Extension Factory Builder

Rose Francine Rogombé

15/06/2009 à 16:56
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Une femme très discète propulsée en première ligne Une femme très discète propulsée en première ligne © DR

La présidente de la République gabonaise par intérim a prêté serment le 10 juin.

En Afrique, l’image est plutôt rare : c’est une femme, Marie-Madeleine Mborantsuo, présidente de la Cour constitutionnelle, qui, le 9 juin, a confié les fonctions de chef de l’État gabonais à une autre femme, Rose Francine Rogombé. Au lendemain du décès d’Omar Bongo Ondimba, il incombe à cette dernière, en tant que présidente du Sénat, d’assurer l’intérim et de diriger le pays jusqu’à la prochaine élection, qui doit se tenir dans un délai de quarante-cinq jours. Élue à la tête de la Chambre haute le 16 février dernier, la sénatrice de Lambaréné a remplacé René Radembino Coniquet, qui assurait, depuis 2006, l’intérim de Georges Rawiri, le défunt président du Sénat. Seule candidate du Parti démocratique gabonais (PDG), majoritaire au Parlement, Rogombé avait alors remporté 92 % des suffrages. Cette « promotion » avait créé une certaine surprise : elle n’occupait plus depuis longtemps de fonction politique de premier plan et, en 2006, sa candidature, un temps évoquée pour ce poste, avait été écartée au motif qu’elle n’avait pas de mandat de sénateur.

 

Conseillère municipale de Lambaréné, chef-lieu de la province du Moyen-Ogooué (au centre du pays), cette juriste de formation, âgée de 66 ans, est surtout connue pour avoir été la première femme magistrate du Gabon. Elle a d’ailleurs fait l’essentiel de sa carrière dans le sérail judiciaire, en tant que substitut du procureur de la République, juge d’instruction, vice-présidente du tribunal de grande instance de Libreville, procureure de la République et conseillère à la chambre juridique de la Cour suprême. Ce qui ne l’a pas empêchée de militer au sein de la mouvance présidentielle et de devenir secrétaire d’État à la Promotion de la femme sous les différents gouvernements de Léon Mébiame (1975-1990). Plutôt discrète, cette mère de famille nombreuse, titulaire d’une licence de théologie depuis 2007, avait ensuite connu une longue éclipse jusqu’à l’élection de février 2009. Désormais sous le feu des projecteurs, elle détient tous les pouvoirs de l’exécutif, à l’exception de ceux de convoquer un référendum ou de dissoudre le Parlement. Jusqu’au 25 juillet prochain, date butoir de la fin de la transition. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Gabon

Gabon - G.-B. Mapangou : 'Le décès de Mba Obame ne doit pas être utilisé comme un outil politique'

Gabon - G.-B. Mapangou : "Le décès de Mba Obame ne doit pas être utilisé comme un outil politique"

Alors que les forces de sécurité sont déployées dans Libreville, le gouvernement a annoncé avoir saisi mardi un important stock d'armes. De quoi raviver les tensions politiques en attendant le [...]

Le volcan gabonais

Le décès d'André Mba Obame, ancien frère d'armes, de coeur, mais aussi de lumière d'Ali Bongo Ondimba (ABO) sous le règne d'Omar avant d'en devenir le principal adversaire[...]

Rwanda, Côte d'Ivoire, RDC... : Stromae annonce une grande tournée africaine avec 8 dates de concert dans 8 pays

Stromae a annoncé vendredi les dates de sa première tournée africaine. Le chanteur de "Papaoutai" se rendra au Sénégal, en Côte d'Ivoire, au Cap-Vert au Cameroun, au Gabon, au[...]

Football : une quarantaine de joueurs gabonais portent plainte contre leurs clubs

L’Association nationale des footballeurs professionnels au Gabon (ANFPG) a déposé plainte contre les clubs, à qui elle reproche notamment de ne pas respecter les contrats des joueurs en ce qui concerne[...]

Rap : le Gabonais Amenem fait le buzz avec son nouveau titre "Tobghe si"

En ce début de mois d'avril, c'est un rappeur gabonais qui fait le buzz dans le milieu du hip-hop africain. Avec 12 000 écoutes en neuf jours sur Soundcloud, le dernier titre d'Amenem s'impose comme l'un des[...]

Gabon : André Mba Obame, le "frère jumeau" d'Ali Bongo Ondimba qui se rêvait président

André Mba Obame n'est plus. Décédé dimanche 12 avril à 57 ans, il était l'un des personnages centraux de la scène politique gabonaise, marquée par les turbulences des[...]

Gabon : heurts à Libreville après l'annonce du décès d'André Mba Obame

L'annonce du décès d'André Mba Obame, ancien leader de l'opposition gabonaise, a suscité dimanche la colère de ses partisans à Libreville. Les manifestants ont incendié des[...]

Décès à Yaoundé de l'opposant gabonais André Mba Obame

 André Mba Obame est décédé dimanche à Yaoundé, au Cameroun. L'opposant gabonais et ancien ministre de l'Intérieur d'Omar Bongo Ondimba avait 58 ans.[...]

France - Gabon : Pierre Péan mis en examen pour diffamation contre Ali Bongo Ondimba

Le journaliste et écrivain Pierre Péan a été mis en examen par la justice française, à la suite de la plainte en diffamation déposée par le président gabonais Ali[...]

Football : la CAN 2017 aura lieu au Gabon

La Coupe d'Afrique des nations (CAN) 2017 aura lieu au Gabon, a annoncé mercredi la Confédération africaine de football (CAF).[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers