Extension Factory Builder

Mille et une voix

05/02/2009 à 20:48
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Mille et une voix Mille et une voix

C’est à un « voyage sonore et musical » auquel nous convie le Marocain Khalid K. Une ballade chatoyante au gré des mille et une onomatopées de ce magicien de 43 ans. Homme-orchestre à partir de ses seules cordes vocales, Khalid K dispose en tout et pour tout d’un micro et de samplers qui lui permettent d’enregistrer un à un les sons qu’il produit et de les rediffuser en les superposant. Il parvient ainsi à créer des univers hauts en couleur. Des alpages aux montagnes tibétaines, en passant par la savane sahélienne et les discothèques russes, le natif de Casablanca se fait vache ou hibou, vent ou vague… Malgré un début un peu poussif, le spectacle parvient à trouver son rythme.

Jamais dans l’excès, Khalid K a un jeu intelligent. Bruitant une voiture, puis deux, puis trois, quelques coups de klaxon, un bus et un avion vrombissant… Le tout dans une cacophonie qui peu à peu se mue en hip-hop. Et Khalid K, transformé en human beatbox, d’illustrer ainsi la naissance des musiques urbaines. Entre chant et mime, il peuple ses mondes de personnages issus des cinq continents. Toujours avec poésie et humour. Petits et grands se plairont à plonger en plein western avec un chef indien tournant en ridicule un cow-boy survolté. Ou à rêver autour d’un feu de camp en compagnie d’un griot mandingue. Bon voyage !

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Portrait suivant :
Guitariste et plus encore...

Portrait précédent :
Louisa Hanoune: la vie en rouge

Maroc

Attentat du Bardo en Tunisie : doutes sur l'implication du suspect marocain arrêté en Italie

Attentat du Bardo en Tunisie : doutes sur l'implication du suspect marocain arrêté en Italie

Un nouveau suspect a été appréhendé mercredi à Gaggiano, en Italie, dans le cadre de l'affaire de l’attentat du Bardo. Mais les premiers éléments laissent à penser qu'i[...]

Sénégal-Maroc : Macky Sall et Mohammed VI signent 13 accords de coopération

À l'occasion de la visite du roi du Maroc au Sénégal, les gouvernements sénégalais et marocain ont signé jeudi, à Dakar, treize accords dans divers domaines, dont les douanes,[...]

Maroc : décès du général Abdelaziz Bennani, ancien numéro 2 de l'armée

L'ancien inspecteur des Forces armées royales, hospitalisé depuis plusieurs mois, est décédé mercredi 20 mai à Rabat. Parcours d'un acteur-clé de l'histoire militaire du royaume.[...]

Torture : retour sur la passe d'armes entre le Maroc et Amnesty International

L'ONG Amnesty International a publié mardi un rapport contenant de nombreuses allégations d'actes de torture commis au Maroc. La délégation interministérielle aux Droits de l'homme lui a[...]

Maroc : Fès en fête avec le festival des musiques sacrées du monde

Le Festival des musiques sacrées du monde débute ce 22 mai. Au programme : kora, guitare et percussions, mais aussi débats sur la tolérance et le pluralisme.[...]

Attentat du Bardo en Tunisie : un suspect marocain arrêté en Italie

Un suspect marocain a été appréhendé mercredi dans le nord de l'Italie, pour complicité présumée dans l'attentat du Bardo. Le résultat d'une coopération avancée[...]

Festival de musique gnaoua : (ef)fusions mystiques à Essaouira au Maroc

La 18e édition du festival gnaoua d'Essaouira au Maroc s'est déroulée du 14 au 17 mai. Pendant quatre jours, cette cité de l'Atlantique a été rythmée par la rencontre des sons des[...]

Le roi du Maroc entame ce mercredi au Sénégal une nouvelle tournée africaine

Mohammed VI se rend ce mercredi au Sénégal. Son périple l'emmènera ensuite en Côte d'Ivoire, au Gabon et en Guinée-Bissau. Il s'agit de la troisième tournée africaine du roi[...]

Maroc : "Main Street", l'art de la rue au musée

Depuis le 15 mai, le street art est à l'honneur à Rabat, avec un festival et une exposition inédite consacrée à la scène urbaine internationale.[...]

Au Maroc, politique et bigamie ne font pas bon ménage

Face au scandale soulevé par leur projet de mariage, deux ministres ont quitté le gouvernement Benkirane.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers