Extension Factory Builder

Tariq Ramadan : « Il importe de ne pas accréditer le préjugé du "musulman violent" »

10/12/2009 à 11:03
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Tariq Ramadan est un intellectuel et universitaire suisse d’origine égyptienne Tariq Ramadan est un intellectuel et universitaire suisse d’origine égyptienne © Baltel/Sipa

L'intellectuel et universitaire suisse d’origine égyptienne revient sur l'affaire des minarets en Suisse. Dernière parution : Mon intime conviction, Presses du Châtelet, 2009.

Jeune Afrique : Comment réagissez-vous au référendum interdisant les minarets ?

TARIQ RAMADAN : Comme toute la classe politique suisse, les médias et même les initiateurs du projet de loi, j’ai été étonné. Mais j’ai surtout vu dans le résultat du référendum le signal d’une peur installée et instrumentalisée par un parti d’extrême droite qui, après s’en être pris à l’abattage rituel – puis y avoir renoncé parce que d’autres religions sont concernées –, est passé aux minarets. Ce vote suisse nous force, avant de réagir, à admettre qu’il y a un jeu politique qui consiste désormais à entretenir la peur par des images choquantes, des slogans extrémistes mettant en scène le stéréotype d’une Suisse qui courrait le risque d’être colonisée par les musulmans. 

Et les musulmans de Suisse ?

Pendant la campagne référendaire, on leur a demandé de faire profil bas et d’éviter le clash, ce qu’ils ont fait. Ils ont donc été les premiers surpris par le résultat. Pour le moment, ils sont ébranlés et ne savent pas comment rebondir. Mais nous sommes nombreux à dire qu’il faut en premier lieu entendre le message de la peur et comprendre que la nouvelle visibilité de l’islam ébranle les anciennes certitudes et les affirmations identitaires européennes. Ensuite, qu’il importe d’éviter les réactions émotionnelles et les surenchères qui ne pourraient qu’accréditer le préjugé du « musulman violent ». Il faut être pondéré quant à la réaction, mais ferme quant au droit. On ne répond pas aux peurs qui stigmatisent par des boycotts qui punissent. Cela dit, certaines organisations songent à saisir la Cour européenne de justice. 

Doivent-ils, autant que possible, se faire oublier ?

Il faut prendre acte du vote. Et le considérer comme une sonnette d’alarme pour toutes les consciences démocrates d’Europe. Mais il ne s’agit pas pour les musulmans de devenir invisibles – même si la Suisse vient de confirmer qu’un bon musulman est un musulman qu’on ne voit pas –, mais de croire en la normalisation de leur présence en terre européenne, comme citoyens engagés dans la vie sociale, politique, culturelle et écologique. Certes, nous sommes dans un processus très long : deux générations au moins. Mais il ne faut pas s’enfermer dans ce qui nous pousse à l’hypertrophie de la référence islamique. Ni se dérober devant la normalisation de la référence citoyenne. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

International

Annick Girardin, première ministre française en visite au Burkina depuis la chute de Compaoré

Annick Girardin, première ministre française en visite au Burkina depuis la chute de Compaoré

Annick Girardin, la secrétaire d’Etat française au Développement et à la Francophonie arrive ce samedi le 25 avril à Abidjan, première étape d’une tournée en Afri[...]

Méditerranée : accord a minima sur Triton, dont les moyens sont triplés

Le sommet extraordinaire des dirigeants européens, convoqué après le naufrage d'un chalutier qui a fait plus de 700 morts en Méditerranée, a accouché d'une mesure peu ambitieuse : le[...]

Quand les Européens étaient noirs

Contrairement aux idées reçues, les visages pâles n'ont pas toujours dominé l'Europe. Leur prédominance est même très récente, selon une étude[...]

Kaaris, un rappeur sur le ring

Kaaris, Français d'origine ivoirienne, entend bien sonner le rap français à coup de punchlines dévastatrices.[...]

Le plasticien ghanéen El Anatsui remporte un Lion d'or à la Biennale de Venise

Avant chaque Biennale d’art à Venise, le jury attribue un Lion d’or à un artiste pour l’ensemble de sa carrière. Cette année, c'est vers El Anatsui, né au Ghana en 1944 et[...]

Tour de France : MTN-Qhubeka s'échauffe pour la Grande Boucle

Ils y sont arrivés. MTN-Qhubeka est la première équipe cycliste africaine à avoir été invitée au Tour de France (du 4 au 26 juillet 2015). Pourtant, le pari n’était[...]

Immigration : l'ONU appelle l'Europe à sortir de sa stratégie "minimaliste" et à "sauver des vies"

Alors que l'Union européenne se réunit jeudi en sommet extraordinaire après les multiples naufrages de ces derniers jours en Méditerranée, l'ONU l'a exhortée à sortir de sa[...]

Méditerranée : les dirigeants européens envisagent une action militaire contre les passeurs

Réunis jeudi en sommet extraordinaire pour tenter d’apporter une réponse aux trop nombreux décès de migrants qui tentent de traverser la Méditerranée, les chefs d’État[...]

Qui est Sid Ahmed Ghlam, l'Algérien qui planifiait un attentat en France ?

Sid Ahmed Ghlam a été arrêté dimanche en région parisienne alors qu’il projetait des attaques terroristes en banlieue parisienne, contre deux églises de Villejuif. Il est[...]

Militaro-islamisme

Les semaines se suivent et ne se ressemblent pas ! La semaine dernière, nous nous sommes félicités de cette belle "alternance à la nigériane" : début avril, le plus grand[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers