Extension Factory Builder

Patrice Fonlladosa

31/03/2009 à 10:27
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

PDG de Veolia Water AMI

Jeune Afrique : Quels sont les enjeux de ­l’assainissement de l’eau en Afrique ?

Patrice Fonlladosa : L’assainissement est le parent pauvre du développement, délaissé trop longtemps au profit de l’eau potable. Or les bénéfices de l’assainissement sont fondamentaux pour le développement socio-économique et humain des populations et pour la qualité du milieu naturel. Cet enjeu crucial dépend de la volonté politique de chaque pays. Au Maroc, la collecte et la dépollution des eaux usées sont devenues une priorité nationale. C’est d’ailleurs la volonté politique des pays d’Afrique du Nord qui tire les investissements dans le domaine. En revanche, en Afrique subsaharienne, la prise de conscience des autorités est plus timide et peut parfois passer pour un désintérêt politique en matière de protection de l’environnement et d’amélioration de la santé publique par la dépollution des eaux usées.

 

Comment s’articulent les contrats et projets d’assainissement au Maroc ?

En 2002, nous avons remporté auprès du ministère de l’Intérieur trois contrats de délégation de service public sur la gestion de l’eau et de l’énergie sur Tanger, Rabat et Tétouan intégrant l’assainissement. Ces types de concession, d’une durée de vingt-cinq ans, s’inspirent fortement de la délégation de service public à la française. Nous prenons en charge les projets d’infrastructures, que nous préfinançons avant de nous rembourser progressivement sur la facturation des services d’eau aux usagers dont les tarifs sont fixés par l’État. Celui-ci procède à un contrôle encore plus strict qu’en Europe du bon déroulement des projets. Et il préfère en général renoncer à l’aide financière des bailleurs de fonds sur de grands programmes d’assainissement.

 

Pourquoi les États se détournent-ils des aides des bailleurs de fonds ?

Dans chaque projet, leur proposition de subventions est suspendue à la décision souveraine des États. Les plus riches d’Afrique souhaitent ne pas se voir imposer les contingences de gouvernance que ces organismes imposent souvent lorsqu’ils sont partie prenante d’un projet. Notre politique en la matière est un peu novatrice, nous avons fait entrer en 2007 l’AFD et la Banque mondiale à hauteur de 20 % dans le capital de Veolia Water AMI, pour nous conforter dans notre modèle de bonne gouvernance dans la gestion de nos contrats et donner une vraie vision à long terme à notre développement en Afrique.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Interview suivante :
"La Côte d'ivoire doit voter, et vite!"

Interview précédente :
Gilbert Fossoun Houngbo

Continental

Coupe du monde de basket-ball : que peuvent faire les Africains ?

Coupe du monde de basket-ball : que peuvent faire les Africains ?

À partir du 30 août, trois équipes africaines participent à la Coupe du monde de basket-ball, en Espagne. Si les Américains sont favoris, et que les Espagnols espèrent également re[...]

En images : 10 hôtels africains emblématiques du continent

Ils ont été le théâtre d’une fusillade, d'un épisode historique controversé, de la signature d'un cessez-le-feu... Ils ont inspiré un roman, un film, ou des Mémoires.[...]

Les Africains marquent des points dans les jeux vidéo

 Les jeux vidéos ont la côte en Afrique et les studios du continent ne sont pas en reste. Au Nigeria, au Ghana ou au Kenya, les start-ups se lancent à la conquête d'un marché en plein essor.[...]

Football : la Libye renonce à l'organisation de la CAN 2017

Secouée par des violences depuis la révolution de 2011, la Libye a finalement renoncé à organiser la Coupe d'Afrique des nations (CAN) en 2017, pour laquelle un appel à candidatures a[...]

Carte interactive : plus de 1 600 accidents aériens en Afrique depuis 1935

Le crash du vol AH5017 d'Air Algérie, le 24 juillet 2014 au Mali, a ravivé le débat sur la sécurité aérienne en Afrique. L'occasion pour "Jeune Afrique" de faire le point sur les[...]

Et si l'Afrique guérissait le monde ?

La perspective d’une exportation massive d’Ebola hors d’Afrique a installé une psychose qui frise l’afrophobie. Le continent menace-t-il la santé du monde ? Selon une récente[...]

Classement : quels présidents africains ont les meilleurs sites internet ?

Rendre son site attrayant fait-il partie de la stratégie de communication des présidences africaines ? Pas vraiment, au regard de l'ensemble des plateformes officielles que nous avons passées au crible. Qui[...]

Architecture : pourquoi s'approprier l'héritage colonial est une bonne chose

L'héritage achitectural colonial a souvent été délaissé en Afrique. Mais la tendance commence à s'inverser.[...]

Énergie : l'Afrique à l'heure des centrales... décentralisées

Pour fournir de l'énergie aux zones rurales, les industriels misent de plus en plus sur des unités de production autonomes. EDF, Schneider, Bolloré font figure de pionniers dans ce domaine.[...]

"Ebola se propage dans une ville d'1,3 million d'habitants : Monrovia", s'alarme MSF

ONG et sociétés de Croix-Rouge insistaient vendredi sur la nécessité de se mobiliser davantage face à une épidémie de fièvre hémorragique Ebola "largement[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex