Extension Factory Builder

Edem Kodjo : "Il n’y a pas de justice sans paix et de paix sans pardon"

08/11/2009 à 11:43
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Edem Kodjo : 'Il n’y a pas de justice sans paix et de paix sans pardon' Edem Kodjo : "Il n’y a pas de justice sans paix et de paix sans pardon" © Camille Millerand pour Jeune Afrique

Catholique fervent, auteur d’un ouvrage remarqué par le pape sur les Pères de l’Église, Edem Kodjo, ancien secrétaire général de l’OUA, revient sur le synode africain qui s’est achevé le 25 octobre à Rome.

Jeune Afrique : Quel est le rôle des laïcs dans ce genre de réunion ?

Edem Kodjo : Le pape souhaitait que ce synode fasse une place à des catholiques engagés comme moi dans la vie publique. Tout comme de nombreux représentants d’associations ou de congrégations d’action sociale catholique, j’ai été invité à participer comme auditeur, je pouvais écouter et participer aux débats, mais pas voter. 

Le thème du synode, « réconciliation, justice et paix en Afrique », était très large. N’y avait-il pas un risque de dispersion ?

Ce risque existait, mais le Vatican a bien découpé les sessions. Nous avons passé méthodiquement en revue les problématiques importantes : attentes et souffrances de la jeunesse, implication des femmes dans la société, conflits armés, gestion humaine et financière de l’Église, vie des religieux… « Réconciliation, justice et paix » forment un seul thème cohérent. Il n’y a pas de justice sans paix et de paix sans pardon, et ce sur chacun des sujets que nous avons abordés. Ce synode ne s’est pas contenté de l’aspect théologique, il a travaillé sur la dure réalité. 

Justement, quels messages le synode a-t-il adressé aux politiques ?

Il s’est montré sévère à l’égard des dirigeants africains, et en particulier des hommes politiques chrétiens impliqués dans la mauvaise gestion des affaires des nations africaines. Massacres, trucages électoraux et changements constitutionnels abusifs ont été dénoncés par les évêques, qui ont demandé que les coupables laissent la place à des dirigeants responsables. L’exemple de Julius Nyerere, dont le processus de béatification est en cours, a été évoqué comme exemple. Le président tanzanien a montré par sa simplicité de vie qu’on pouvait diriger un pays autrement. Le synode s’est aussi adressé à la communauté internationale en s’élevant contre le pillage des matières premières. Il a appelé à ce qu’elle laisse davantage de place aux pays africains dans le concert des nations. 

Et l’Église catholique, que peut-elle concrètement pour plus de justice, de paix et de réconciliation ?

Les évêques ont proposé que le Symposium des conférences épiscopales d’Afrique et de Madagascar (Sceam) soit représenté auprès des Nations unies et de l’Union africaine afin que les évêques puissent dire leur mot sur le développement du continent.

Le synode veut aussi organiser une meilleure formation des chrétiens africains afin qu’ils agissent. Les catholiques ne devraient pas se contenter du catéchisme mais aussi connaître et appliquer la doctrine sociale de l’Église élaborée pour faire face aux défis sociaux modernes. En s’attelant à la tâche, les hommes de bonne volonté, chrétiens ou non, peuvent faire changer les choses. Le synode interpelle positivement le continent : Afrique, mets-toi debout et marche !

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Interview suivante :
Pedro Pires

Interview précédente :
Bolloré contre-attaque

Continental

Peine de mort en Afrique : baisse des exécutions mais hausse des condamnations en 2014

Peine de mort en Afrique : baisse des exécutions mais hausse des condamnations en 2014

Amnesty International a publié mercredi son rapport annuel sur la peine de mort dans le monde en 2014. En Afrique, le nombre des exécutions a chuté par rapport à l’année précé[...]

Oncle Jacques (Foccart) et Tonton Lee (Kuan Yew)

Beaucoup d'encre, de temps de parole, de grésillements d'antenne et un colloque de deux jours pour assez peu de chose finalement que cette très médiatique publication de l'inventaire du fonds Foccart[...]

CAN 2023 : nuages sur la Guinée

La Coupe du monde 2022 au Qatar se déroulera en fin d’année et la CAN 2023 prévue en Guinée en subira automatiquement les conséquences. D'ordinaire, le tournoi panaficain se tient en[...]

Technologies : la drague 3.0 débarque en Afrique

Internet a largement modifié les comportements sociaux dans le monde. Et l’Afrique n’est pas épargnée par ce vent technologique venu du Nord. Ainsi, après l'euphorie des rencontres 2.0[...]

Hervé Ladsous : "Le maintien de la paix ne représente que 0,4% des budgets militaires dans le monde"

Pour la première fois, les chefs d'état-major de 120 pays membres des Nations unies se réunissent vendredi 27 mars à New York pour plancher sur les enjeux complexes du maintien de la paix à[...]

Braconnage : l'éléphant d'Afrique menacé de disparaître d'ici vingt ans

L'éléphant d'Afrique est menacé de disparition à l'état sauvage d'ici vingt ans, ont prévenu des experts réunis dans le cadre d'un sommet depuis lundi au Botswana afin de sauver[...]

Tendances : un PIB pour les coiffures

Selon de récentes estimations, les Africaines dépenseraient, chaque année, 7 milliards de dollars pour l’entretien de leur identité capillaire. Un budget qui pourrait davantage participer au[...]

En Afrique, Pernod Ricard mise sur l'alcool local

Le numéro deux mondial des vins et spiritueux Pernod Ricard veut produire localement sur le continent africain. Selon nos informations, des tests ont déjà été lancés dans plusieurs pays.[...]

CAN 2015 des moins de 20 ans : le Nigeria l'emporte face au Sénégal avec un but magique

L’équipe nigériane de football des moins de 20 ans a battu dimanche, à Dakar, le Sénégal en finale du 19e Championnat d’Afrique des nations junior. Une victoire obtenue grâce[...]

Africa CEO Forum 2015 : des deals et des débats au sommet du business africain

Coorganisé par le Groupe Jeune Afrique, le Africa CEO Forum a rassemblé plus de 800 décideurs économiques les 16 et 17 mars. L'occasion de se pencher sur l'avenir du continent, mais[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces