Extension Factory Builder

Patrice Fonlladosa

31/03/2009 à 10:27
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

PDG de Veolia Water AMI

Jeune Afrique : Quels sont les enjeux de ­l’assainissement de l’eau en Afrique ?

Patrice Fonlladosa : L’assainissement est le parent pauvre du développement, délaissé trop longtemps au profit de l’eau potable. Or les bénéfices de l’assainissement sont fondamentaux pour le développement socio-économique et humain des populations et pour la qualité du milieu naturel. Cet enjeu crucial dépend de la volonté politique de chaque pays. Au Maroc, la collecte et la dépollution des eaux usées sont devenues une priorité nationale. C’est d’ailleurs la volonté politique des pays d’Afrique du Nord qui tire les investissements dans le domaine. En revanche, en Afrique subsaharienne, la prise de conscience des autorités est plus timide et peut parfois passer pour un désintérêt politique en matière de protection de l’environnement et d’amélioration de la santé publique par la dépollution des eaux usées.

 

Comment s’articulent les contrats et projets d’assainissement au Maroc ?

En 2002, nous avons remporté auprès du ministère de l’Intérieur trois contrats de délégation de service public sur la gestion de l’eau et de l’énergie sur Tanger, Rabat et Tétouan intégrant l’assainissement. Ces types de concession, d’une durée de vingt-cinq ans, s’inspirent fortement de la délégation de service public à la française. Nous prenons en charge les projets d’infrastructures, que nous préfinançons avant de nous rembourser progressivement sur la facturation des services d’eau aux usagers dont les tarifs sont fixés par l’État. Celui-ci procède à un contrôle encore plus strict qu’en Europe du bon déroulement des projets. Et il préfère en général renoncer à l’aide financière des bailleurs de fonds sur de grands programmes d’assainissement.

 

Pourquoi les États se détournent-ils des aides des bailleurs de fonds ?

Dans chaque projet, leur proposition de subventions est suspendue à la décision souveraine des États. Les plus riches d’Afrique souhaitent ne pas se voir imposer les contingences de gouvernance que ces organismes imposent souvent lorsqu’ils sont partie prenante d’un projet. Notre politique en la matière est un peu novatrice, nous avons fait entrer en 2007 l’AFD et la Banque mondiale à hauteur de 20 % dans le capital de Veolia Water AMI, pour nous conforter dans notre modèle de bonne gouvernance dans la gestion de nos contrats et donner une vraie vision à long terme à notre développement en Afrique.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Interview suivante :
"La Côte d'ivoire doit voter, et vite!"

Interview précédente :
Gilbert Fossoun Houngbo

Continental

Notation : 10 pays africains passés au crible

Notation : 10 pays africains passés au crible

Le Rwanda a été noté B+ par l'agence Fitch Ratings. Comment expliquer que ce pays, avec un PIB de 7,5 milliards de dollars, soit mieux noté que le Ghana (48 milliards de dollars) ou l'Égypte (272[...]

Carte interactive : votre pays est-il généreux en congés payés ?

Qu'il réside aux Comores, en Angola ou au Nigeria, tout salarié a droit chaque année à des congés payés à la charge de l'employeur. Mais le nombre de ces jours de repos varie[...]

Gaza : que peut, que doit faire l'Afrique ?

La communauté internationale semble impuissante face à l’escalade de l’opération "Bordure protectrice" dans la bande de Gaza. Que dit l’Afrique ? Que doit dire l’Afrique ?[...]

Wikipédia : le classement des chefs d'État africains les plus populaires

Créé en 2001, Wikipédia s'est imposée depuis comme l'encyclopédie numérique la plus consultée au monde. Participative, elle rassemble des informations collectées par les[...]

"Les Africains pourraient menacer de rompre leurs relations diplomatiques avec Israël"

En poste à Dakar depuis 2008, Abdalrahim Alfarra, ambassadeur de l'État de Palestine pour le Sénégal, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Burkina Faso et le Cap-Vert, a pu mesurer la[...]

Barack Obama : "Nous devons saisir le potentiel extraordinaire de l'Afrique d'aujourd'hui"

Devant 500 étudiants africains qui participent au programme "Washington Fellowship for Young African Leaders" aux États-Unis, Barack Obama a affirmé lundi que le monde avait besoin d'une Afrique[...]

Milliardaires africains : l'argent ne fait pas le bonheur... des pauvres

La récente étude du Wealth Report sur la multiplication des milliardaires africains et le nouveau rapport du PNUD sur les mauvais résultats du continent en terme de développement humain ne sont pas[...]

Ramadan 2014 : Aïd mabrouk !

Un peu partout dans le monde, les musulmans ont commencé à fêter l’Aïd el-Fitr, la fête de la fin du mois sacré de ramadan. Si certains ont débuté les festivités[...]

Diaporama : de Hamammet à Zanzibar, découvrez les plus belles plages d'Afrique

Du Cameroun à la RDC, en passant par les Seychelles, les plages africaines sont des coins de paradis. "Jeune Afrique" vous fait prendre le large avec une sélection des plus belles pépites du[...]

Terrorisme : une "force armée multinationale" pour lutter contre Boko Haram

Quatre États riverains du lac Tchad vont mettre sur pied "une force armée multinationale" pour lutter contre la menace du groupe islamiste armé nigérian Boko Haram.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers