Extension Factory Builder

France : Salima Saa, l'étoile du Nord

31/05/2012 à 16:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Salima Saa est candidate UMP aux législatives dans une circonscription, la 8e du Nord. Salima Saa est candidate UMP aux législatives dans une circonscription, la 8e du Nord. © AFP

Ne lui dites surtout pas qu’elle est la nouvelle Rachida Dati ! Pour l’instant, elle n’est qu’une Sarko girl lancée à la conquête d’une circonscription difficile, à Roubaix.

S’il y a une chose qui a le don d’agacer Salima Saa, c’est qu’on la désigne comme la nouvelle Rachida Dati. Pas de comparaison facile, elle veut être jugée sur ses seules compétences. À l’instar de l’ancienne garde des Sceaux en 2007, Salima est l’un des espoirs de la droite choyés par Nicolas Sarkozy. Contre toute attente, elle s’est fait souffler le poste de porte-parole de la campagne par Nathalie Kosciusko-Morizet. « Cette nomination n’avait jamais été évoquée », jure-t-elle. Qu’importe, elle a aussitôt rejoint l’équipe de « NKM ».

À 40 ans, cette businesswoman à la volonté bien trempée débarque donc en politique. En janvier, elle a démissionné de son poste de directrice commerciale du groupe Saur pour redevenir consultante. Quinze jours auparavant, elle avait été propulsée secrétaire générale de l’UMP chargée du développement urbain. Ses atouts : un sacré toupet et un carnet d’adresses (très) bien rempli. Fin 2010, elle avait écrit à Maurice Leroy, le ministre de la Ville – qu’elle ne connaissait pas –, pour solliciter la présidence de l’Agence nationale pour la cohésion et l’égalité des chances (L’Acsé). C’est ainsi que, depuis février 2011, elle est à la tête – bénévolement – de cette administration qui finance dans les banlieues divers projets sociaux : éducation, emploi, santé, prévention de la délinquance…

En septembre dernier, l’ambitieuse a demandé à être reçue à l’Élysée, où elle connaît Christian Frémont, le directeur de cabinet du chef de l’État. Moins d’un mois plus tard, elle s’est retrouvée dans le bureau de Nicolas Sarkozy, à qui elle a expliqué qu’elle « voulait aller au combat ». En décembre, la voici investie candidate UMP aux législatives dans une circonscription, la 8e du Nord (Roubaix-Wattrelos), dont personne ne voulait. C’est un vieux fief de la gauche où l’abstention est traditionnellement importante. « Je dois mener une vraie campagne de terrain afin de convaincre une population qui ne croit plus en la politique, explique-elle. La tâche sera difficile, mais je suis une combattante. »

Fille de harki

Si Salima a pris le risque, c’est qu’elle connaît bien la région du Nord-Pas-de-Calais. Née à Soissons, en Picardie, cette fille de harki a grandi au gré des mutations de son père entre la France et l’Allemagne, où elle a obtenu en 1988 son bac scientifique. La même année, elle est revenue à Lille, où vit toujours sa famille, pour entreprendre des études et décrocher un DESS en environnement. Dès 1990, elle a découvert l’engagement par le biais d’une association d’aide aux harkis.

Membre du Haut Conseil des rapatriés et du Haut Conseil à l’intégration, elle a milité un temps au Parti radical de Jean-Louis Borloo avant de rejoindre l’UMP, l’été dernier. Ce qui ne l’empêche pas, à l’occasion, de dénoncer les dérapages au sein de son propre camp. En pleine polémique sur la viande halal, elle n’a par exemple pas hésité à critiquer publiquement les propos du Premier ministre, François Fillon. Une attitude qui n’est pas sans rappeler celle d’une autre protégée de Nicolas Sarkozy, Rama Yade. « Il fallait des personnalités très fortes pour marquer l’ouverture à la diversité », commente Salima.

Cette fonceuse reconnaît qu’être issue de la diversité peut constituer un atout en période électorale, même si, bien sûr, cela ne suffit pas. « Je me reconnais dans le style hyperactif de Nicolas Sarkozy », dit-‘elle. Accepterait-elle de devenir ministre ? « Oui, si on me le propose. Mais je veux surtout être élue députée. »

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Faïza Guène, écrivain à part et entière

Faïza Guène, écrivain à part et entière

Depuis le best-seller "Kiffe kiffe demain", paru il y a dix ans et vendu à 400 000 exemplaires, la jeune auteure n'a pas cessé d'écrire. Dernier opus : "Un homme, ça ne pleure pas[...]

La police de New York démantèle son unité chargée d'espionner la communauté musulmane

Vous ne saviez sans doute pas qu'elle existait. Pourtant, la police new-yorkaise a annoncé mardi qu'elle avait fermé son unité secrète chargée d'espionner la communauté musulmane de la[...]

Wilson Kipsang : "Le record du monde du marathon n'est pas une fin en soi"

Vainqueur du marathon de Londres dimanche 13 avril, le recordman du monde (2h03’23) Wilson Kipsang Kiprotich a assis un peu plus sa domination mondiale sur route face à une concurrence particulièrement[...]

Japon - Yoshifumi Okamura : en Afrique, "c'est maintenant qu'il faut y aller !"

De passage à Paris, l'ancien ambassadeur du Japon en Côte d'Ivoire - et désormais représentant personnel du Premier ministre pour l'Afrique-, Yoshifumi Okamura, évoque l'avancée des[...]

Les sons de la semaine : les Lijadu Sisters, Nas, Bibi Tanga, "Ghana Mixtape"...

Un peu de musique pour accompagner votre journée ? Voici de quoi se détendre avec notre sélection de sons à écouter cette semaine. Au programme : le retour des Lijadu Sisters, le XXe anniversaire[...]

Ukraine : la guerre par d'autres moyens

Frapper les intérêts russes à l'étranger pour dissuader le Kremlin d'envahir de nouveau l'Ukraine ? Cette politique de sanctions ciblées est dans l'air du temps. Ses résultats sont[...]

Casa África, aux Canaries, une fenêtre espagnole sur le continent

Créée en 2006 comme un consortium entre le ministère espagnol des Affaires étrangères, le gouvernement des Canaries et la municipalité de Las Palmas où elle a son siège,[...]

Migration clandestine : manège en absurdie

Venu d'Afrique, le flux de bateaux de fortune tentant de rallier l'Europe ne faiblit pas. À son bord, des migrants aimantés par le fantasme de l’Occident et manipulés par des marchands de morts. Alors[...]

Jean-Yves Le Drian : "IBK doit négocier, Samba-Panza aussi"

Mali, Centrafrique, Libye... Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, reconduit à son poste le 2 avril, est sur tous les fronts africains. Entretien avec un Breton sans états[...]

France - Mériam Rhaiem : "Ma fille est une otage" en Syrie

Fin 2013, sa fille de 24 mois a été enlevée par son père, parti faire le jihad en Syrie. Après avoir créé un collectif nommé "Jamais sans Assia", Mériam[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers