrique, nous voulons renforcer les partenariats, industrialiser ou offrir ensemble des prestations de service. Il y a de nombreuses possibilités de coopération. Nous avons une proximité culturelle avec les pays francophones d’Afrique de l’Ouest. Nous pouvons nous appuyer sur un réseau bancaire déjà bien étoffé avec Attijariwafa et BMCE, qui facilitent les transactions avec le Maroc. Le réseau aérien de la RAM permet aussi le déplacement de nos hommes d’affaires en Afrique de l’Ouest. 

Quelles sont les entreprises marocaines qui peuvent percer en Afrique subsaharienne ?

Nous avons déterminé cinq secteurs clés : la pharmacie, l’agroalimentaire, le BTP, les technologies de l’information et les services. L’Afrique, confrontée à un nombre important de faux médicaments, offre un marché intéressant pour les génériques. C’est un secteur où nous pouvons apporter des transferts de technologie, à l’instar de l’usine pharmaceutique Sothema à Dakar. Dans l’agroalimentaire, nous pouvons aider les exportateurs de fruits africains à industrialiser leur processus. Dans le BTP, il y a des appels d’offres sur tout le continent et nous pouvons y répondre conjointement avec des ­groupes ouest-africains mais aussi occidentaux, comme Bouygues. Nous ciblons particulièrement le secteur électrique : le Maroc a une expérience réussie d’électrification rurale qu’il peut mettre à profit. Dans les TIC, des joint-ventures sont envisageables. Enfin, dans les services, on peut imaginer des centres d’appels opérés conjointement ou bien une coopération dans le domaine ferroviaire et aéroportuaire. L’Office national des aéroports (Onda) forme déjà avec succès les personnels des aéroports du Sénégal.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maroc

Blaise Compaoré a quitté la Côte d'Ivoire pour le Maroc

Blaise Compaoré a quitté la Côte d'Ivoire pour le Maroc

L'ancien président burkinabè, Blaise Compaoré, qui a démissionné le 31 octobre avant de s'exiler en Côte d'Ivoire, a quitté Yamoussoukro pour le Maroc.[...]

GES 2014 : Marrakech se fait capitale mondiale de l'entrepreneuriat

 Chefs d'Etats, grands patrons, ministres, jeunes entrepreneurs... Ils sont tous venus à Marrakech pour participer à la cinquième édition du Sommet Global de entrepreneuriat, la première du[...]

Le marocain Saham s'implante au Nigeria

Saham a acquis 40% de la société nigériane d'assurance non-vie Unitrust Insurance. Pénétrant sur le troisième marché du continent et l'un des plus prometteurs.[...]

Un ressortissant français et sa fille retrouvés mort dans le centre du Maroc

Selon les premiers éléments de l'enquête, ce double homicide remonte à une semaine et aurait été motivé par le vol. Trois suspects ont été arrêtés,[...]

Exclusif : le fonds souverain de la Norvège se tourne vers Casablanca

 Le fonds souverain norvégien, le plus grand du monde avec un total d'actif de 878 milliards de dollars, vient de placer le Maroc sur ses radars.[...]

CAN 2015 : comment le Maroc s'est mis hors jeu

La Coupe d'Afrique des nations ne se jouera pas au Maroc, qui avait demandé un report en invoquant le "péril Ebola". Récit de ces folles semaines qui ont mis Rabat et la CAF au bord de la[...]

CAN 2015 : comment la Guinée équatoriale s'est imposée

Plusieurs pays du continent auraient pu accueillir la CAN 2015. Certains ont décliné, d'autres se sont proposés. Le Qatar a même montré le bout de son nez. Mais la Guinée[...]

Maroc : la BERD prête 100 millions d'euros à Banque centrale populaire

 La BERD a accordé une ligne de financement de 100 millions d'euros à Banque centrale populaire pour renforcer les prêts accordés des micro-entreprises et des PME marocaines.[...]

Vidéo - Maroc : le prince Moulay Rachid se marie, un événement haut en couleurs

Le Maroc célèbre sur trois jours le mariage du prince Moulay Rachid, frère du roi Mohammed VI et deuxième dans l'ordre de la succession monarchique. Un événement dans la vie de la[...]

Afrique francophone : et les meilleures business schools en 2014 sont...

Engagées dans une course à la reconnaissance, les écoles de commerce s'internationalisent et se diversifient. Jeune Afrique a passé au crible les établissements d'Afrique francophone,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers