Extension Factory Builder

Roger Adom :« Plus qu'un informaticien, le DSI est un gestionnaire de l'entreprise »

14/10/2009 à 12:29
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Roger Adom, DG adjoint d’Orange Côte d’Ivoire Roger Adom, DG adjoint d’Orange Côte d’Ivoire © Vincent Fournier pour Jeune Afrique

Récemment nommé DG adjoint d’Orange Côte d’Ivoire, Roger Adom a exercé auparavant pendant quatre ans la fonction de directeur des systèmes d’informations (DSI) au sein du même groupe. Il nous livre sa vision de ce poste devenu stratégique.

Jeune Afrique : Quel est le rôle exact de la Direction des systèmes d’informations (DSI) au sein de votre entreprise ?

Roger Adom : Son rôle est de piloter ses systèmes d’informations, autrement dit l’ensemble des systèmes informatiques qui permettent de gérer à la fois les postes de travail et le système central, appelé Backbone. Les systèmes d’informations sont un dispositif transversal qui régit l’informatique de tous les départements de l’entreprise, des achats aux ventes, en passant par les services administratif, logistique… La mission de la DSI est d’automatiser ainsi les processus de gestion de l’entreprise et de moderniser les outils de travail. Son directeur dirige une équipe de 120 personnes. 

Comment cette fonction a-t-elle évolué ces dernières années ?

L’importance accrue de l’informatique dans le fonctionnement de l’entreprise donne à la DSI un rôle concurrentiel important. Les informations clés de gestion de l’entreprise doivent être disponibles de plus en plus rapidement. C’est d’autant plus crucial pour un opérateur comme Orange Côte d’Ivoire, dont les sites sont très décentralisés. Nous faisons en sorte que les collaborateurs puissent travailler de manière efficace et avoir accès à toutes les données à tout moment, depuis n’importe quel endroit. Notre réseau informatique et nos applications doivent être disponibles 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. 

Quelle place l’entreprise donne-t-elle aujourd’hui au DSI et quelle relation entretient-il avec les autres métiers ?

Le DSI doit être en parfaite adéquation avec la stratégie de l’entreprise. Son service est un support et transversale pour les autres directions. Tout investissement nécessite d’être lié à un besoin d’une direction ou d’un département utilisateur. C’est le meilleur moyen de rentabiliser les investissements dans les systèmes d’informations. Le DSI se doit d’être à l’écoute des autres départements et d’en recenser les besoins, de les analyser et de trouver la solution la plus adéquate en tenant compte des équilibres financiers de l’entreprise. 

Quelle est la principale difficulté du métier de DSI ?

La première difficulté est d’ordre technique. Les systèmes d’informations qui contribuent à la productivité de l’entreprise sont considérés par les utilisateurs comme un dispositif « zéro défaut ». Dès lors qu’il y a un problème ou un bug sur le réseau, le DSI doit intervenir pour rétablir au plus vite le bon fonctionnement du système informatique. Trop souvent, les entreprises misent tout sur les systèmes d’informations en considérant qu’il suffit d’informatiser pour que les problèmes soient résolus. La seconde difficulté est de sortir du vase clos dans lequel les informaticiens sont tentés de fonctionner. Il faut qu’ils se détachent de leur technicité pour travailler en étroite collaboration avec les directions opérationnelles. 

Quel profil est recherché pour recruter un DSI, a-t-il évolué ?

Il a évolué et sera amené à changer davantage. Le DSI n’est plus un simple informaticien-chef de projet accompli. Il doit aussi se comporter comme un gestionnaire d’entreprise en respectant ses équilibres financiers. Établir un budget est désormais une tâche qui lui incombe. Il doit aussi l’exécuter et, surtout, le tenir. Son management est également important. Gérer une équipe de collaborateurs, les former et les faire évoluer relève aussi de sa mission quotidienne. Des compétences de management et de gestionnaire seront de plus en plus requises. Le DSI peut ainsi être amené à avoir une fonction plus importante au sein de la direction générale, comme en témoigne mon parcours. 

Ce qui le positionne à un niveau hiérarchique élevé ?

Le DSI est avant tout membre du comité de direction en charge des systèmes d’informations. Son rôle est donc de participer aux objectifs de l’entreprise en s’appuyant sur son savoir-faire et sur la valeur ajoutée que sa fonction peut apporter à la compétitivité de l’entreprise. Il doit impliquer son équipe dans les enjeux majeurs de celle-ci et surtout la faire adhérer aux besoins et aux objectifs de chacune des entités opérationnelles. L’important, ce n’est pas les contraintes des informaticiens mais les contraintes de l’entreprise. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Sur le même sujet
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Interview suivante :
Paul Le Guen : « Je ne suis pas un héros »

Interview précédente :
Pedro Pires

Côte d'Ivoire

En Guinée, le doute plane à nouveau sur le mont Simandou

En Guinée, le doute plane à nouveau sur le mont Simandou

Quatre mois après la signature d'un accord entre la compagnie Rio Tinto et l'État pour relancer le développement du mégagisement, la chute des cours du fer vient compromettre leurs plans.[...]

Bling-bling : mariage fastueux, mariage malheureux...

Alors que les cérémonies nuptiales africaines sont des démonstrations de force financière, une récente étude américaine indique qu’une bague de fiançailles trop[...]

Côte d'Ivoire : Didier Drogba de retour en sélection ?

Deux conseillers du président Alassane Ouattara travaillent actuellement au retour de Didier Drogba en sélection nationale. Pas sûr que l'attaquant star de Chelsea accepte de rempiler avec les[...]

Orrick s'installe officiellement à Abidjan

Exclusif - Dans une interview accordée à Jeune Afrique, le président et le patron Afrique d'Orrick expliquent pourquoi ce géant mondial du droit avec 1100 avocats dans 25 pays a choisi la capitale[...]

Le Marocain Karim Tazi veut installer deux usines à Abidjan

 Le groupe Tazi va construire deux usines à Abdijan dans le secteur de la literie et du plastique. Le tout pour un investissement de 15 millions d'euros et un démarrage effectif de la production prévu[...]

Côte d'Ivoire : quand Ouattara recadre ses ministres sur les frais de déplacement à l'étranger

Un voyage à 400 millions de F CFA, une assistante ministérielle défrayée à 3 000 dollars par jour... Le dernier déplacement aux États-Unis du Premier ministre ivoirien Daniel Kablan[...]

[Diaporama] : Dix chefs ou rois traditionnels puissants du Sud du Sahara

Sur le continent, il ne reste qu'une seule monarchie absolue contrôlant un État internationalement reconnu. Mais les chefferies et les royautés traditionnelles n'ont pas disparu pour autant, surtout en Afrique[...]

Côte d'ivoire : Marguerite Gado, la mère de Laurent Gbagbo, est décédée

Elle n'aura survécu que trois jours à son retour d'exil. Rentrée dimanche du Ghana, la mère de Laurent Gbagbo s'est éteinte mercredi soir. Elle était âgée de plus de 90[...]

Côte d'Ivoire - Christophe Douka : "Le PDCI-RDA n'est pas la propriété de Bédié"

Christophe Douka est le président du syndicat des producteurs individuels de café et de cacao de Côte d’Ivoire et militant du PDCI-RDA. Il explique pourquoi, au sein de son parti, il fait partie de [...]

CAN 2015: l'Algérie et le Cap-Vert ont leur billet pour le Maroc

La quatrième journée des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations 2015 a eu lieu mercredi. En voici les résultats.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers