Extension Factory Builder

Unesco : la candidate américaine

09/09/2009 à 15:08
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'Equatorienne Ivonne Baki brigue le poste de directeur général de l'Unesco L'Equatorienne Ivonne Baki brigue le poste de directeur général de l'Unesco © Vincent Fournier pour Jeune Afrique

Après plusieurs mois de tractations dans les chancelleries des 193 États membres, la campagne pour l’élection du nouveau directeur général de l’Organisation des Nations unies pour la science et la culture (Unesco) est entrée dans sa dernière phase. Pour les neuf candidats, l’heure est à l’offensive médiatique, chacun expliquant sa vision et son projet.

Promouvoir la paix par la culture et l’éducation : la feuille de route fixée par les « pères fondateurs » de l’Unesco au lendemain de la Seconde Guerre mondiale constitue, pour paraphraser le général de Gaulle, un « vaste programme ». En attendant de faire reculer conflits armés et illettrisme, l’Unesco est au centre de rivalités géopolitiques, comme en témoigne la diversité des origines et des profils des candidats à la succession du Japonais Koïchiro Matsuura. La plupart sont aujourd’hui à Paris, où se situe le siège de l’organisation, pour faire campagne.

Alors que Farouk Hosni, le ministre égyptien de la Culture, qui dispose notamment de l’appui de l’Union africaine et de la Ligue arabe, fait toujours figure de favori, les outsiders n’ont pas dit leur dernier mot. Après l’Autrichienne Benita Ferrero-Waldner, commissaire européenne aux Relations extérieures, et le poète béninois Nouréini Tidjani-Serpos, l’Équatorienne Ivonne Baki est venue présenter son programme à Jeune Afrique.

La cinquantaine élégante, mère de trois enfants et artiste-peintre reconnue, la présidente du Parlement andin (qui fut candidate à la présidence de la République en Équateur) a « foi » dans sa victoire. « Je suis une femme, et une femme qui croit que le pouvoir doit être utilisé », assène-t-elle avec un sourire ravageur. « L’Unesco est un outil pour arriver à la paix, avec une priorité : l’éducation, l’éducation, l’éducation », poursuit la candidate, qui jouit également de la nationalité libanaise et aime à citer le romancier britannique H.G. Wells : « L’Histoire est une course entre l’éducation et la catastrophe. » « La pauvreté et l’ignorance font le lit de la violence. Je connais le prix de la paix, car j’ai vécu au Liban pendant la guerre. […] Je voudrais inspirer le dialogue, la paix, le respect, la compréhension des cultures. » Un programme qu’aucun de ses concurrents ne renierait… Mais Ivonne Baki assure « avoir les moyens » de son ambition. « Pour être successful, il faut de l’argent », lâche-t-elle comme une évidence. Et de mettre en avant sa proximité avec la nouvelle administration américaine. Ambassadrice de son pays à Washington de 1998 à 2002, elle ne fait pas mystère de ses liens étroits avec la secrétaire d’État Hillary Clinton, avant d’enfoncer le clou : « J’ai le soutien du président Obama. » Un parrainage de poids depuis le retour des États-Unis au sein de l’organisation, en 2003, dix-neuf ans après s’en être retirés pour dénoncer ses « dérives communistes » et ses « campagnes anti-impérialistes ».

Interrogée sur Farouk Hosni, dont certains propos ont été jugés antisémites par des intellectuels juifs, l’outsider de charme sort ses griffes : « Il faut faire attention à ce que l’on dit quand on postule à la direction de l’Unesco. »

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Portrait suivant :
Adieu à Mandé Sidibé

Portrait précédent :
Adieu Rachid Driss

International

L'Afrique, nouveau terrain de jeu des drones ?

L'Afrique, nouveau terrain de jeu des drones ?

Livraison de colis, aide humanitaire, antennes relais... Les drones semblent bons à tout faire et l'Afrique pourrait bien devenir le terrain de jeu idéal pour expérimenter de nouvelles applications.[...]

"Je vais vous tuer" : quand un policier pointe son fusil d'assaut sur des manifestants à Ferguson

Après le meurtre de Michael Brown le 9 août dernier, la ville de Ferguson, dans la banlieue de Saint-Louis, s'est transformée en poudrière. Des manifestants en colère. Une police à cran,[...]

Football : le Mondial des clubs 2014 maintenu au Maroc par la Fifa

Le Mondial des clubs 2014, avec entre autres le Real Madrid vainqueur de la Ligue des champions, pourra se tenir en décembre comme prévu au Maroc, le pays n'étant pas touché par[...]

Ferguson : la vidéo accablante du meurtre d'un jeune noir de 25 ans par la police

La police de Saint-Louis a rendu publique une vidéo du meurtre d'un jeune noir par deux policiers, mardi dernier. Armé d'un couteau, celui-ci a été abattu d'une dizaine de balles. Un drame qui pose une[...]

Ebola : le Sénégal ferme sa frontière avec la Guinée, 13 décès suspects en RDC

Alors que commence la tournée du coordinateur de l'ONU contre le virus Ebola dans les pays les plus touchés par l'épidémie, le Sénégal a décidé jeudi de fermer ses[...]

Meurtre de Michael Brown : le policier soutenu par le Ku Klux Klan ?

Le policier ayant tué Michael Brown va-t-il recevoir l'appui du Ku Klux Klan ? Selon le quotidien américain "USA Today", l'organisation raciste a en tout cas organisé une levée de fonds pour[...]

Gaza : ce que le Sud-Africain Desmond Tutu a dit à Israël

L'archevêque sud-africain Desmond Tutu, Prix Nobel de la Paix en 1984, appuie sa plume là où ça fait mal. Pourfendeur de la guerre à Gaza, il a signé une tribune dans le quotidien[...]

Ebolaphobie : l'Afrique mise au ban du monde ?

La psychose suscitée par le virus Ebola atteint parfois des records d'absurdité. Les raccourcis, les incompréhensions et les confusions alimentent l'inquiétude à l'étranger... qui peut[...]

"L'humanité est fière de James" : hommage à James Foley, assassiné par l'État islamique

Alors que les parents de James Foley se sont exprimés, parlant de fierté, sur l'assassinat de leur fils par des jihadistes de l'État islamique (EI), les réactions se sont multipliées à[...]

Gaza : le Hamas et Israël à nouveau dans l'engrenage de la violence

Après la reprise des hostilités dans la bande de Gaza, lundi soir, et une tentative d'élimination ciblée du chef militaire du Hamas par Israël, le conflit s'est à nouveau emballé : au[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers