Extension Factory Builder

Amadou Thiam, l'Ivoirien de Rabat

19/01/2009 à 14:30
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Amadou Thiam, l'Ivoirien de Rabat Amadou Thiam, l'Ivoirien de Rabat

Ancien journaliste et ancien ministre ivoirien de l’Information (dans les années 1960 et 1970), Amadou Thiam s’est éteint le 6 janvier à Rabat, au Maroc, où il vivait depuis sa retraite, en 1999. Il avait 86 ans.

Ce Sénégalais d’origine qui conserva jusqu’au bout son inimitable accent du terroir avait très tôt choisi de vivre et de travailler en Côte d’Ivoire, sa patrie d’adoption. Des liens qu’il avait consolidés en épousant une nièce du président Félix Houphouët-Boigny, avec qui il aura cinq enfants, dont deux seront ministres après le coup d’État militaire du 24 décembre 1999.

Grand serviteur de l’État de Côte d’Ivoire, ce diplômé en journalisme avait débuté sa carrière, en 1956, comme journaliste à Radio Côte d’Ivoire, avant d’en être nommé directeur trois ans plus tard. C’est presque logiquement qu’il avait été nommé ministre de l’Information dans l’éphémère gouvernement constitué le 15 février 1963. Mis en cause dans les fameux « complots » fabriqués de toutes pièces par le « Vieux » pour écarter les jeunes cadres trop ambitieux, il n’avait guère eu le temps d’y faire valoir ses compétences… Mais cette malheureuse parenthèse avait vite été refermée. Dès 1966, il avait été nommé ambassadeur au Maroc, où il resta douze ans avant de reprendre le portefeuille de l’Information, en 1978.

Il avait été l’un des huit ministres d’État sans portefeuille nommé par Houphouët le 10 juillet 1986. En 1988, ayant entre-temps perdu son épouse, Amadou Thiam avait refusé d’intégrer le gouvernement constitué après le décès du « Vieux » et avait demandé à retourner dans la capitale marocaine, où il avait retrouvé son poste d’ambassadeur. Il y a été inhumé.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Portrait suivant :
Karim Tabou,
 l’héritier d’Aït Ahmed

Portrait précédent :
Ibrahim Ag Bahanga

Sénégal

Drague : le bal des faux-culs

Drague : le bal des faux-culs

Ils sont discrets, rembourrés et très à la mode en Afrique de l'Ouest... Zoom sur ces collants qui permettent aux femmes d'afficher de jolies fesses rebondies à moindre prix.[...]

Sculpture : Diadji Diop, la vie en rouge

Aussi discret que ses sculptures sont remarquables, cet artiste d'origine sénégalaise s'est fait repérer... dans les jardins de l'Élysée ![...]

OIF : qui veut être sur le ticket de Michaëlle Jean ?

Le Canada met toutes les chances de son côté dans sa course à l'OIF. Comme proposer un deal à certains États membres de l'OIF pour les convaincre de voter pour Michaëlle Jean.[...]

Sénégal : Mahammed Dionne, le premier de la classe

Chargé jusque-là du Plan Sénégal émergent, ce fidèle de Macky Sall succède à Aminata Touré à la tête du gouvernement. Plus consensuel, il devrait[...]

Sénégal : Khalifa Sall, un destin présidentiel ?

Avec une victoire écrasante à Dakar, le destin présidentiel du socialiste Khalifa Sall se précise...[...]

Sénégal : carton jaune pour Macky Sall

Réduction de la durée du mandat présidentiel, pouvoir d'achat, couverture sociale... Le président sénégalais, Macky Sall, élu il y a plus de deux ans, n'a pas encore tenu[...]

Expatriés : les villes africaines toujours plus chères !

Les classements 2014 des cabinets Mercer et ECA International montrent que les villes africaines sont toujours plus chères pour les expatriés. En cause : une dépendance forte vis-à-vis des importations[...]

La France dans l'obligation de fournir un visa à un homosexuel sénégalais pour son mariage

Le Conseil d'État a condamné mercredi le gouvernement français qui avait refusé de délivrer un visa à un Sénégalais, résidant au Maroc, qui désirait se marier[...]

Sénégal : Rama Thiaw, réalisatrice et lutteuse

Réalisatrice au caractère bien trempé, la jeune Sénégalaise Rama Thiaw achève un documentaire sur le groupe de hip-hop Keur Gui, membre fondateur du collectif Y'en a marre lors de[...]

Cyclisme africain : pas de Tour de France, mais un sacré braquet !

On espérait des Sud-Africains et des Érythréens sur les routes du Tour de France. Mais, cette année encore, la compétition est orpheline du continent. Pourtant, l'Afrique est loin d'être[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers